13
mars,2018

Tout schuss du Mourtis à Luchon !

Il est encore temps d’aller tout schuss du Mourtis à Luchon afin de profiter des dernières neiges du printemps et des journées qui rallongent de jour en jour !

 

 

Tout schuss du Mourtis à Luchon !/aufildeslieux.fr/ski de randonnée

Pour monter vers le Mourtis depuis Toulouse on emprunte le Val d’Aran, partagé entre la France et l’Espagne. C’est là que la Garonne prend sa source avant de se prolonger en France par le Comminges. En traversant la commune de Saint-Béat, que les Romains avaient nommée Passus lupi (car il était difficile de s’y frayer un chemin entre les parois des carrières de marbre et la Garonne), on pourra y voir encore de nombreux trottoirs réalisés avec ce noble matériau. Tous les étés, le public profite en Juillet d’un festival de sculpture sur marbre. Saint-Béat est le dernier village trait d’union entre la France et l’Espagne et l’on peut y apercevoir le Mont Aneto qui culmine à 3 404 mètres.

La station du Mourtis se trouve au sud du département de la Haute-Garonne et a la particularité d’être entourée de magnifiques forêts à 1800 mètres avant d’atteindre le point le plus haut situé à 2000 mètres d’altitude.
Le Mourtis est l’endroit privilégié des jeunes toulousains qui s’y rendront en à peine 1h30. Les skieurs de fond pourront profiter de la neige de printemps et y découvrir de beaux itinéraires en forêt. L’agence Concept-Séjours dirigée de main de maître par le sémillant François Gilaiseau y organise des activités multiples telles que le fat bike, du snake glisse ainsi que des randonnées en raquettes ou tout simplement à pied tout au long de l’année. Cette station, assez ancienne, s’est enrichie grâce à la coupe du bois dans les années 1950.
Depuis Toulouse il faut compter une heure 30 pour y accéder, ce qui est très pratique pour les Toulousains.

 

Tout schuss du Mourtis à Luchon !/aufildeslieux.fr/ paysage enneigé

Au Mourtis, différentes possibilités de parcours de randonnées sont proposées en formules «sur mesure», avec des thématiques tant familiales que sportives grâce à des fiches détaillées sur la faune et la flore locales. Le Mourtis est un des rares endroits dans les Pyrénées où l’on trouve la variété du genevrier thurifère. Le randonneur pourra également réaliser une boucle sur un ou plusieurs jours notamment pour rejoindre le cirque de Larreix dans la commune de Sengouagnet. Eté comme hiver, les amoureux des joies simples de la nature pourront séjourner dans le refuge de Larreix qui peut accueillir jusqu’à 15 personnes.

Cette étape représente une parenthèse paisible et dé-stressante que vous pourrez découvrir grâce à l’agence Concept-Séjours et Bruno, tout droit venu du Québec pour y vivre une vraie expérience de trappeur avec un lever de soleil grandiose ! La station du Mourtis vous permettra dès le 25 Mars de remplacer les joies du ski par du free ride, des courses d’orientation et des parcours de trail.

 

Tout schuss du Mourtis à Luchon !/aufildeslieux.fr/ lever de soleil à Larreix©K.HIBBS

La Haute-Garonne fait partie du classement des points culminants grâce à la chaîne des Pyrénées commingeoises au-dessus de la station thermale et de sports d’hiver de Bagnères-de-Luchon. Après avoir profité des grands espaces du cirque de Larreix, Luchon, située à 39 minutes en voiture vous offrira à la fois bien-être et richesse culturelle à travers son patrimoine architectural.

 

Luchon, la « Reine des Pyrénées »

Le Pays de Luchon offre à lui tout seul une trentaine d’itinéraires de randonnées.
Il y a toujours une activité à faire à Luchon tout au long de l’année. La ville a reçu ses lettres de noblesse en se faisant connaître pour ses eaux thermales à base de souffre (dont la teneur est une des plus élevées en Europe) et aux vertus curatives des le XVIII e siècle.Ce n’est pas pour rien que le nom officiel de la ville est «Bagnères» de Luchon. C’est un mot d’origine romaine qui signifie «bains» et celui de «Luchon» fait référence à «Ilixon» la déesse des eaux.
Les premiers Thermes furent établis à l’époque romaine.
aufildeslieux a particulièrement apprécié dans le cadre des Thermes de la ville ,l’incroyable parcours du vaporarium creusé à même la roche qui constitue un parcours humide dont on profitera raisonnablement durant une quinzaine de minutes au maximum.

Tout schuss du Mourtis à Luchon !/aufildeslieux.fr/ Vaporarium ©OT Luchon

Tout schuss du Mourtis à Luchon !/aufildeslieux.fr/ piscine de détente©OT Luchon

On ira se plonger, par intermittence, dans la piscine de détente équipée de lits à bulles et d’hydrojets avant de retourner au parcours .Celui-ci pourra être suivi d’un soin d’application locales de boues sur la colonne vertébrale ou les cervicales. La chaleur diffusée à travers le coussin chaud contenant de la boue est reconnue pour ses effets bénéfiques en rhumatologie. Ce soin est administré en cabine individuelle à un autre étage par le personnel thermal. Les Thermes de Luchon proposent toute une gamme de Cures Liberté à la carte dans son Espace Premium (rhumatologie, santé du dos, ORL, coaching santé…).

Luchon, un éventail architectural à travers les siècles

La ville fut développée au XVIII è siècle par le Baron Antoine Megret d’Etigny ,intendant de Gascogne.Il sera à l’initiative de la restauration des Thermes auxquelles le public a accès de nos jours.Dès 1763, grâce à la venue du Cardinal de Richelieu, le développement de la ville sera définitivement lancé.
La visite de Luchon est particulièrement agréable à pied et peut se faire sur demande auprès de l’office de tourisme avec un guide.

Tout schuss du Mourtis à Luchon !/aufildeslieux.fr/ Villa Louisa©OT Luchon

 À ne pas rater, la visite du vieux quartier du Courtat datant du début du XII è siècle ainsi que la grande halle située sur la place du marché.

 

Tout schuss du Mourtis à Luchon !/aufildeslieux.fr/ La grande halle© K.HIBBS

Le bâtiment métallique doit son existence à une commande…sur catalogue! L’arrivée du chemin de fer en 1873 fera de Luchon « the place to be» dans les Pyrénées : Gambetta, Clemenceau, Gallieni y feront de fréquents séjours. Le Pyrénée -Palace y verra le jour avec une marquise identique à celle du Négresco de Nice.  À la fin du XIX è et début du XX è le Casino de Luchon est construit par l’architecte Raymond Castex avec un théâtre Napoléon III , une salle de concert et une autre dédiée au jeu et des salons de différents styles. Le casino est fermé de nos jours mais une visite de ses jardins conçus par le paysagiste Chevalier en 1929 vous fera découvrir la merveilleuse sculpture en marbre du Baiser à la source d’Henri Coutheillas .

 

Tout schuss du Mourtis à Luchon !/aufildeslieux.fr/ jardins du casino à Luchon© K.HIBBS

Tout schuss du Mourtis à Luchon !/aufildeslieux.fr/ Le Baiser à la source© K.HIBBS

La villa Julia d’Edmond Rostand et son balcon de bois auraient inspiré l’auteur pour la fameuse scène du balcon de Cyrano de Bergerac.
Bordant les rives de la Gave, le boulevard Henry de Gorsse nous laisse entrevoir entre les arbres, deux datchas russes qui nous font voyager hors du temps. Ce quartier fut le fief de la princesse Naryschkine, descendante des Tsars de Russie qui devint l’épouse d’Alexandre Dumas fils.

Rencontre avec Émilien Nouals , pisciculteur en Pays de Luchon

 À quelques encablures de Luchon , dans la commune d’Antignac, j’ai rencontré Émilien Nouals , jeune pisciculteur, spécialiste de la truite arc- en -ciel, fario et de l’omble des fontaines (les deux dernières espèces de truites étant plus fragiles avec une croissance plus lente). Ce jeune entrepreneur travaille tout seul au milieu d’immenses bassins où évoluent 20 à 30 000 poissons en élevage bio qui seront destinés à la vente au détail.

Tout schuss du Mourtis à Luchon !/aufildeslieux.fr/ truite fario© K.HIBBS
La densité est de 15 kg de poissons au mètre cube qui reçoivent des granulés à base de poisson et de céréales bio. Les diverses espèces de truites ne peuvent recevoir qu’un traitement par l’eau sous contrôle vétérinaire.

Tout schuss du Mourtis à Luchon !/aufildeslieux.fr/ les viviers du Comminges© K.HIBBS

Le ruisseau d’Antignac que les anciens appelaient l’Agouaou a été en partie détourné pour augmenter le débit de l’eau réservé à l’élevage, l’autre partie de l’eau transite par la passe à poissons afin d’assurer une continuité écologique et que le poisson sauvage de ce ruisseau puisse remonter ou redescendre sans difficulté.
La visite de ce lieu magnifique vaut le détour d’autant plus que la passion d’Émilien pour ses belles truites est …virale !

*****

Guide pratique

Se renseigner sur la région:

www.hautegaronnetourisme.com

*****

Office de Tourisme du Mourtis

www.mourtis.fr/

*****

Loger au Refuge du cirque de Larreix:

Informations & Réservations Concept-Séjours

 www.concept-sejours.com

*****

Office de Tourisme de Luchon

18, allées d’Étigny – 31110 Luchon

Tel: 05 61 79 21 21

www.luchon.com

*****

Y aller depuis Paris:

Aller jusqu’à Toulouse puis rejoindre l’A64 et prendre la sortie 17.

En avion vols directs Hop Paris/Toulouse à partir de 80 Euros aller/retour

*****

Où loger à Luchon:

Le Céleste

37 Rue Lamartine – Luchon

www.celeste-hotel.fr

*****

Se détendre aux Thermes de Luchon:

www.thermes-luchon.fr

Tel 05 61 79 22 97

*****

Sentir bon :

Abellio Savonnerie Pyrénéene

Rue Cargue-31110 Montauban de Luchon

www.abellio-savonnerie.com

*****

Pisciculture d’Antignac

Les viviers du Comminges

www.lesviviersducomminges.com

*****

Tous mes remerciements à Haute-Garonne Tourisme  et à Nathalie Lacomme pour son dynamisme ainsi qu’à Marie -Agnès et l’équipe de l’Office du Tourisme du Mourtis.

 

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Rendez-vous sur Hellocoton !



A propos de l'auteur

Katherine Hibbs

Je suis une passionnée de l'image et de l'écriture. Photographe depuis plus de 30 ans d'abord dans la mode puis très vite dans le reportage et le domaine des expositions artistiques, j'ai exploré l'univers du film documentaire et de l'écriture. Je fais du journalisme depuis 10 ans comme pigiste et ai décidé de créer mon blog il y a un peu plus d'un an. Mon crédo: l'échange, l'écoute et le partage sans oublier la pratique des langues étrangères.. Si vous êtes gourmand, curieux, mélomane, et passionné, alors suivez mon itinéraire au fil des lieux...

Laisser un commentaire