Culture et gastronomie du Gers

par | Déc 20, 2018 | Escales, France, Gastronomie

Aufildeslieux reste fidèle aux régions authentiques de France, notamment à la culture et à la gastronomie du Gers.
Pour les fêtes de fin d’année pourquoi ne pas organiser une flânerie en slow tourisme entre expositions, restauration fidèle à ses producteurs en circuit court, domaines viticoles et lieux patrimoniaux?
Le Gers nous parle en images de sa nature généreuse et de ses paysages déconcertants. Il vibre hiver comme été entre musique, cirque et initiatives novatrices en matière de coopération entre artisans locaux.

Vue d’ensemble d’Auch et de sa cathédrale©CDT Gers

Comme une amitié qui se tisse au fil du temps, l’Occitanie n’arrête pas d’ interpeller nos désirs épicuriens. Alors que les frimas de l’hiver se nichent dans les petits villages de Simorre ou encore de Lombez, on peut encore entendre les fanfares du 31 ème Festival Circa s’éloigner jusqu’à l’automne prochain…. 

La Chute des Anges , un spectacle chorégraphié de Raphaëlle Boitel

L’histoire du Festival Circa à Auch a démarré au milieu des années 70 avec le Pop Circus dans le grenier d’un oratoire, non loin des berges du Gers grâce à l’abbé de Lavenère-Lussan. L’initiative de cette école servit à responsabiliser les jeunes en leur donnant le sens du travail de groupe. Dans les années 90 il fut décidé de créer un spectacle de cirque de forme actuelle et ce, chaque année. Durant l’édition 2018 du Festival Circa, Aufildeslieux a pu découvrir le spectacle La Chute des Anges de la Compagnie l’Oubliée. La chorégraphe, Raphaëlle Boitel nous embarque dans une traversée poétique d’un monde où quelques survivants se frayent un chemin aux frontières de l’absurde. Hommes et femmes sont réduits à l’état de pantins disloqués dans un environnement  minimaliste aux résonances de désolation. Ce spectacle, puissant, s’inscrit dans une tendance générale au militantisme exprimé largement dans les différentes formes circassiennes de cette 31 ème édition du Festival.

 

 

 

 

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/la chute des anges©Georges Ridel

La chute des anges©Georges Ridel/ Compagnie L’Oubliée

 

 

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/la chute des anges©Georges Ridel

La chute des anges©Georges Ridel/ Compagnie L’Oubliée

 

Raphaëlle Boitel a toujours été attirée par l’univers du théâtre et a fait ses premières armes à Montauban d’où elle est originaire. Elle se dirige ensuite avec son frère Camille vers la danse et le cirque. De fil en aiguille elle commencera à faire des spectacles de rue, faisant la rencontre d’Annie   Fratellini et de sa fille Valérie à la tête de l’Académie de cirque du même nom depuis 2003 à Saint-Denis.

Durant un tournage de film, Raphaëlle, véritable touche à tout, se rapproche de James Thierrée et dès l’âge de 13 ans elle participe à son spectacle La Symphonie du hanneton. L’univers de la Chute des anges est très dépouillé, décrivant l’appauvrissement du monde des hommes. Ici les couleurs ont disparu, la parole est devenue rare et quasi interdite. Les artistes évoluent sur des machines au rythme d’une musique très « mécanisée » et sont quasiment lobotomisés. L’aspect circassien est surtout développé dans la deuxième partie du spectacle. » Depuis mon premier spectacle,ou à travers les Opéras auxquels j’ai collaboré, je cherche à développer un langage chorégraphique. Ce langage s’invente à partir des relations entre les êtres, le quotidien. Il est fondé sur un vocabulaire qui mélange la danse, le théâtre, le cinéma et la matière circassienne. »

La Compagnie L’Oubliée est très certainement promise à un grand avenir, merci au Festival Circa et à son directeur Marc Fouilland de nous l’avoir fait découvrir!

S’immerger au coeur d’Auch

Auch, à mi chemin entre l’Atlantique et la Méditerranée, offre un parcours de berges aménagées en bordure du Gers depuis près de 20 ans. Plus de 1500 pieds de haies, 350 arbres et 2700 arbustes, sans compter les 2000 mètres carrés de pelouse, ont été implantés pour que ces berges s’inscrivent dans les envies et le quotidien de la population locale, forte de 23 177 habitants. Le parcours pédestre, long de 6 km, est également une voie cyclable traversant le centre de la ville d’Auch. Une extrémité de ce parcours se trouve au niveau de l’ île St Martin et à l’opposé on le retrouve dans la zone de l’hippodrome pas loin du Festival CIRCA.

 

 Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Les berges du Gers ©Katherine Hibbs

Les berges du Gers ©Katherine Hibbs

 

La rivière du Gers n’est pas navigable car elle n’est pas assez profonde. Jusqu’au 18ème siècle son débit était très faible, ce qui n’incita pas à développer le commerce navigable. Auch fut fondée avec l’arrivée d’une tribu, les Ausques , et l’on sait maintenant qu’il y a eu une population dès le 7 ème siècle avant Jésus Christ( 600 avant JC).  Une première cité gauloise fut érigée à laquelle succéda  la cité d’ Augusta Auscorum durant la période gallo-  romaine. Après l’effondrement de l’Empire Romain, les Vascons, un des nombreux envahisseurs de la région, furent à l’origine de la dénomination de la Gascogne. De nos jours, Auch est une ville très attirante comme l’ensemble du département qui, tout en étant très rural et agricole et a su développer une seconde économie tournée vers le tourisme.L’application gratuite Explore Auch est téléchargeable sur Androïd et Apple pour parcourir la cité historique.

On ne manquera pas de se balader du côté de la halle aux herbes médiévale, place Betclar, où à lieu le marché traditionnel du samedi. Certaines façades sont dignes d’un film de Marcel Carné, notamment celle de l’ancien restaurant du centre.

 

 Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Près du marché aux herbes à Auch ©Katherine Hibbs

Près du marché aux herbes à Auch ©Katherine Hibbs

 

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Les halles du marché aux herbes à Auch ©Katherine Hibbs

Les halles du marché aux herbes à Auch ©Katherine Hibbs

 

Les gourmets feront une halte gastronomique à l’excellente Table d’Oste qui a reçu le Label Tables du Gers regroupant des restaurateurs qui travaillent de façon rapprochée avec les producteurs du Gers. Aufildeslieux a retenu tout particulièrement la croustade de chèvre chaud et miel avec sa glace au chèvre et à la cerise noire… une pure merveille !

 

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Croustade de chèvre chaud et miel©Katherine Hibbs

Croustade de chèvre chaud et miel ©Katherine Hibbs

Jouxtant la cathédrale Sainte-Marie, une récente boulangerie propose des produits bio réalisés avec des céréales anciennes et faibles en gluten.

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Une boulangerie bio à Auch©Katherine HIBBS

Une boulangerie bio à Auch ©Katherine HIBBS

La Cathédrale Sainte-Marie d’Auch

Ce formidable édifice, entre Gothique et Renaissance, fut achevé en 1680, après deux siècles de travaux de la fin du 15 ème siècle jusqu’au 17 ème siècle. La cathédrale a été réalisée avec de la pierre calcaire d’Auch extraite près de Saint- Cricq. La façade principale a connu une restauration pendant un peu plus de 20 ans de même qu’une partie du chevet au niveau des verrières. Une des trois portes d’entrée allie à la fois un style gothique et des motifs renaissance qui proviennent d’Italie. La cathédrale est construite selon la forme de la croix du Christ alliant plusieurs styles architecturaux et artistiques. On y trouve du classicisme, des stalles renaissance ainsi qu’un style baroque au niveau du choeur.

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Les grandes orgues de la cathédrale d'Auch©Katherine HIBBS

Les grandes orgues de la cathédrale d’Auch ©Katherine HIBBS

 

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Fresques sur cuir de Cordoue©Katherine HIBBS

Fresques sur cuir de Cordoue de la cathédrale d’Auch ©Katherine HIBBS

 

 

 

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Vitrail dans la Cathédrale d'Auch©Katherine HIBBS

Vitrail dans la Cathédrale d’Auch ©Katherine HIBBS

Une douzaine de chapelles se succèdent dans la cathédrale et sont toutes ornées de verrières exécutées au début du 16ème siècle qui ont été signées par le Maître verrier Arnaut de Moles et dédicacées en occitan. Les grandes orgues ont été réalisées par Jean de Joyeuse et l’orgue de choeur, de style néogothique, par Aristide Cavaillé-Coll considéré comme un des plus importants facteurs d’orgue du 19 ème siècle.

La culture du palais à Samatan et Simorre

À 36 km d’Auch, Samatan mérite une halte pour les fins gastronomes. Ici au pays des Portes de Gascogne La Table d’Olivier dans un décor poudré gris-chocolat ravira aussi bien le regard que les papilles dans une joyeuse ambiance de bistrot.

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Village de Samatan©Katherine HIBBS

Village de Samatan©Katherine HIBBS

On retiendra dans sa formule à 18 euros pour le déjeuner, son coulis de Piquillos à l’huile de langoustines accompagné d’une chantilly aux herbes, suivi d’un filet de maquereaux et vinaigrette aux olives vertes et sa marinière de moule façon beurre blanc.

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Coulis de Piquillos à l'huile de langoustines©Katherine HIBBS

Coulis de Piquillos à l’huile de langoustines ©Katherine HIBBS

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Filet de maquereaux et vinaigrette aux olives vertes et sa marinière de moule façon beurre blanc©Katherine HIBBS

Filet de maquereaux et vinaigrette aux olives vertes et sa marinière de moule façon beurre blanc ©Katherine HIBBS

Olivier Andrieu a choisi de travailler avec des petit producteurs locaux de fruits, légumes et viandes, toujours en quête de perfection pour satisfaire ses clients. Dans ses assiettes tout est bon … et très beau! Ce restaurant fait partie du circuit des Tables du Gers, le label des grands chefs Gersois.

 

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Tartare de fruits exotiques sur un sablé au beurre-La Table d'Olivier©Katherine HIBBS

Tartare de fruits exotiques sur un sablé au beurre-La Table d’Olivier©Katherine HIBBS

La belle énergie du Bouche à Oreille à Simorre

Arthur et Séverine Pailhès sont installés depuis 10 ans dans le Gers. Ils ont créé une Société Coopérative d’intérêt collectif à Simorre, système économique qui place l’humain avant tout au coeur de leur projet.

 

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Village de Simorre ©Laurent Lainé

Village de Simorre ©Laurent Lainé

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Séverine au Café Restaurant Le Bouche à Oreille/ CDT Gers©Gilles Vanderstrate

Séverine au Café Restaurant Le Bouche à Oreille/ CDT Gers©Gilles Vanderstrate

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Collection Tourisme Gers/Le Bouche à Oreille Simorre

Collection Tourisme Gers/Le Bouche à Oreille Simorre

C’est ainsi que le café-restaurant Le Bouche à oreille est devenu l’élément central du village et cette organisation sous la forme de coopérative leur a permis de développer divers projets annexes tel qu’un potager coopératif où oeuvre Sophie, leur amie maraichère. On y trouve, entre autres, de la sauge cassis, des herbes aromatiques et des variétés anciennes d’épinards. Ce potager est un lieu expérimental où s’applique le principe de la permaculture dont la philosophie consiste à rapprocher des éléments naturels en intervenant un minimum.

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/Le potager du Bouche à Oreille à Simorre / Collection Tourisme Gers

Le potager du Bouche à Oreille à Simorre / Collection Tourisme Gers

Séverine Pailhès qui s’occupe régulièrement de cet espace quand elle n’est pas derrière les fourneaux du restaurant, a pour projet d’installer un verger d’arbres à haricots. Le Bouche à Oreille propose un menu découverte tous les jeudis soir et le vendredi ils organisent des concerts à participation libre. Arthur ne manque pas de dire  » qu’ici en Gascogne on aime espanter! Dans notre jargon cela signifie épater la galerie!. C’est peut-être pour cette raison qu’un lieu artistique a également vu le jour à Simorre. L’Espant’art est une maison de village qui a été restaurée avec l’huile de coude de tous les amis bénévoles de Simorre.

 

 Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Maison d'artistes Espant'art à Simorre©Katherine HIBBS

Maison d’artistes Espant’art à Simorre©Katherine HIBBS

Ainsi une brochette d’artistes, scénographe, luthier, photographe ou encore couturières, tricoteuses, illustratrices, potières, y ont pris leurs quartiers. Cette maison de créateurs se décline en boutique-atelier au rez-de-chaussée et à l’étage en ateliers partagés. Certains artisans viennent d’autres régions  pour s’installer de façon éphémère et faire découvrir leurs créations. Cette initiative est un modèle à suivre et à reproduire…

 

Simorre, l’une des plus anciennes sauvetés de Gascogne

 Cette bourgade rurale est située dans l’extrême sud du département du Gers. Elle fut édifiée en 1141 sur un terrain dont des moines bénédictins étaient propriétaires et reçut ses lettres de noblesse grâce à son abbaye royale.

 Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ La Sauveté de Simorre©CDT Gers

La Sauveté de Simorre©CDT Gers

 Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Eglise abbatiale de Simorre ©K.HIBBS

Eglise abbatiale de Simorre ©Katherine HIBBS

Le village primitif de Simorre se trouvait sur une colline à l’ouest de la ville actuelle et en 1141 un incendie le détruit.Tous les villageois se réfugieront autour de l’Abbaye de Simorre fondée en 507 par Clovis. Ainsi seront délimitées des zones de droit dénommées  » sauvetés » qui devaient être provisoires mais les villageois n’en sont jamais repartis!L’église de Simorre était l’abbatiale de l’abbaye bénédictine, son style est très influencé par le gothique toulousain ( essentiellement faite de briques). Elle sera remaniée  à l’extérieur par l’architecte Viollet-le-Duc, la transformant en véritable fortification.

 

Lombez

Le village de Lombez fait partie du territoire Pays Portes de Gascogne à l’est de l’agglomération d’Auch. Vers le 7 ème siècle à l époque romaine arrive un évangélisateur d’Antioche qui  terminera ses jours à Lumbarium, l’actuel village de Lombez. Il en deviendra le saint patron sous le nom de  Saint Majan qui a encore aujourd’hui sa petite chapelle en haut du village de Lombez.

 

 Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Cathédrale Sainte Marie à Lombez©CDT Savès

Cathédrale Sainte Marie à Lombez©CDT Savès

La cathédrale Sainte-Marie que l’on y découvrira est une réplique de la basilique Saint-Sernin et les Jacobins de Toulouse. Ses arcades en forme de mitre ( couvre chef des évêques) sont typiques du gothique méridional toulousain avec une construction en briques, à l’exception de l’entrée ouest en pierre rajoutée plus tardivement dans un style gothique flamboyant. La cathédrale servait également de protection avec de gros contreforts en brique rose et un chemin de ronde tout en haut du bâtiment. Le tout proche village de Samatan qui possédait un magnifique patrimoine culturel au Moyen-âge  a vu son patrimoine rasé en 1355 par le Prince Noir, Edouard Plantagenêt, petit fils d’Aliénore d’Aquitaine. C’est ainsi que les gens de Samatan sont venus se réfugier à Lombez dans l’Abbaye .

 

 Découvrir Vins,Flocs et Armagnacs au Domaine du Grand  Comté  

Le Domaine du Grand Comté est une maison qui est dans la famille Baylac depuis 1860. Chaque génération y a apporté sa touche personnelle à travers ses produits. Aujourd’hui c’est Aurélie Baylac qui repris le flambeau de cette exploitation de 15 hectares de vignes comportant 13 différents cépages.Chaque année est déclinée avec une gamme de Flocs, d’Armagnacs et de vins personnalisés. La famille Baylac s’associe régulièrement avec des producteurs locaux de fromages, de porc noir et de canards pour ses dégustations. Ce sont les bouilleurs de cru locaux qui distilleront le vin blanc des vignerons en eau de vie d’Armagnac, on en compte une vingtaine dans la région.  À découvrir avec Aurélie son excellent Côtes de Gascogne 2017 Terra Gasconha!

 

Culture et gastronomie du Gers/aufildeslieux.fr/ Entrée du Domaine du Grand Comté©K.HIBBS

Entrée du Domaine du Grand Comté©K.HIBBS

 

 

*****

Où  loger à Auch

Hôtel de France
Place de la Libération,32000 Auch
www.hoteldefrance-auch.com

 

Remerciements à Raphaëlle Lequai et Fiona de Destination Gers-Comité Départemental du Tourisme, au Festival Circa et toute son équipe,

à Madame Caille et L’Office de Tourisme du Savès  

  L’Office de Tourisme des Coteaux Arrats Gimone

L’Office de Tourisme Grand Auch Coeur de Gascogne  

et Laurent, guide conférencier Pays d’Art et d’Histoire.

©Tous droits de reproduction réservés.

Aufildeslieux remains faithful to the authentic regions of France, especially to the Gers culture and gastronomy.
For the end of the year, why not organize a stroll through slow tourism between exhibitions, catering to its short circuit producers, wineries and heritage places?
The Gers region echoes in images with its generous nature and its disconcerting landscapes. It vibrates in winter and summer between music, circus and innovative forms in the field of cooperation between local artisans.
Like a friendship that is woven over time, Occitanie does not stop challenging our epicurean desires.While the winter frosts nestle in the small villages of Simorre or Lombez, we can still hear the fanfares of the 31st Festival Circa move away until next autumn ….

The Fall of the Angels, a choreographed show by Raphaëlle Boitel

The history of the Circa Festival in Auch started in the mid-70s with the Pop Circus in the attic of an oratory, not far from the banks of the Gers river, thanks to the abbot of Lavenère-Lussan. The initiative of this school served to empower young people by giving them the sense of group work. In the 90s it was decided to create a circus show of current form and this, every year.During the 2018 edition of the Festival Circa held in Auch, aufildeslieux was able to discover the live performance The Fall of the Angels of the Company L’Oubliée. The choreographer embarks us on a poetic journey in a world where some survivors fight their way to the borders of the absurd. Men and women are reduced to dislocated puppets in an environment expressed through  its simplest desolation. This powerful show is part of a general trend of activism expressed widely in the various circa forms of this Festival. Raphaëlle Boitel has always been attracted by the world of theater and  carried out her first experiments in Montauban  from which she comes. She then started with her brother Camille, to dance and perform in circus. Gradually she started performing in street shows, meeting Annie Fratellini and her daughter Valerie at the head of the circus academy of the same name since 2003 in Saint Denis.

During a film shoot, Raphaëlle, a jack of all trades, got closer to James Thiriez and at the age of 13 she participated in his show The Symphony of the Chafer. The universe of the fall of the angels is very sparse, describing the impoverishment of  humanity. Here, colors faded away, the word has become silent. The artists evolve on machines rythmed  by a very « mechanized » music and are almost lobotomized. The Circassian aspect is especially developed in the second part of the show. « Since my first show, or through the Operas  in which I have performed, I am trying to develop a choreographic language that is invented from the relationships between human beings, everyday life, it is based on a vocabulary that mixes dance, theater, cinema and circus material. « 

The Company L’Oubliée has most certainly a great future ahead, thank you to the Circa Festival and its director Marc Fouilland for having make us discover it!

Immerse yourself in the heart of Auch

Auch, halfway between the Atlantic and the Mediterranean, offers a course of banks developed along the Gers for nearly 20 years. More than 1500 feet of hedges, 350 trees and 2700 shrubs not counting the 2000 square meters of lawn have have been set up so that these banks are part of the desires and the daily life of the local population, with a population of 23,177 inhabitants. The pedestrian route, which is 6 km long, is also a cycle path through the center of the town of Auch. One end of this course is on the island of St Martin and the opposite is found in the area of ​​the racecourse not far from the CIRCA Festival.

The river Gers is not navigable because it is not deep enough. Until the 18th century the flow was very weak which did not incite to develop the navigable trade. Auch was founded with the arrival of a tribe, the Auschians, and we now know that there was a population in Auch as early as the 7th century BC (600 BC). it had a first Gallic city which succeeded a Gallo-Roman period with a city named Augusta Auscorum. Until 20 years ago the town of Auch was a garrison city. After the collapse of the Roman Empire, the Vascons, one of the many invaders of the region, were at the origin of the denomination of Gascony. Auch is a very attractive city like the whole of the department which, while being very rural and agricultural, has developed a second economy turned towards tourism. The free application Explore Auch is downloadable on Androïd and Apple to browse the historic city .

We will not miss a stroll on the side of the medieval herb hall, Place Betclar, where the traditional Saturday market is located. Some facades are worthy of a film by Marcel Carné, notably that of the old restaurant of the center.

Gourmets will make a stop at the excellent Table d’Oste which has been awarded the Label Tables du Gers group of restaurateurs who work closely with producers in the Gers. Aufildeslieux particularly remembered the goat cheese and honey with its goat ice cream and black cherry … a marvel!

Adjoining St. Mary’s Cathedral, a recent bakery offers organic products made with ancient cereals and gluten free.

The Cathedral Sainte-Marie d’Auch

This formidable building, between Gothic and Renaissance, was completed in 1680, after two centuries of work from the end of the 15th century to the 17th century. The cathedral was made with limestone Auch extracted near Saint – Cricq. The main facade has been restored for over 20 years as well as a part of the apse at the windows. One of the three entry doors combines Gothic style with Renaissance motifs from Italy. The cathedral is built according to the shape of the cross of Christ combining several architectural and artistic styles.  We can observe classicism, Renaissance stalls and a baroque style at the choir level.A dozen chapels succeed in the cathedral and are all decorated with windows executed in the early 16 th century were signed by the master glassmaker Arnaut de Moles and autographed in Occitan.The great organs were made by Jean de Joyeuse and the choir organ neogothic style by Aristide Cavaillé-Coll considered one of the most important organ of the 19th century.

The culture of the palace in Samatan and Simorre

At only 36 km from Auch, Samatan deserves a stop for gourmet purposes. Here in the country of the Portes de Gascogne The Table d’Olivier in a powdery grey-chocolate decor will be a delight for the eyes as well as the taste buds in a cheerful bistro atmosphere.

We will particularly remember its 18 euros menu for lunch, its grilled Piquillos with langoustines oil accompanied by a whipped cream with herbs, followed by a fillet of mackerel and green olive vinaigrette and its « marinière » of white butter-like mold .

Olivier Andrieu chose to work with small local producers of fruits, vegetables and meats, always looking for perfection to satisfy his customers. In his plates everything is good … and very beautiful! This restaurant is part of the circuit des tables du Gers, the label of the great chefs from Gers.

The beautiful energy of the Bouche à Oreille in Simorre

Arthur and Séverine Pailhès have been living in the Gers region for 10 years. They created a Cooperative and participative Society in Simorre, an economic system that places the human being first and foremost at the heart of their project. This is how the coffee shop « Le Bouche à oreille » became the central element of the village and this organization in the form of cooperative has allowed them to develop various ancillary projects such as a cooperative kitchen garden where Sophie, their market gardener, works. We find, among others, blackcurrant sage, aromatic herbs and old varieties of spinach. This vegetable garden is an experimental place where the principle of permaculture applies whose philosophy is to bring together natural elements by intervening as less as possible. Séverine Pailhès who regularly takes care of this space when she is not  flipping bacon at the restaurant , plans to install a bean tree orchard. The  Bouche à Oreille offers a menu set every Thursday evening and Friday they organize free concerts. Arthur does not fail to say « here in Gascony we love to spoof! In our jargon it means to impress the gallery! ». It is perhaps for this reason that an artistic place has also emerged in Simorre. Espant’art is a village house that has been restored with the elbow grease of all the volunteer friends of Simorre.
Thus a skewer of artists, scenographer,  stringed instrument maker, photographer or seamstresses, knitters, illustrators, potters have taken their quarters here. This house of designers is available in a boutique workshop on the ground floor and upstairs in shared workshops . Some  craftsmen come from other regions to settle in an ephemeral way so one can discover their creations. This initiative is a model to follow and reproduce …

Simorre

This rural village is located in the extreme south of the Gers department. It was built in 1141 on land owned by Benedictine monks and received its distinction of achievements thanks to its royal abbey.The primitive village of Simorre was on a hill west of the current town and was destroyed by a blaze in 1141 a fire. All villagers took refuge around the Abbey of Simorre founded in 507 by Clovis. Thus it became demarcated zones of law called « sauvetés » which were to be provisional, villagers never left! The church of Simorre was the property of the Benedictine abbey, its style was very influenced by the Toulouse Gothic style ( essentially made of bricks). It was remodeled outside by the architect Viollet-le-Duc, transforming it into a real fortification.

Lombez

The village of Lombez is part of the Pays Portes de Gascogne territory east of the Auch agglomeration. Towards the 7th century in Roman times came an evangelist from Antioch who would end his days at Lumbarium, the present village of Lombez. He became the patron saint under the name of Saint Majan who still has his little chapel at the top of the village of Lombez.

The Sainte-Marie cathedral that we will discover there is a replica of the Saint-Sernin basilica and the Jacobins of Toulouse. Its miter-shaped arcades (chief bishops’ covers) are typical of southern Toulouse Gothic with a brick construction, with the exception of the western stone entrance added later in a flamboyant Gothic style. The cathedral also served as protection with large buttresses in pink brick and a walkway at the very top of the building. The nearby village of Samatan, which had a magnificent cultural heritage in the Middle Ages, saw its heritage destroyed in 1355 by the Black Prince, Edouard Plantagenet, grandson of Aliénore d’Aquitaine. This is how the people of Samatan came to take refuge in Lombez in the Abbey.

Discover Wines, Floc and Armagnacs at Domaine du Grand Comté

The Domaine du Grand Comté is a house that has been in the Baylac family since 1860. Every generation has brought a personal touch to it through its products. Today it is Aurélie Baylac who took over the torch of this exploitation of 15 hectares of vines comprising 13 different grape varieties. Each year is declined with a range of Flocs, Armagnacs and personalized wines. The Baylac family regularly partners with local cheeses, black pork and duck producers for its tastings. It is the local distillers who will distill the white wine of winemakers in Armagnac brandy, there are about twenty in the region. Discovering with Aurélie her excellent Côtes de Gascogne 2017 Terra Gasconha is a Must!

*****

Where To Stay In Auch

Hotel de France
Place of Liberation, 32000 Auch
www.hoteldefrance-auch.com

Thanks to Raphaëlle Lequai and Fiona of Destination Gers-Departmental Committee of Tourism, Circa Festival, Marc Fouilland and his team,

Madame Caille and the Saves Tourism board

The Coteaux Arrats Gimone Tourism board

The Grand Auch Coeur de Gascogne Tourism board

and Laurent, guide speaker from the Country of Art and History company.

Twitter

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-moi sur Facebook

Partager

0 commentaires