Musée Soulages, Rodez
Musée Soulages, Rodez
© RCR - Photothèque Rodez
Montagnes du Jura
Montagnes du Jura
© Katherine HIBBS
Hôtel
Hôtel "Le Six"
Haarlem, cité du Siècle d'or
Haarlem, cité du Siècle d'or
Epernay: une balade en Champagne
Epernay: une balade en Champagne
© Katherine HIBBS
Vienne 1900
Vienne 1900
© Katherine HIBBS
Golfe du Morbihan
Golfe du Morbihan
Le château de Voltaire
Le château de Voltaire
©Alimokalboussi
1925-1935: une décennie bouleversante
1925-1935: une décennie bouleversante
© Maurice-Louis Branger
Rishikesh, Inde
Rishikesh, Inde
Jacques Mayol, l'homme dauphin
Jacques Mayol, l'homme dauphin
© Junji TAKASAGO
Glasgow
Glasgow
Polders de Zélande, Pays-Bas
Polders de Zélande, Pays-Bas
Grand Musée du Parfum - Paris
Grand Musée du Parfum - Paris
La Piscine de Roubaix
La Piscine de Roubaix
Bornéo
Bornéo
Indonésie

1
sept.,2014

Le petit train à 3000 volts…

 © Alejandro Salazar     De la clandestinité au tourisme…     L’éponyme et vaillant petit train de la Rhune a été conçu dans un but touristique en 1912.  Ce n’est que douze ans plus tard qu’il devait être inauguré et mis en service. Avant sa construction, processions et messes qui avaient lieu au sommet de la montagne basque avaient lieu au prix d’un effort physique non négligeable pour en venir à bout des 736 mètres de dénivelé  et de 2 heures et demie de marche. C’est l’essor du tourisme qui a favorisé sa création.Aujourd’hui le petit train électrique, calqué sur le modèle des crémaillères suisses, ne met pas plus de 35 minutes pour parcourir les 4200 mètres qui le séparent du sommet !   Ici on dit qu’il n’y a pas de frontière notamment pour les agriculteurs dont les troupeaux paissent indifféremment du côté français ou espagnol. Sare , commune traversée par la crémaillère, constituait un des nombreux nids de la contrebande. Chacun avait soit un douanier soit un contrebandier dans sa famille ! On passait clandestinement des mécanismes de voiture, de la dentelle, des fruits et légumes ou encore des animaux que l’on pouvait troquer contre d’autres biens



11
août,2014

Chartres en lumières

Une balade teintée d’histoire…     C’est au départ de la Place de la Poissonnerie dans le vieux centre que l’on pourra démarrer le circuit historique de Chartres et revivre le quotidien de sa population au Moyen âge. La découverte à pied de la ville m’a rappelé en de nombreux points celle de la Cité Plantagenêt évoquée dans mon billet sur la Sarthe ( aufildeslieux.fr/72-heures-sarthe/) .   Sur cette place trône l’incontournable Maison au saumon datant du 15 ème et 16 ème siècles et devenue l’office de tourisme de la ville.     A l époque on pêchait beaucoup de saumon de rivière que l’on trouvait dans l’Eure. La maison était composée de 2 hôtels particuliers transformées en deux échoppes «logées à la même enseigne» pour diminuer les coûts: maison au saumon et maison de la truie qui file! Chartres était à l’époque divisée en deux: la haute ville, avec le château et la cathédrale, et la basse ville avec les activités liées à la rivière: dur travail des lavandières rémunérées à la pièce et qui procédaient à leur grande lessive de printemps au moment du carême! On comptait également des tanneries, corroieries et mégisseries dans la partie basse de



16
juil.,2014

Bons baisers d’Ardèche

  Pourquoi visiter l’Ardèche méridionale ? Pour ses célèbres castagnades qui auront lieu à la mi-octobre durant un mois au coeur du Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche, pour faire sauter les marrons grillés dans le feu durant une roustide ou déguster une cousina, velouté de châtaignes, à l’arrivée de l’automne ! Découvrir aussi 19 magnifiques villages labellisés villages de caractère et rendre hommage à la toute nouvelle classification au Patrimoine Mondial  de l’Unesco de la grotte Chauvet.     Même si le site ne se visite pas pour des raisons impératives de conservation, la sensation de frustration ne sera pas au rendez-vous ! Bien au contraire, le public est déjà dans les startings blocks pour la découverte prochaine en 2015 de la caverne du Pont d’Arc, espace de restitution implanté sur le site du Razal. Une formidable réplique de l’original sur 3000 mètres carrés au sol et plus de 8000 mètres carrés de faciès géologique restituant les éponymes panneaux pariétaux dont le parcours s’effectuera sur une passerelle avec 10 stations d’arrêt et d’observation. L’Ardèche méridionale est également le témoin de plus de 35 000  ans d’histoire  et de spéléologie.     Elle attire non seulement des chercheurs et le



29
juin,2014

Touriste d’un soir…

«La Seine a de la chance elle n’a pas de souci Elle se la coule douce Le jour comme la nuit…»       Le fleuve a été source de mille inspirations, de Prévert à Jacqueline François… Son « humeur voyageuse » vous transportera sous les ponts de la ville, vision différente du Paris qui s’étire lentement entre chien et loup…         20h15… J’embarque sur le VIP Paris pour une nuit insolite au fil de l’eau. Le rêve flottant s’éloigne doucement du quai, déjà enveloppé dans la fraîcheur du crépuscule.     Décor épuré dans un alliage de cuivre et d’acajou ponctué par l’uniforme blanc impeccable de mes hôtes, on se croirait un court instant téléporté dans un épisode du Pacific Princess… Départ immédiat pour deux heures trente de promenade fluviale qui se faufilera sous une bonne dizaine de ponts.   La vision de Paris prend une nouvelle dimension, révélant l’univers parallèle de la vie à fleur d’eau: les guinguettes flottantes narguent les promeneurs des berges, un cycliste en ombre chinoise joue les funambules sur un pont qui s’étire dans le ciel.       Les minutes glissent, suaves, sur la terrasse du VIP, tandis que des



23
juin,2014

72 heures dans la Sarthe

Il est des départements qui ont la réputation de n’être connus que pour avoir été traversés, passerelles pour rejoindre une destination estivale… Pourtant ils recèlent de multiples trésors cachés et plaisirs gastronomiques qui ne demandent qu’à nous retenir… La Sarthe revêt la sincérité des producteurs, des viticulteurs, des orfèvres de l’argile. Ici les amitiés se nouent autour de joutes gastronomiques entre copains, chefs et cavistes. On parle franc et l’on vénère le bois tricentenaire des chênes de Bercé… Ils s’appellent Amandine,Thierry ou Vincent et nous offrent à mains nues leur savoir faire… Ce département est également le berceau d’une histoire très riche que l’on découvre au fil des ruelles de la cité Plantagenêt, concentré de voyage entre la Gaule et la Renaissance où plane encore la présence de la Reine Bérengère de Navarre… Cette ville abritée derrière des fortifications en a inspiré plus d’un, de Robert Doisneau aux reconstitutions filmées du Bossu de Notre Dame, Cyrano de Bergerac ou encore Nicolas Le Floch.         La Cité Plantagenêt   L’ancien nom gaulois du Mans est Vindunum, qui se transforma en Subdinum à l’époque romaine. La ville compte 150 000 habitants dans son enceinte fortifiée, 200 000 hors les



18
mai,2014

Une journée…en Thaïlande.

UNE JOURNÉE EN…. THAÏLANDE     Une nouvelle rubrique, pour ceux qui veulent voyager en ne quittant pas Paris ou ses environs! Le philosophe Montaigne voyageait dans sa bibliothèque, la capitale est à elle toute seule une mosaïque de cultures à explorer… sur place! Voyage des sens dans tous leurs états…      RENCONTRE AVEC TRAN   Virtuose des crevettes caramélisées en forme d’étoile de mer baptisées Kung enchantées, le jeune chef du restaurant Siamin né à Khonkhan,à 300 kilomètres de Bangkok ,évoque l ‘influence de ses grands parents: «je me souviens des fruits et des légumes sculptés au couteau qui prenaient vie sous forme d’oiseaux ou de fleurs! « Tran ne rate aucune diffusion de l’émission «Talad sod» alter égo de notre TOP CHEF en Thaïlande…     Ici au restaurant Siamin, signature discrète et élégante du 8 ème arrondissement de Paris, les orchidées sont des éléments cruciaux de la décoration de votre assiette, Tran me confie que certaines sont comestibles…En ce qui me concerne, mon regard se focalise sur les RAVIOLIS AU CHOCOLAT fourrés à la glace vanille qui flirtent avec la fleur sophistiquée!        SUR LES TRACES DU MAÎTRE JIVAKA KHUMAR BHACCHA     C’est



3
mai,2014

Mapplethorpe – Rodin

  Mapplethorpe Rodin : La bande-annonce par Musee_Rodin Est-il possible que deux monstres sacrés puissent se faire écho malgré le siècle qui les sépare? Catherine Chevillot, Directrice du Musée Rodin et la Robert Mapplethorpe Foundation ont rendu ce «face à face» possible. L’exposition présentée au Musée Rodin jusqu’au 21 Septembre prochain, rapproche deux médiums artistiques, photographie et sculpture, qui se percutent et dialoguent ensemble. Ici deux artistes dévorés chacun par leur univers obsessionnel, mettent en lumière leurs côtés les plus sombres. Tous deux explorent la perfection plastique des corps ayant recours à l’insolence d’une posture ou encore à l’érotisme d’une fleur éclose (à noter que la série Orchid de Mapplethorpe est dans la lignée des natures mortes d’ Edward Weston, fondateur du groupe f/64).     Orchid, 1985 Robert Mapplethorpe foundation/Iris messagère des dieux, Paris, Musée Rodin   Mapplethorpe réinterprète les formes,livrant le corps de l’homme et de la femme dans leur nudité la plus crue.La peau devient ,à l’égal de Rodin, matériau traité graphiquement,tantôt noir tantôt blanc, au-delà du bien et du mal. Comme le sculpteur,il minéralise son égérie féminine, Lisa Lyon dans la roche, là où le sculpteur le fait dans le plâtre .     Lisa Lyon,1980



1
mai,2014

Une chambre avec vue: sur Barcelone et Sitges

Si vous n’avez que trois ou quatre jours pour parcourir la Catalogne, alors il vous faudra faire le bon choix: Barcelone et Sitges ! N’espérez pas arpenter l’enfilade des architectures alambiquées de Gaudi, les kilomètres de queue aux beaux jours vous découragerons instantanément! Levez plutôt la tête pour apprécier l’Art nouveau ou optez pour des quartiers innovants, où votre coeur balancera entre shopping dans les outlets de la calle Girona , l’éponyme pâtisserie Escriba pour son délicieux chocolat chaud  praliné-noisettes et les bars à tapas du quartier d’El Born !     J’ai été littéralement chavirée par l’architecture de l’ancien marché couvert devenu centre culturel  sur la Plaça Comercial. L’intervention de Josep Fontserè sur l’édifice de fer est des plus remarquables. A l’intérieur du bâtiment  8000 mètres carrés du site archéologique du Born ont été mis au jour après avoir été démoli par Philippe V en 1714 par les troupes bourboniennes. Cet épisode historique mis fin à la liberté catalane et Barcelone dut capituler.     L’espace culturel du Born offre l’accès à diverses expositions restituant la Barcelone des années 1700 avec une collection d’objets liés à la vie quotidienne de ses habitants ainsi que les événements de la guerre de succession



14
avril,2014

Le voyage de l’Obélisque

Le Musée de la Marine propose jusqu’au 6 Juillet prochain deux aventures incontournables:   L’une est historique puisqu’elle retrace l’exploit d’une poignée d’hommes qui assureront le voyage de l’obélisque de Louxor  jusqu’à la Concorde, bravant les difficultés qui entraveront un long  périple de sept ans. L’autre aspect innovant de cette exposition consiste en la mise à disposition du public d’une application smartphone ( téléchargeable sur le site www.musee-marine.fr ) sous la forme d’un jeu et d’un parcours sonore. Du Nil à la Seine,  les visiteurs de tout âge pourront revivre étape par étape, les moments forts de l’abattage de l’obélisque à Louxor, son transport et son élévation à Paris, place de la Concorde. Les questions concernant les nombreux problèmes vécus par l’équipage seront posées au public en flashant les QR codes affichés tout au long de l’exposition. L’immersion dans cet étonnant voyage sera renforcée par une succession de témoignages extraits de journaux de bord et de courriers.     C’est le Pharaon Ramsès II qui fera ériger deux obélisques à l’entrée du Temple de Louxor rendant ainsi hommage au Dieu du soleil: Amon. Les obélisques symbolisaient un rayon de soleil pétrifié entre ciel et terre, rapprochant ainsi les divinités du



21
mars,2014

Mathieu Pernot et Robert Adams au Jeu de Paume

LA TRAVERSEE de Mathieu Pernot       Dans une rétrospective au Musée du Jeu de Paume éclairant 20 ans du travail de Mathieu Pernot,  diverses histoires nous sont racontées dans leur chronologie comme celle de cette famille tsigane que le photographe a suivie de 1995 à 2013. L’artiste s’attache et restitue dans cette exposition, différentes quêtes identitaires, évoquant la migration, l’enfermement, nous livrant des destins qui s’entrechoquent . Des formes drapées d’anonymat, à l’inquiétante immobilité, couchées sur les pavés du 10ème arrondissement, témoignent de la migration Afgane,des barres de HLM  se fissurant et se brisant au sol dans un nuage de poussière endeuillent la banlieue de Mantes- la- Jolie. La photographie de Mathieu Pernot observe avec le regard d’un documentariste. Le ton épuré et la rigueur simple des cadres contribuent à la violence frontale à laquelle le public est confronté.     D’une salle à l’autre, l’artiste développe ses univers à la façon d’une narration parfois expérimentale (série Photomatons) ou fragmentée autour d’un même sujet (série Les Hurleurs) ,s’appuyant également sur des documents d’archives ( Archives Départementales des Bouches du Rhône) où un fond sonore restitue la parole des opprimés parqués dans des camps d’internement .     Marie