La Cité internationale de la gastronomie et du vin

par | Oct 20, 2022 | Escales, Expositions, France, Gastronomie

 

La Cité internationale de la gastronomie et du vin, qui a ouvert ses portes en mai dernier, dispose de 1750 m2 d’espaces d’exposition constituant une véritable vitrine sur le repas gastronomique des Français. Cette tradition millénaire a été inscrite en 2010 sur la liste de l’Héritage Culturel de l’UNESCO. La ville de Dijon a, par ailleurs, été choisie en 2013 comme ambassadrice afin de promouvoir l’oenologie et les vins français. N’oublions pas qu’au Moyen-âge, Dijon était l’épicentre et le carrefour du négoce des vins de Bourgogne.

 

La Cité internationale de la gastronomie et du vin/aufildeslieux.fr/ Entrée principale de la Cité internationale de la gastronomie et du vin © K.Hibbs

Entrée principale de la Cité internationale de la gastronomie et du vin © K.Hibbs

Un lieu d’histoire qui s’est transformé

En 1204 le duc de Bourgogne Eudes III trouve qu’il y a trop d’indigents et décide de faire construire un lieu à la limite des remparts de la ville historique de Dijon en faveur de la population désargentée. L’endroit devient l’alter ego des hospices de Beaune et en 1450 un vrai hôpital est construit par l’ordre du St Esprit qui perdurera jusqu’en 2015. Le lieu remplira des fonctions hospitalières classiques. De nos jours, en abordant la Cité internationale de la gastronomie, on remarquera qu’une des grilles correspondant à la grande chapelle était un des accès menant à l’intérieur de l’hospice. Aujourd’hui cet espace de 6,5 hectares est devenu un lieu ouvert et d’hospitalité avec, à la fois, une orientation culturelle, de restauration mais aussi d’habitations au sein d’un éco-quartier. Celui-ci offre une large mixité dans ses types de logements (sociaux, en accession ou classés), et différents commerces et services liés au quotidien. La Cité internationale de la gastronomie et du vin constitue un lieu traversant et accessible aux touristes, aux habitants ou encore aux dijonnais qui viennent y passer un moment.

 

La Cité internationale de la gastronomie et du vin/aufildeslieux.fr/ Hall d'accueil © K.Hibbs

Hall d’accueil © K.Hibbs

Une ouverture sur la ville de Dijon

Cet  investissement de 250 millions d’euros qui comprendra à terme 1500 habitants et 400 personnes travaillant sur le site a été créé par le cabinet d’architecte parisien d’Anthony Béchu (qui a aussi rénové l’Hôtel Dieu de Marseille en 2013 en le transformant en hôtel ) en accord avec Eiffage. Il fallait ouvrir ce quartier sur l’extérieur tout en respectant les bâtiments classés telle que la petite chapelle du 15è siècle.

Anthony Béchu:  » Les hôpitaux sont des installations qui généralement sont opérationnels derrière des portes fermées, avec un minimum de communication et de liens avec le reste de la ville…leurs espaces qui sont très vastes ne sont pas partagés avec les citoyens . Ici il y avait un espace fermé empêchant les gens de Dijon de se promener le long de la rivière d’Ouche et de joyaux architecturaux telle que La Chapelle Sainte-croix de-Jérusalem. Notre projet et notre mission a été de rouvrir cet espace et de le restituer aux dijonnais. Nous avons ainsi pérennisé le sens de l’hospitalité de l’humanisme en nous attachant à la population  » .

Des espaces protégés

Ici tout est contrôlé par un écologue qui analysera l’impact de l’activité humaine sur l’environnement et suivra pendant 10 ans l’après-chantier. Il faut savoir que trois espèces protégées sont présentes sur le site: des hirondelles, un crapaud et un triton vivant sur une partie non entretenue derrière la petite chapelle le long de la rivière d’Ouche ! On compte 3000 m2 de bois environnants et la réduction de la pollution lumineuse est également  à l’étude afin de préserver les écosystèmes.

Une Cité polyvalente

La Cité internationale de la gastronomie et du vin accueille des expositions temporaires et permanentes, abrite l’école Ferrandi des arts culinaires de Paris ainsi que l’Ecole des Vins de Bourgogne proposant un atelier mets et vins de Bourgogne. On pourra flâner au sein du village gastronomique et de sa Cuisine expérientielle avec bon nombre d’enseignes dédiées à la moutarde, aux fromages locaux, aux fruits et légumes, à la viande, aux produits de la mer ainsi qu’aux artisans-créateurs locaux de vaisselle. La Librairie Gourmande propose un large choix de livres de cuisine, de gastronomie et d’œnologie, dans un espace scenographié par l’agence FoodDesign. Cerise sur le gâteau, la Cave de la Cité vous donne rendez-vous pour des dégustations de 250 vins choisis régulièrement parmi 3000 références. Un système de carte de paiement à créditer permet de choisir le montant que l’on veut accorder à sa dégustation au verre. On pourra y bruncher tous les dimanches en dégustant les meilleurs crus de Bourgogne.

 

La Cité internationale de la gastronomie et du vin/aufildeslieux.fr/ Cave de la Cité © K.Hibbs

Cave de la Cité © K.Hibbs

 

La Cité internationale de la gastronomie et du vin/aufildeslieux.fr/ La Planche, fromager dans le village gastronomique© K.Hibbs

La Planche, fromager dans le village gastronomique© K.Hibbs

Un florilège d’expositions 

Le repas gastronomique des Français été inscrit le 6 novembre 2010 sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco. Ce repas est décliné à travers un moment de partage intergénérationel, le plaisir du bien boire et du bien manger ainsi qu’un hommage à ceux qui cuisinent. Il sera valorisé au sein de la Cité internationale de la gastronomie et du vin à travers plusieurs expositions permanentes et temporaires.

1- Visiter La Chapelle des Climats et des Terroirs

Cette chapelle occupe une partie de l’ancienne grande salle des malades de l’hôpital dont l’usage sera abandonné au milieu du 19 è siècle. Les premières modifications de la façade et de l’espace intérieur seront exécutées par l’architecte Pierre-Paul Petit en 1842. Dédiée désormais à une présentation de l’histoire des Climats de Bourgogne, veille de 2000 ans, la chapelle a été exécrée en 2015 ! Le lieu, désormais dédié à une exposition interactive sur les Climats de Bourgogne, a cependant conservé son choeur agrémenté de peintures murales et de statuaires, oeuvres de Jean Dubois au 17è siècle. C’est ici en Bourgogne que la notion de terroir organisé en parcelles sous le nom de Climats a été inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco. Cette dénomination désigne les parcelles de vignes en Bourgogne, on en compte 1247. Ce type de production viti-vinicole remonte au Haut Moyen-âge. L’inscription au Patrimoine de l’UNESCO depuis 2015 en tant que Paysage culturel porte plus particulièrement sur le vignoble de la Côte de Beaune et de la Côte de Nuits.Cette culture millénaire a donné naissance à des nectars d’exception, tels que Romanée-Conti, Clos de Vougeot, Montrachet, Corton, Gevrey-Chambertin. En Bourgogne, la production viticole est intimement liée à son lieu de production. Le cépage de chaque Climat est signé de la main de son vigneron, donc unique et authentique.

La Cité internationale de la gastronomie et du vin/aufildeslieux.fr/ Détail façade de La Chapelle des Climats © K.Hibbs

Détail façade de La Chapelle des Climats © K.Hibbs

 

La Cité internationale de la gastronomie et du vin/aufildeslieux.fr/ Exposition Climats de Bourgogne© K.Hibbs

Exposition Climats de Bourgogne© K.Hibbs

 

La Cité internationale de la gastronomie et du vin/aufildeslieux.fr/ Exposition Climats de Bourgogne© K.Hibbs

Exposition Climats de Bourgogne© K.Hibbs

 

2-  À TABLE, LE PETIT THÉÂTRE DU BIEN MANGER ET DU BIEN BOIRE

Un parcours d’interprétation présente les différents aspects des repas français et étrangers, les héritages culturels ainsi que les arts de la table à travers diverses époques clef. Le public profitera de différents dispositifs interactifs et de multimédias ludiques. On pourra apprécier le travail photographique de Denis Rouvre présentant diverses mises en scènes de personnages autour de la table. Un petit théâtre-automate nous retrace la genèse de la gastronomie française. Des films présentent l’expertise de chefs étoilés par le guide Michelin. Les accords mets et vins sont également illustrés par de célèbres sommeliers.

 

La Cité internationale de la gastronomie et du vin/aufildeslieux.fr/ Exposition À Table © A.Laloux

Exposition À Table © A.Laloux

 

La Cité internationale de la gastronomie et du vin/aufildeslieux.fr/Exposition À Table © K.Hibbs

Exposition À Table © K.Hibbs

 

3- EN CUISINE

L’exposition “En cuisine” est installée sur un plateau expérimental et interactif. Elle met en scène les 5 sens mis en action lorsqu’on cuisine ou que l’on déguste un repas. Elle se conclut par un grand jeu numérique interactif “Panique en cuisine” qui propose de cuisiner des recettes en un temps limité, comme dans un jeu vidéo grandeur nature.

La Cité internationale de la gastronomie et du vin/aufildeslieux.fr/Exposition En Cuisine© K.Hibbs

Exposition En Cuisine © K.Hibbs

 

4- C’EST PAS DU GÂTEAU, LE SECRET DE LA PÂTISSERIE FRANÇAISE ( Exposition temporaire)

Pierre Hermé est le parrain de cette exposition.Nous partirons ici à la découverte de la Pâtisserie Française mais aussi des douceurs du monde entier. Dans de nombreux pays, la pâtisserie constitue un art savant et séculaire. En France la pâtisserie est élaborée et le plus souvent gourmande alors qu’elle est très riche aux Etats-unis, raffinée au Japon, sensuelle en Orient. Nous irons également à la rencontre du macaron dans tous ses états et au fil de l’histoire, cette petite pâtisserie ronde aux amandes, très appréciée à la Renaissance.

 

La Cité internationale de la gastronomie et du vin/aufildeslieux.fr/Expo C'EST PAS DU GÂTEAU, LE SECRET DE LA PÂTISSERIE FRANÇAISE © K.Hibbs

Expo C’est pas du gâteau, le secret de la pâtisserie française © K.Hibbs

 

La Cité internationale de la gastronomie et du vin/aufildeslieux.fr/Expo C'EST PAS DU GÂTEAU, LE SECRET DE LA PÂTISSERIE FRANÇAISE © K.Hibbs

Expo C’est pas du gâteau, le secret de la pâtisserie française © K.Hibbs © K.Hibbs

 

 La Cité internationale de la gastronomie et du vin/aufildeslieux.fr/Expo C'EST PAS DU GÂTEAU, LE SECRET DE LA PÂTISSERIE FRANÇAISE © K.Hibbs

Expo C’est pas du gâteau, le secret de la pâtisserie française © K.Hibbs © K.Hibbs

 

Les gâteaux de voyage seraient apparus au 17è siècle. La Marquise de Sévigné aurait demandé à son pâtissier de lui confectionner quelques encas gourmands pour ses longs trajets. À partir de 1830 on assistera à l’industrialisation de ces gâteaux devenus un produit de grande consommation.

*****

Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin.
Parvis de l’Unesco – 21 000 Dijon
Réservez votre billet ici

Comment y accéder:
En tram : Ligne T2, arrêt « Monge Cité de la Gastronomie ».
En bus : Navette DiviaCity accessible depuis le centre-ville, arrêt « Monge Cité de la Gastronomie ».
À vélo : Station libre-service à la gare SNCF.
En voiture : Parking  situé juste en face du parvis de la cité.

Où loger:
Vertigo Hôtel &Spa
3, rue Devosge 21000 DIJON
www.vertigohoteldijon.com

Remerciements à www.destinationdijon.com

 

Twitter

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-moi sur Facebook

Partager

0 commentaires