Sephora, RDC © Denis Rouvre / Médecins du Monde
Expositions,  France

Unsung Heroes

 

La Galerie Joseph présente jusqu’au 2 Novembre prochain, l’exposition Unsung Heroes du photographe Denis Rouvre.
Ce projet, construit depuis 2 ans en concertation avec l’ONG Médecins du Monde,rend visible la parole des femmes exposées à toutes les formes de violence.
Depuis 10 ans ce sujet est la priorité politique de Médecins du Monde.

Denis Rouvre, dont l’exposition Low Tide sur les rescapés de Fukushima m’avait bouleversée,  nous ouvre ici la porte sur l’horreur et l’inhumanité vécues au quotidien par des femmes anonymes auxquelles il donne la parole à travers 60 photographies.

 

 

Sanu, Nepal © Denis Rouvre / Médecins du Monde

 

 

 

Le portraitiste confie avoir réalisé ces photos dans des conditions loin d’être optimales et dans des lieux où la plupart des participantes souhaitaient se sentir hors de danger.
« Toutes ces femmes ont eu le temps d’anticiper notre rencontre et de s’y préparer…Elles ont souvent pleuré durant le reportage en confiant leur parcours douloureux. Quelques-unes se sont rétractées avant la séance photo » confie Denis.

 

 

 

Siham, Palestine © Denis Rouvre / Médecins du Monde

 

 

 

Elysée, République démocratique du Congo © Denis Rouvre / Médecins du Monde

 

“C’était en juin. Il était 20 heures. Il faisait nuit. On était à la maison. Des Raia Mtomboki sont arrivés et sont entrés. Ils ont attrapé mon mari, ils lui ont mis un coup de couteau dans le cou et l’ont tué. Ensuite, ils m’ont attrapée et m’ont dit qu’ils allaient me tuer aussi, devant mes trois enfants : deux garçons et une fille. Mais ils m’ont emmenée et m’ont violée dans la forêt. Beaucoup sont morts, ils ont brûlé beaucoup de maisons, et des enfants en bas âge, des grands et des personnes âgées, mais moi on m’a violée.

Je suis à huit mois… Huit mois qu’ils m’ont fait cela. Quand j’y repense, je sens une tristesse qui m’envahit. Cet enfant, je vais m’occuper de lui comme je m’occupe des autres et je vais bien l’élever, car je suis en vie, grâce à Dieu. Je ne peux pas le discriminer ni le traiter différemment des autres, lui aussi est un enfant. Mais plus tard, ne va-t-il pas me demander qui est son père, une fois qu’il sera en âge de raison ? Comment vais-je lui répondre ?

Je ne peux pas encore retourner dans le village de mon mari. Là-bas, ils vont d’abord me dire que je suis une femme des Raia Mtomboki maintenant. Ensuite, ils diront que je ne peux pas porter un enfant dont je ne connais pas la famille. Je ne peux pas songer à me remarier, ni à être avec un homme, ni à me mettre en couple. Je ne pense qu’à m’occuper de mes enfants et à bien en prendre soin. Je ne pense qu’à cela “.

ÉLYSÉE, congolaise. Élysée a été recueillie et soignée à l’hôpital de Panzi où le Dr Mukwege répare les femmes.

 

Denis Rouvre a été particulièrement touché «par la cruauté sans filtre observée en  République démocratique du Congo ». Comment rester insensible aux témoignages poignants d’Elysée ou de Sephora ou encore à celui de Dorine, jeune camerounaise ?

 

 

Chaque photo de Denis Rouvre est accompagnée d’un témoignage écrit dont certains sont particulièrement poignants. L’exposition Unsung Heroes libère la parole de vies brisées souvent très jeunes et participe à une prise de conscience collective.La route est longue mais ce très beau témoignage mis en images par le photographe fait écho à l’appel à la résistance de ces Unsung heroes : « Nothing about us without us ! ».

 

Sephora, RDC © Denis Rouvre / Médecins du Monde

 

 

 

Diana & Dorine, London © Denis Rouvre / Médecins du Monde

 

 

 

 

Catherine Giboin, Vice Présidente de MdM confirme « qu’il est urgent d’écouter les femmes et de les aider à les faire passer d’un statut d’objet à celui de sujet. C’est un travail dur et marginal mais on peut changer le fil de l’histoire avec des petits gestes ».

Aurélie Leroyer, en charge de la cellule d’urgence de MdM revient tout juste du Yemen où 16 structure santé-maternité ont été créées. « Au Yemen, les femmes sont confrontées à des violences intra familiales dues en grande partie à la culture du patriarcat ». Sa prochaine mission sera de développer un projet en Ouganda concernant l’homosexualité masculine qui est punie de 14 ans d’emprisonnement .

L’exposition Unsung Heroes sera également présentée à partir du 9 Novembre à l’Espace Saint-Rémi à Bordeaux.
L’ouvrage Unsung Heroes -Elles brisent le silence paraîtra en Novembre prochain aux Editions Textuel.

Rendez-vous sur Hellocoton !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.