13
mai,2018

La Porte des rêves au Domaine Caillebotte

  

Durant les beaux jours, le public, amateur d’impressionnisme et de jardins soignés, pourra découvrir l’exposition temporaire La Porte des Rêves au Domaine Caillebotte situé à Yerres dans l’Essonne. Le site a réouvert il y a un an après d’importants travaux de restauration, et demeure le témoin vivant de la vie bourgeoise au XIXe siècle d’une famille d’artistes dont le père, Martial Caillebotte, était un riche marchand de draps. Le Domaine de Caillebotte propose jusqu’au 29 Juillet, dans les dépendances de la Ferme Ornée et de l’Orangerie, une série de 183 œuvres constituant une riche collection autour du symbolisme.

La Porte des rêves au Domaine Caillebotte/aufildeslieux.fr/Maison Caillebotte ©DR

La Maison Caillebotte -DR

Le peintre Gustave Caillebotte, un des trois fils de Martial, avait déjà eu, en son temps, la volonté avérée de réunir un ensemble d’oeuvres impressionnistes. Depuis, la propriété a fait perdurer cette tradition en ouvrant ses portes à l’art de la seconde moitié du XIXe siècle dans sa plus grande diversité. Le courant symboliste y a récemment trouvé une place d’honneur avec La Porte des rêves, exposition rare d’un collectionneur contemporain, passionné d’art et de littérature des plus grands poètes symbolistes. De ce travail minutieux, tant au niveau de la découverte de tableaux aux quatre coins du monde que des cadres choisis voire fabriqués spécialement pour valoriser les œuvres, ce collectionneur (qui a voulu rester dans l’anonymat) avoue « être entré en collection comme on entre en religion… ». Les œuvres ont voyagé dans pas moins de onze pays et dix-sept musées depuis la création de la collection à Bruxelles en 1999. On ne parlera ni d’école ni de « mouvement » symboliste, mais plutôt d’une quête commune de sens, d’idéal et d’imaginaire à travers diverses thématiques abordées au cours de cette exposition.

 

 

La Porte des rêves au Domaine Caillebotte/aufildeslieux.fr/Le Printemps-Romaine Brooks

Le Printemps (1911-1913)-Romaine Brooks

Le Monde des Légendes

La collection s’ouvre sur Le Printemps de la peintre américaine Romaine Brooks, très inspirée de l’univers de John Whistler, et dénotant une atmosphère mélancolique. Dans la première salle d’exposition, le public découvrira un ensemble de peintres faisant référence à l’art et aux légendes médiévales, qui avaient le souci d’appliquer le style des Primitifs italiens dans de somptueux décors de forêts et autres paysages magnifiés. Armand Point illustre parfaitement cette tendance. Il créera la Confrérie Haute-Claire à Marlotte dans la forêt de Fontainebleau qui développera le symbolisme, abordant à la fois des thèmes liés au mystique, à l’étrange et au rêve. Sa maison de Marlotte sera notamment fréquentée par le poète Oscar Wilde, Odilon Redon qui réalisera une lithographie pour Les Fleurs du Mal de Baudelaire ou encore Stéphane Mallarmé.

 

 

 La Porte des rêves au Domaine Caillebotte/aufildeslieux.fr/ Princesse à la licorne (1896) Armand Point

Princesse à la licorne (1896) Armand Point

 

 

 

 La Porte des rêves au Domaine Caillebotte/aufildeslieux.fr/ les Fleurs du lac (1900)-Edgar Maxence

les Fleurs du lac (1900)-Edgar Maxence

Deux tableaux d’Armand Point font référence à ce goût pour l’univers onirique: La Princesse à la licorne et Princesse de Légende. Edgar Maxence, élève de Gustave Moreau à l’école des Beaux-arts de Paris, nous révèle également son goût pour les scènes médiévales allégoriques avec Les Fleurs du lac, utilisant la technique a tempera qui combine l’utilisation de peinture avec du jaune d’oeuf ou un œuf entier pour lier les pigments. On remarquera la précision du trait dans les visages de cette toile qui sont détaillés comme de véritables portraits. Bon nombres des peintres figurant dans cette collection ont voyagé en Italie pour y puiser leur inspiration et en rapporter les techniques picturales.

 

 Mythes, Apparitions et Egéries Symbolistes

S’en suivent des œuvres très théâtralisées influencées par l’oeuvre du peintre et sculpteur Gustave Moreau, telle que la dramaturgie du mythe de La Méduse de Pierre -Amédée Marcel – Beronneau ainsi que dans une troisième salle des portraits de femmes rêvées et fatales réalisés par Alexandre Séon ou encore Lucien Lévy-Dhurmer avec sa flamboyante Hélène de Troie réalisée avec une technique très maîtrisée de pastel inspirée à la fois par les arts décoratifs et l’Art nouveau.

 

 La Porte des rêves au Domaine Caillebotte/aufildeslieux.fr/ Hélène de Troie (1898-1899)-Lucien Lévy-Dhurmer

Hélène de Troie (1898-1899)-Lucien Lévy-Dhurmer

Une sacralisation de la nature environnante 

Pour les peintres symbolistes le paysage idéal est ce que l’on ne voit pas au premier coup d’oeil c’est avant tout un état d’âme. La nature y est tour à tour inquiétante et sereine, décrite comme le théâtre naturel de l’homme qui tente de la décoder.

 

 La Porte des rêves au Domaine Caillebotte/aufildeslieux.fr/ Le Mystère de la nuit (1897) Alphonse Osbert

Le Mystère de la nuit (1897) Alphonse Osbert

 La Porte des rêves au Domaine Caillebotte/aufildeslieux.fr/ Baigneuse (1900) Emile-René Ménard

Baigneuse (1900) Emile-René Ménard

 Le Mystère de la nuit d’Alphonse Osbert, dont les compositions font référence à Puvis de Chavannes, nous emmène au milieu d’une forêt constellée d’étoiles alors qu’Émile René Ménard nous offre une atmosphère apaisante avec sa Baigneuse au bord d’un lac figé dans le silence. Charles Lacoste et Charles Guilloux transcrivent ces ambiances dans des paysages urbains éthérés où la vie humaine se fait rare et discrète.

 

 La Porte des rêves au Domaine Caillebotte/aufildeslieux.fr/ Docks de Londres, un dimanche (1902)-Charles Lacoste

Docks de Londres, un dimanche (1902)-Charles Lacoste

 

Les paysages spirituels de Charles-Marie Dulac

La collection présentée au Domaine Caillebotte a réuni notamment des œuvres phares du peintre Charles-Marie Dulac qui dira de la nature « qu’elle est l’oeuvre de la main divine ». Atteint d’une maladie incurable suite à l’utilisation prolongée de céruse à base de plomb pour des panneaux décoratifs, Dulac se tournera vers la religiosité en s’engageant dans la communauté franciscaine. On retiendra plusieurs œuvres majeures de Dulac telles que La Rivière à l’aube, Le Cantique des créatures ou encore Le Credo.

 

 La Porte des rêves au Domaine Caillebotte/aufildeslieux.fr/ Le jardin du seigneur(Le Credo, 1894)-Charles-Marie Dulac

Le jardin du seigneur(Le Credo, 1894)-Charles-Marie Dulac

Le noir, le fantastique et la descente aux enfers

Les visions de cauchemar et les monstres peuplent également notre inconscient et notre imaginaire faisant référence aux Parques, ces filandières qui présidaient à la naissance des hommes, déroulaient et tranchaient le fil de leurs destins.

 

 La Porte des rêves au Domaine Caillebotte/aufildeslieux.fr/Les Parques (1894)-Emile Fabry

Les Parques (1894)-Emile Fabry

Des artistes tels que Boleslas Biegas qui suggère à travers une sculpture monumentale l’enfer de la création de Frédéric Chopin ou encore le peintre belge Henry de Groux qui avait la créativité d’un Van Gogh.

 

 

 

Vers l’Idéal dans l’Orangerie de la Propriété Caillebotte

L’exposition se termine avec des œuvres monumentales dans l’Orangerie de la Propriété Caillebotte sur un des thèmes majeurs du Symbolisme : la spiritualité et la quête de l’Idéal illustrée par Les Noces du poète et de la Muse de Carlos Schwabe.

 

 La Porte des rêves au Domaine Caillebotte/aufildeslieux.fr/ Les Noces du poète et de la muse / L’idéal (1902)-Carlos Schwabe

Les Noces du poète et de la muse / L’idéal (1902)-Carlos Schwabe

 À la rencontre de la famille Caillebotte

On ne pourra pas quitter les lieux sans visiter les intérieurs de la famille Caillebotte et le parc de 11 hectares réalisé sous la forme d’un jardin paysager à l’anglaise. Le Domaine est partenaire du réseau Destination Impressionnisme et la Maison Caillebotte a été labellisée en 2012 par le ministère de la Culture. Gustave Caillebotte qui y séjourna entre 1860 et 1879 y réalisa plus de 80 toiles. Le public pourra réaliser une visite numérique de tous les points de vue du domaine peints par Caillebotte qui aimait également faire du canot sur la rivière de l’Yerres.

 

 

 La Porte des rêves au Domaine Caillebotte/aufildeslieux.fr/ Le Parc Caillebotte-DR

Le Parc Caillebotte -DR

*****
Exposition La Porte des rêves

Domaine Caillebotte

Jusqu’au 29 Juillet 2018

Commissaire de l’exposition : Jérôme Merceron.

www.proprietecaillebotte.com

 

 La Porte des rêves au Domaine Caillebotte/aufildeslieux.fr/ Nocturne sur le Bosphore (1897) Lucien Lévy-Dhurmer

Nocturne sur le Bosphore (1897) Lucien Lévy-Dhurmer

 

*****

Centre d’art et d’exposition

Ferme Ornée et Orangerie

du mardi au Dimanche de 14h à 18h30

10 Rue de Concy 91330 Yerres

 

*****

Maison Caillebotte

Du mardi au Dimanche et jours fériés de 14h à 18h30

 

 La Porte des rêves au Domaine Caillebotte/aufildeslieux.fr/Le Canot de Gustave Caillebotte ©K.Hibbs

Le Canot de Gustave Caillebotte ©K.Hibbs

 

*****

Parc Caillebotte

Ouvert tous les jours à partir de 9h jusqu’en Septembre.

*****

 Se restaurer:

La Table du Parc.

www.latableduparc-yerres.fr

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Rendez-vous sur Hellocoton !



A propos de l'auteur

Katherine Hibbs

Je suis une passionnée de l'image et de l'écriture. Photographe depuis plus de 30 ans d'abord dans la mode puis très vite dans le reportage et le domaine des expositions artistiques, j'ai exploré l'univers du film documentaire et de l'écriture. Je fais du journalisme depuis 10 ans comme pigiste et ai décidé de créer mon blog il y a un peu plus d'un an. Mon crédo: l'échange, l'écoute et le partage sans oublier la pratique des langues étrangères.. Si vous êtes gourmand, curieux, mélomane, et passionné, alors suivez mon itinéraire au fil des lieux...

Laisser un commentaire