Indonésie

22
Oct,2015

Mamabali, l’Indonésie à Paris

Il n’y a pas longtemps, vous avez pu lire un billet sur le Festival des Couleurs de l’Indonésie qui a eu lieu au Pavillon Dauphine. Cette journée a permis à de nombreux parisiens de découvrir les multiples savoirs-faire de ce gigantesque archipel. Mamabali Spa était partenaire de cette journée et a fait gagner des séances de massages balinais à ceux qui ont eu la chance d’être tirés au sort ce jour-là.     Je suis allée rendre visite dans le XIème arrondissement de Paris à Audrey Arnaud qui m’a parlé de sa relation étroite avec Bali qui lui a inspiré la création de son spa. La jeune femme a évoqué en quelques mots son expérience en tant que responsable de divers spas de luxe qui manquaient de ce supplément d’âme qu’elle a pu trouver ensuite dans l’esprit asiatique et l’âme balinaise. À Bali la pratique du massage se concentre sur les muscles et a une vocation thérapeutique. C’est un peu le carrefour entre le massage ayurvédique et le shiatsu. Audrey me confie que son premier voyage en Indonésie, il y a 6 ans de cela, a été un « réel choc sismique », elle a été séduite par la diversité



30
Sep,2015

Les Couleurs de l’Indonésie à Paris

Le temps était radieux et les voitures étaient restées garées pour la journée. Ce Dimanche 27 Septembre, le plus grand archipel du monde est venu à la rencontre des Parisiens au Pavillon Dauphine, offrant toutes les couleurs de l’Indonésie.     Une journée très particulière s’annonçait, signant le 70ème anniversaire de la République Indonésienne avec la présence de S.E Hotmangaradja Pandjaitan, Ambassadeur d’Indonésie en France. Le public a pu voyager dans l’archipel des songes à travers une manifestation culturelle alliant savoir-faire artisanal, gastronomie, danses et percussions de gamelan de la région centrale de Java.   Angklung, gamelan et danses traditionnelles L’association franco indonésienne Pantcha Indra aura fait découvrir la pluralité et la diversité de ce pays à travers des danses Saman venues d’Aceh à Sumatra mais aussi de Bali et de Java ouest. C’est la chorégraphe Kadek Puspasari, diplômée de l’Institut des arts de Solo, qui est en charge des performances autour de la danse balinaise et javanaise au sein de l’association.     Ika Widianingrih, toute de rouge vêtue, a initié le public à l’angklung, instrument de musique de Java-ouest composé de 2 à 4 tubes disposés verticalement dans une structure en bambou et attachés avec des cordes en