Événements,  Festivals

Viva Latina, 17 ème édition du Festival de La Gacilly

 

Il est des événements qui tombent à point nommé dans l’actualité. En Juin prochain la photographie sera à nouveau célébrée à travers des regards visionnaires nous alertant sur l’état du monde. Viva Latina, 17 ème édition photographique du Festival de La Gacilly prendra place dans le village du même nom, si cher à son créateur Jacques Rocher. Cet événement annuel se veut plus que jamais être le porte-parole d’une transition écologique et sociale en péril.

 

 

Viva Latina, 17 ème édition du Festival de La Gacilly /aufildeslieux.fr/Affiche du festival
Affiche du Festival La Gacilly Photo

 

 

 

Un festival labellisé 1% pour la planète

Cette nouvelle édition oeuvre tout particulièrement pour une reconnexion avec l’environnement et la biodiversité. Il s’inscrit dans le Collectif des festivals engagés pour le développement durable et solidaire en Bretagne avec Art Contemporain en Bretagne, Green Morbihan et 1% pour la Planète.

Des photographes venus des 4 coins de l’Amérique Latine

Une seule question est en point d’orgue des expositions qui seront présentées: Comment avons-nous pu devenir les étrangers de notre propre Terre ? Le constat est alarmant car dans une dizaine d’années plus d’un million d’espèces animales et végétales seront menacées d’extinction irréversible. L’Amérique Latine nous livrera cette année un témoignage sans complaisance en se faisant le « porte parole des soubresauts du monde » à travers le travail de photographes venus du Brésil, d’Equateur, du Mexique, du Chili, de Bolivie ou d’Argentine.

 

 

Viva Latina, 17 ème édition du Festival de La Gacilly /aufildeslieux.fr/ Gold ©SEBASTIÃO SALGADO
Série GOLD ©SEBASTIÃO SALGADO

 

L’histoire sociale et économique de l’Amérique latine est jalonnée d’oeuvres critiques de leur temps: Emmanuel Honorato Vázquez, photographe iconoclaste durant les années 20, a dénoncé une société équatorienne inégalitaire.
Le Festival de La Gacilly présentera, lors de cette édition, 40 clichés inédits de cet artiste sans précédent.
On (re)découvrira également le travail impressionnant de Sebastião Salgado réalisé en 1986 dans les mines d’or de Serra Pelada au Brésil. Ici on ne voit jamais l’or mais la main de l’homme et la pénibilité d’un travail inhumain à l’échelle d’une fourmilière où s’activent des milliers de travailleurs.

 

 

 

Viva Latina, 17 ème édition du Festival de La Gacilly /aufildeslieux.fr/ Equateur,la forêt vivante ©Catalina Martin-Chico / pour la Fondation Yves Rocher
Equateur,la forêt vivante ©Catalina Martin-Chico / pour la Fondation Yves Rocher

 

 

Le festival nous livrera également le regard de femmes photographes très impliquées dans les causes environnementales. On nommera, entre autres, Carolina Arantes qui s’est rendue au cours de l’été 2019, dans la région d’Altamira où les feux de forêt ont fait rage, Catalina Martin-Chico nous transportera en Equateur, chez les indiens Kichwa luttant inexorablement pour conserver leur espace forestier. Nadia Shira Cohen, lauréate 2019 du Prix Photo Fondation Yves Rocher en partenariat avec Visa pour l’Image, s’est immergée dans deux communautés rivalisant au Mexique. D’un coté les Mayas, apiculteurs par tradition versus la communauté mennonite prônant les OGM pour une agriculture productive.  

 

 

Viva Latina, 17 ème édition du Festival de La Gacilly /aufildeslieux.fr/Le miel des Dieux© Nadia Shira Cohen
Le miel des Dieux© Nadia Shira Cohen

 

 

La participation de l’Agence France Presse

Le Festival a également encouragé la collaboration de l’Agence France Presse dans l’édition 2020 . Le public y découvrira le très beau reportage de Pascal Maitre et son Incroyable Odyssée Des Papillons Monarques dans le nord de l’Amérique et la région des Grands Lacs. 

 

Viva Latina, 17 ème édition du Festival de La Gacilly /aufildeslieux.fr/© Pascal Maitre / MYOP pour la Fondation Yves Rocher
© Pascal Maitre / MYOP pour la Fondation Yves Rocher

 

 

 

Un coup de pouce à la jeune photographie 

Pour la 5 ème année consécutive la jeune photographie est encouragée par le Festival photo de La Gacilly  et le magazine Fisheye.

Trois lauréats illustreront cette édition 2020: David Bart (photographe et plasticien), Coline Jourdan et Sébastien Leban.   

 

*****

Festival photo La Gacilly
Du 1er Juin au 30 Septembre 2020
17 ème édition VIVA LATINA

https://www.festivalphoto-lagacilly.com

 

Rendez-vous sur Hellocoton !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.