documentaire

4
juin,2018

L’Homme dauphin, sur les traces de Jacques Mayol

Il y a quelques jours de cela, L’Homme dauphin, sur les traces de Jacques Mayol un documentaire de 52 minutes réalisé par Lefteris Charitos, a été présenté en avant-première au Gaumont Opéra. La narration en voix off de Jean-Marc Barr y incarne les mots et la pensée du célèbre apnéiste Jacques Mayol, 30 ans après le succès planétaire du film Le Grand Bleu de Luc Besson.   Ici le discours est loin de la légende romancée, le plongeur hors norme nous livre à travers divers témoignages et images d’archives, son désir d’être en harmonie constante entre corps et esprit durant chaque plongée. Dès l’enfance, où il verra le jour à Shangai, sous le sceau du signe du poisson, Mayol apprendra à plonger dans les mers du Japon. C’est sans doute également un signe du destin de s’être immergé là où depuis des millénaires les femmes Ama pratiquent la pêche en apnée à vingt mètres de fond. À l’image de cette tradition japonaise ancestrale et de ce pays avec lequel il entretiendra un lien fort tout au long de sa vie, Jacques Mayol descendra à une profondeur de 100 mètres en apnée en 1976.   Toute sa vie cet homme inclassable