Otto Wagner

8
sept.,2018

De Vienne 1900 au MAK à la Villa Klimt

  Deux événements marquent le centenaire de la disparition de figures viennoises emblématiques. De Vienne 1900 au MAK à la Villa Klimt, les amoureux des mouvements artistiques d’Art Nouveau et de la Sécession de Vienne seront comblés.         Le musée des Arts appliqués de Vienne, le MAK Le MAK présente une superbe collection permanente autour de Vienne 1900- Design /Artisanat 1890-1938. C’est avant tout l’histoire du développement d’un style proprement autrichien et tout particulièrement viennois. La recherche d’un style moderniste autrichien entre 1890 et 1900 s’est accomplie de concert avec le cours de l’histoire. L’exposition permanente VIENNE 1900 – Design / Artisanat 1890-1938, présente un ensemble de pièces étrangères provenant du Royaume uni, des Pays Bas, de France et d’Allemagne empruntant également les influences de l’art japonais très présent à cette période.     L’idée d’une forme artistique unifiée avait été empruntée à l’Angleterre à travers le mouvement Arts and crafts apparu à la fin de l’ère victorienne avec une renaissance de l’artisanat en réaction aux dérives de l’industrialisation à outrance. Ce courant fut notamment propagé par les membres du mouvement sécessionniste viennois qui contribua, entre autres, à amplifier la créativité dans l’univers du design des objets



8
janv.,2018

Beauté et Abîme    

   Tout au long de cette nouvelle année 2018, Vienne, nous fera voyager dans la ronde du modernisme sur le thème Beauté et Abîme. En effet la capitale autrichienne fêtera les 100 ans de la disparition de quatre géants du Modernisme et du mouvement sécessionniste qui ont préfiguré un tournant important dans la vie artistique et culturelle de toute une nation. Gustav Klimt, Egon Schiele, l’architecte Otto Wagner ainsi que Koloman Moser à la fois peintre, designer et graphiste allaient révolutionner l’époque conservatrice de l’Empire Austro-Hongrois.     Ils illuminèrent entre 1900 et 1918 la société viennoise avec leur force créatrice et l’association d’une vingtaine d’artistes formant le style sécession, version autrichienne de l’Art Nouveau et de l’Art and Crafts anglais. La nouvelle bourgeoisie et les riches industriels ne veulent plus s’associer à l’académisme rigide imposé par la Cour. Cette période de Modernisme Viennois constituera un des chapitres les plus importants de l’histoire culturelle autrichienne. La Beauté fut insufflée par quatre grands créateurs qui moururent en 1918 et l’Abîme devait être le spectre de la première guerre mondiale qui fit tomber temporairement dans l’oubli cette période faste jusque dans les années 1960. Vienne partagera avec un public international tout au long