Expositions,  Festivals,  France

Les Femmes s’exposent pour une quatrième édition

Les Femmes s’exposent pour une quatrième édition photographique du 1 er Juin au 8 Août 2021 à Houlgate. Ce festival, créé par Béatrice Tupin, responsable du service photo au Nouvel Obs durant 24 ans, a pour vocation de valoriser et de récompenser le travail des femmes photographes toutes générations confondues. Treize photographes professionnelles de multiples nationalités et s’exprimant à travers des récits photographiques sont exposées sur la plage et divers lieux de Houlgate. Les espaces publics ont été ouverts à 15 expositions en extérieur et la gratuité de l’événement participe à la démocratisation de la culture. La ville de Houlgate a, par ailleurs, organisé une résidence photographique pour la photographe Anne-Charlotte Compan et son travail sur les épis de faîtage réalisé sur place.

 

 

 Les Femmes s'exposent pour une quatrième édition /aufildeslieux.fr/ Jersey Boys de Julie Glassberg sur les planches d'Houlgate ©K.HIBBS
Jersey Boys de Julie Glassberg sur les planches d’Houlgate ©K.HIBBS

 

Un hommage à Germaine Chaumel

 

Cette étonnante photographe autodidacte née à Toulouse en 1895 a eu un parcours très éclectique successivement dessinatrice, pianiste et chanteuse d’opérette. Sa nièce Pilar Chaumel lui a rendu un vibrant hommage durant cette édition, ponctué d’anecdotes sur cette photographe autodidacte,influencée par l’oeuvre de Man Ray et de Brassaï.

Germaine Chaumel créa le club des douze avec des amis photographes dont Jean Dieuzaide qui fut à l’initiative plus tard de la galerie du château d’eau à Toulouse. Remarquable portraitiste, Germaine Chaumel photographia le peintre Henri Martin, le compositeur Bruno Walter ou encore l’aviateur Antoine de Saint Exupéry. Quand son mari fut fait prisonnier en tant qu’officier réserviste, elle se lança dans le photo-journalisme pour assurer le quotidien.  Avec un regard plein d’empathie et sans jugement, elle photographia beaucoup de minorités sans jamais les dévaloriser et surtout avec leur consentement. Durant la guerre, elle couvrira de nombreux reportages, notamment durant la gouvernance de Pétain avec une discrète ironie. Son travail fut publié dans la presse locale ( La Garonne) et internationale ( New York Times).

 

 Les Femmes s'exposent pour une quatrième édition /aufildeslieux.fr/ Femme tsigane avec son bébé, son ours et l'entièreté de sa fortune© Germaine Chaumel/ Photo©K.HIBBS
Femme tsigane avec son bébé, son ours et l’entièreté de sa fortune© Germaine Chaumel/ Photo©K.HIBBS

 

 Les Femmes s'exposent pour une quatrième édition /aufildeslieux.fr/ Le secours National en 1939- Campagne de propagande© Germaine Chaumel/ Photo©K.HIBBS
Le secours National en 1939- Campagne de propagande© Germaine Chaumel/ Photo©K.HIBBS

 

Les problèmes environnementaux mis en avant

Les sujets de prédilection du festival sont essentiellement liés à l’éducation, à l’environnement ou encore à la marginalisation. La thématique du dérèglement climatique, du détournement de l’eau créant des conflits géopolitiques ou encore la crise de la Covid 19 ont été largement représentés dans le travail de nombreuses photographes. Lys Arrango nous parle de l’insécurité alimentaire sur les hauts plateaux du Guatemala, largement responsable des déficiences dans les fonctions cognitives des enfants. Elle a partagé au quotidien la vie des familles d’agriculteurs durant 6 mois, les accompagnant durant leur labeur dans les plantations de canne à sucre et de café. Elle nous rapporte que ” Le Guatémala est un énorme exportateur de denrées mais les locaux souffrent de malnutrition chronique. Le dérèglement climatique  et les ouragans  ont contribué à ce problème “.

 

Les Femmes s'exposent pour une quatrième édition /aufildeslieux.fr/ © Lys Arango- Chenichan, Daniel, père de 7 enfants, souffre de fièvre et se repose dans sa cabane ©K.HIBBS
© Lys Arango- Chenichan, Daniel, père de 7 enfants, souffre de fièvre et se repose dans sa cabane ©K.HIBBS

 

Les Femmes s'exposent pour une quatrième édition /aufildeslieux.fr/ Lys Arango présentant son travail sur le Guatémala ©K.HIBBS
Lys Arango présentant son travail sur le Guatémala ©K.HIBBS

 

La mémoire et l’identité des territoires sont aussi très présentes dans les images de la photojournaliste Émilienne Malfato avec son Dernier Eden dans les marais en Irak ainsi que dans celui de Justyna Mielnikiewicz ,à propos du conflit dans le Haut Karabagh. Charlène Florès nous embarque dans la révolution des parapluies et les multiples manifestations des Hongkongais se mobilisant contre un projet de loi d’extradition vers la Chine. Toutes ces femmes reporters prennent le pouls du monde, nous transmettant au fil des jours, des mois et des années, le fruit de leur immersion, de leur courage et de leur générosité.

 

Les Femmes s'exposent pour une quatrième édition /aufildeslieux.fr/ ©Emilienne Malfatto -DERNIER EDEN- Mars 2017, maisons traditionnelles en roseau des " Arabes des marais" en Irak ©K.HIBBS
©Emilienne Malfatto -DERNIER EDEN- Mars 2017, maisons traditionnelles en roseau des ” Arabes des marais” en Irak ©K.HIBBS

 

Les Femmes s'exposent pour une quatrième édition /aufildeslieux.fr/ © Justyna Mielnikiewicz / Conflit sur les montagnes -Haut Karabagh © K.HIBBS
© Justyna Mielnikiewicz / Conflit sur les montagnes -Haut Karabagh © K.HIBBS

 

Les Femmes s'exposent pour une quatrième édition /aufildeslieux.fr/ © Charlène Flores / Ils ne peuvent pas tous nous tuer- 1er Octobre 2019, Opposants au gouvernement pro Pékin à Hong Kong© K.HIBBS
© Charlène Flores -Ils ne peuvent pas tous nous tuer- 1er Octobre 2019, Opposants au gouvernement pro Pékin à Hong Kong© K.HIBBS

 

*****

Festival Les Femmes s’exposent
4 ème édition
Du 1er Juin au 8 Août 2021
Houlgate- Normandie
Accès gratuit

Rendez-vous sur Hellocoton !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.