Hôtel
Hôtel "Le Six"
(English) Les Estivants
(English) Les Estivants
un film de Valeria Bruni Tedeschi
Les Huîtres de Seine-Maritime
Les Huîtres de Seine-Maritime
Haarlem, cité du Siècle d'or
Haarlem, cité du Siècle d'or
Epernay: une balade en Champagne
Epernay: une balade en Champagne
© Katherine HIBBS
Vienne 1900
Vienne 1900
© Katherine HIBBS
Refuge de l'Arche
Refuge de l'Arche
Plein Soleil au Jeu de Paume
Plein Soleil au Jeu de Paume
Linda -Gordon Matta-Clark© 2018 The Estate of Gordon Matta-Clark / ADAGP, Paris
Golfe du Morbihan
Golfe du Morbihan
Le château de Voltaire
Le château de Voltaire
©Alimokalboussi
1925-1935: une décennie bouleversante
1925-1935: une décennie bouleversante
© Maurice-Louis Branger
Rishikesh, Inde
Rishikesh, Inde
Jacques Mayol, l'homme dauphin
Jacques Mayol, l'homme dauphin
© Junji TAKASAGO
Glasgow
Glasgow
Polders de Zélande, Pays-Bas
Polders de Zélande, Pays-Bas
Grand Musée du Parfum - Paris
Grand Musée du Parfum - Paris
La Piscine de Roubaix
La Piscine de Roubaix
Bornéo
Bornéo
Indonésie

1
juin,2015

Le Banke Hotel entre diamants et fleurs…

      Paris nous propose parfois des voyages dans le temps en nous immergeant dans des lieux insoupçonnés… Vous seriez-vous douté qu’à deux pas de la foule déchaînée des Galeries La Fayette se trouvait le boutique hôtel Banke, belle harmonie baroque poudrée d’ocre rouge et de marron glacé ? Ce 5 étoiles fait partie des 24 Derby Hotel Collection de la Famille Clos implantés à Barcelone,Madrid,Londres et Paris. Jordi Clos, archéologue passionné d’Egyptologie, a scellé sa signature dans de nombreux espaces de l’hôtel avec des collections de bijoux et d’objets chinés dans le monde entier d’une grande valeur anthropologique: bijoux de rituels de Papouasie Nouvelle-Guinée, ou encore des vêtements de chamanes ivoiriens. Le décor digne d’un théâtre antique où l’on ne serait pas surpris de croiser une évanescente vestale drapée de blanc, est une ode au voyage enrobée dans un voile d’encens…               Ici c’est la fusion totale entre univers baroque et design «dernier cri» telles que les chaises smoke de Moooi. En rien le regard n’est choqué, et le tout s’harmonise dans cette ancienne banque de diamantaires où les comptoirs des négociants en gemmologie ont été conservés. On aurait aussi pu y croiser une jolie croqueuse



31
mai,2015

Un atelier cuisine à la Grange-au-Bois

Dans le cadre d’une escapade en Périgord vert, pourquoi ne pas profiter à la fois d’une chambre d’hôte cosy et de quelques heures d’apprentissage culinaire avec Patricia qui vous accueillera à la Grange au bois, magnifique corps de ferme du XVIIIème siècle. Diplômée d’une grande école culinaire, Patricia a réalisé son rêve le plus cher: plaquer le monde de la finance et la région parisienne pour mitonner des plats succulents à son compagnon Thierry et en faire profiter les invités de sa table d’hôtes à Champagne et Fontaine dans le Périgord vert.             Mais son plus grand talent est sans soute de savoir transmettre non seulement aux adultes mais aussi aux adolescents sa passion pour l’élaboration de plats succulents. Il n’est pas donné à tout le monde d’être un bon pédagogue surtout en cuisine où il faut être à la fois réactif et patient. Tout est du domaine du possible à la Grange au bois et dans les nombreuses recettes proposées par Patricia Gilles, pourquoi ne pas se lancer dans la préparation d’un soufflé ou d’un plat emblématique du Périgord comme le foie gras à la vapeur et terminer sur une note sucrée avec un



30
mai,2015

Les Mystères de la grotte de Villars

Le périple en Périgord vert se poursuit en remontant le temps ! Après avoir été éblouis par la beauté des châteaux du Moyen âge et de la Renaissance, l’appel de la roche et des cours d’eau qui ont creusé la calcite durant des millénaires m’ont guidée vers la grotte de Villars… Ce lieu d’exception s’étend sur un réseau souterrain de 13 kilomètres, le plus grand en Dordogne, pays de l’art pariétal.   C’est au cours de l’hiver en 1953 que les membres du spéléo club de Périgueux ont découvert ce lieu plein de mystères. Nous sommes ici sur le massif calcaire du Cluzeau, propice au creusement des grottes par les rivières souterraines. Ce jour là, des spéléologues se trouvaient dans les bois au-dessus de la grotte encore méconnue quand ils remarquèrent de la vapeur d’eau s’échappant d’un terrier de renard leur indiquant la présence d’une masse d’air chaud sous terre. L’équipe dégagea le terrier et découvrit un premier accès à la grotte, ce qui devait constituer le point de départ de l’exploration du site de Villars. L’ensemble du coteau étant creux, l’air a toujours circulé librement dans les sous-sols de la grotte, ce qui explique une bonne conservation des griffades d’ours



25
mai,2015

Une Vie de Châteaux en Périgord Vert

Depuis Brantôme, centre historique et névralgique du Pays Dronne-Belle, diverses visites de châteaux sont à faire aux prémices de l’été. Le Périgord est très ouvert aux tournages de films grâce à des sites d’exception. L’année dernière le film Richelieu, le pourpre et le sang, fiction pour France 3, a été tourné dans les décors du Château de Bourdeilles et de Jumilhac- le- Grand. Divers lieux témoins de l’histoire du Moyen-Âge à la Renaissance, sont à découvrir à l’occasion d’une balade en Val de Dronne et plus au nord en Haut Périgord pour revivre les moments forts d’une des anciennes baronnies du Périgord fondée au Xème siècle.   Au sud de Brantôme, le château de Bourdeilles Nous quittons Brantôme en empruntant la route qui suit le cours de la Dronne en vélo électrique. Comptez à peu près 13 kilomètres sans vous presser pour arriver dans la triple enceinte fortifiée du château de Bourdeilles qui possédait jadis un pont levis. Bourdeilles, constituait une place forte de choix, dominant à flanc de rocher sur un éperon calcaire la rivière de la Dronne. C’est ici que, pour bénéficier de la protection de leur suzerain, les moines de l’abbaye de Brantôme vinrent se réfugier en 1183



20
mai,2015

Escapade en Haut Périgord…

Vivre une parenthèse enchantée en Périgord vert est un plaisir dont il ne faut pas se priver ! Au cœur du Parc naturel régional Périgord-Limousin, de nombreux centres d’intérêt tant patrimoniaux que gastronomiques, sans oublier les savoir-faire traditionnels du Haut Périgord, agrémenteront votre séjour. Au fil des lieux vous fera découvrir les différents sites d’intérêt de cette belle région.   Brantôme, la Venise du Périgord… Ici le paysage est dédié tout entier à la roche et à l’eau: tradition des cluzeaux qui sont des habitations taillées dans la roche et mise en exploitation des carrières environnantes à l’époque des Romains.On dit que le nom de Brantôme puise ses racines dans deux mots celtes signifiant «eaux» et «rochers». Le cours de la Dronne encercle Brantôme en l’encerclant de ses deux bras, transformant ainsi la cité médiévale en îlot.         Des origines… La ville, à cet effet, a été surnommée la Venise verte du Périgord et fait partie des lieux incontournables pour la poésie qu’elle dégage sans oublier son riche passé historique. Des moines bénédictins s’installèrent dès le VIIIème siècle dans des habitats troglodytes dont une grande partie fut creusée à même la roche sur la rive droite de la



17
mai,2015

La Cité de la Mer

La gare maritime de Cherbourg, bel exemple d’architecture Art déco fut conçue par René Levavasseur et inaugurée en 1933. Cherbourg, porte d’entrée du Cotentin, était le port idéal pour accueillir les grands liners transatlantiques (en partance pour l’Amérique du nord et du sud) durant la grande période d’émigration de la fin du 18ème siècle et du début du 19ème. La configuration s’avérait d’autant mieux placée grâce à une grande rade artificielle de 1500 hectares. La première gare en dur, inaugurée en 1912, desservait en petit transbordeur la jonction entre port et rade. Dès 1922 les autorités décidèrent de bâtir une gare beaucoup plus grande à cause du flux grandissant de voyageurs dont le pic fut atteint en 1926 avec 200 000 passagers transatlantiques annuels.       En termes de grandeur c’était le deuxième bâtiment public le plus imposant, après Versailles, avec une surface de 2 hectares. A la fin des années 60 le trafic aérien ayant pris le pas, la gare vit son activité décroître considérablement. Dans les années 80, une partie de l’édifice fut détruite et une association s’activera pour la sauver en l’inscrivant aux Monuments Historiques. Il restait plus d’un hectare et demi au sol, ce qui a permis



11
mai,2015

Sur la colline de Rolleboise…

  Le Domaine de la Corniche est perché sur la colline de Rolleboise entouré d’un parc de 3 hectares qui surplombe la vallée de la Seine et le parc naturel régional du Vexin. Historiquement, il se situe sur la route qui menait à Deauville et constituait une étape touristique.       Le lieu fait partie du groupe Aquitaine dirigé par son propriétaire Jérôme Crépatte et réunit 6 établissements: 3 hôtels- restaurants les Canisses, la Ruche et le Domaine de la Corniche, et 3 restaurants le Moulin Fourge, le Terra café à Giverny et la Capitainerie à Vernon. Tous ces endroits ont la particularité d’être soit en bord de Seine ou de l’Epte. Le Domaine de la Corniche fut construit en 1908 pour le Roi Léopold II afin d’y abriter ses amours avec Blanche de Vaughan de 48 ans sa cadette. Depuis 1920 le lieu est passé entre les mains de divers propriétaires.       Le domaine a été racheté depuis 2004 et a subi d’importantes rénovations orchestrées par les architectes Axel André et Xavier Brunnquel. En 2012 il a été classé hôtel 4 étoiles, comptant 3 bâtiments distincts avec 44 chambres de 6 catégories, réparties entre le Château, la Forestière d’aspect



10
mai,2015

Bien-être à la Roche-Posay

Avant de quitter le département de la Vienne, un moment de bien-être à la Roche-Posay s’avère incontournable. Cette charmante petite station thermale et grandie par sa réputation fut reconnue d’utilité publique en 1869. Durant les années 30 Jean Cocteau et Sacha Guitry venaient y «prendre les eaux». Cette eau de source très riche en selenium et anti- oxydante a été reconnue d’utilité publique dès le XVIIème siècle. La silice également contenue dans l’eau de source a des vertus cicatrisantes tout en améliorant l’élasticité de la peau. La station thermale reçoit près de 8000 curistes par an.           Le Spa source de la Roche-Posay a fait peau neuve en 2012: 2000 mètres carrés composés d’un Carré des sources avec une piscine d’eau thermale chauffée à 32 degrés, un jacuzzi d’eau douce, un sauna et un hammam aux senteurs aromatiques d’eucalyptus avec vue panoramique sur la nature environnante.     Des soins pour adolescents ont été mis en place en 2013 pour nos jeunes visiteurs du Futuroscope. Ils ont, eux aussi, désormais accès à des soins traitants pour les petits problèmes de sébum avec l’Aroma teenager à base d’ylang-ylang ou encore une séance MDK (traduire par Mon Dos



10
mai,2015

Dégustation au Jardin…

  Il est temps de quitter le cœur de ville de Poitiers après cette chasse aux énigmes dans le centre historique. La nature, toute proche, invite à la contemplation. Les rives du Clain, principal affluent de la Vienne, nous entraînent dans une déambulation pittoresque le long d’anciens moulins, là où m’attend une invitation dans un ravissant jardin adossé à la falaise alvéolée d’anciennes habitations troglodytes.     Je découvre le côté«nature» de Poitiers, où s’étaient installé au Moyen âge les tanneurs de la ville le long de la rivière. Plus tard diverses guinguettes jalonneront la rive dont La Chaumière, devenue aujourd’hui l’Auberge Espagnole, qui ouvrit ses portes dans les années 1950, rue des Quatre Roues.  Cette artère offre une jolie promenade le long du Clain où diverses passerelles enjambent la rivière. Elle doit son nom à quatre moulins à blé qui avaient été construits au XIVème siècle le long du cours d’eau. La nature, frémissante à l’arrivée du printemps, est un ravissement pour les yeux et c’est au jardin de la chambre des Moulins, où je vais passer la nuit, qu’elle se laisse croquer à pleines dents.       Ce joli carré, où cohabitent plantes aromatiques et fleurs, est enchâssé entre la



8
mai,2015

Menez l’enquête à Poitiers…

      Un As pour le casse… La mission dernier cri proposée en partenariat avec la Maison du Tourisme et du Terroir vous permettra de contrecarrer un casse qui se prépare dans la ville… si toutefois vous parvenez à résoudre les différentes énigmes qui jalonneront votre route ! En véritable inspecteur gadget vous serez équipé d’une ceinture digne d’un agent secret contenant des armes imparables: un stylo magique, des jumelles et une loupe sans oublier un lecteur Ipod où des videos téléchargées vous donneront des indices.     Le point de départ, pas des moindres, sera fixé au pied d’un joyau de l’art roman, l’église Notre Dame la Grande. La chasse aux indices peut commencer, à vous de vous creuser les méninges durant 60 minutes top chrono ! À chaque étape, n’oubliez pas de reporter les codes de la réponse qui vous paraît être la bonne !     De la rue du marché Notre-Dame en passant par les jardins de  Puygarreau, la route sera pavée d’indices mis en valeur grâce à votre équipement infaillible !!           En arrivant devant le Palais de justice, regardez bien l’écusson au sommet de l’édifice: les 3 derniers chiffres de la date inscrite