29
Sep,2013

Vittel, Source d’inspiration architecturale

De village rural au 19 ème siècle, Vittel a acquis le statut de ville de luxe au 20 ème siècle.

La Maison du Patrimoine recueille toutes les archives concernant Vittel dont le thermalisme et       l’architecture.

Au 19 ème siècle Vittel est un village ordinaire de Lorraine proche de Mirecourt, grand centre de la dentelle. Presque toutes les Vittelloises étaient des « petites mains » et participaient à la fabrication de la dentelle.

En 1854 arrive Louis Bouloumié, sur les conseils de son médecin, pour y prendre les eaux car celles de Contrexéville étaient trop minéralisées pour lui. A l’époque, Vittel a une source qui court au milieu des herbes folles avec la réputation d’être très bonne pour le foie et les reins.

Bouloumié est avocat républicain à Toulouse. La révolution de 1848 ne lui plaît pas, il est arrêté et emprisonné puis envoyé en exil en Espagne. Sa santé se dégrade et il émet le souhait de venir se soigner en France. Il sera accompagné par des gendarmes pour sa première cure !

Visite à Vittel_1

Plusieurs fois par semaine, Bouloumié fait le plein d’eau de Vittel dans des bonbonnes pour repartir à Contrexéville. Il créera la station en commençant par acheter un terrain marécageux en 1854 à un agriculteur, le père Rifflard et ensuite y construira une petite cabane en bois pour exploiter la fontaine Gérémoy qu’il rebaptisera « Grande Source » . Toute sa famille travaillera d’arrache-pied pendant 150 ans à l’essor de Vittel.

Visite à Vittel_2

DE CABANE EN BOIS EN VILLE DE LUXE…

Petit à petit le terrain prendra de l’ampleur et se transformera en grand parc .

En 1884, le thermalisme est très en vogue, Charles Garnier vient en cure à Vittel et se lie d’amitié avec la famille Bouloumié. Il sera à l’initiative architecturale d’une station thermale plus luxueuse.

Garnier commencera par la construction d ‘un Grand Casino suivie par les thermes : la Galerie Mauresque devenue aujourd’hui l’espace « Vigie de l’eau », un espace interactif d’information dédié à l’eau.

Visite à Vittel_3

A partir de 1897, on y adjoint une galerie en fonte ,créée par l’ entreprise Schwertzer de Nancy, qui sera progressivement agrandie jusqu’en 1903.

Dès 1930 ,la structure en fonte est jugée trop vieillotte à l’exception de la rotonde Art déco abritant la Grande Source actuelle.C’est alors que souffle un vent de modernisme qui se traduira par l’intervention des architectes Bluysen et César.

 

LE BESOIN DE MODERNISME ET LES TENDANCES ART DECO :

La totalité de l ‘ossature en fonte sera bétonnée pour être entièrement transformée en galerie de facture Art déco entre 1932 et 1937 afin d’ harmoniser le lieu de façon cohérente.

Les intérieurs du Grand Casino, comprenant un théâtre, seront agrandis par Nachon, élève de Charles Garnier. Après avoir brûlé et perdu sa coupole en 1920,le casino de Garnier sera démoli pour être remplacé par la construction Art déco de Bluysen.

 

LE PUBLIC

Vers 1884 les nombreux curistes venus de toute l’ Europe doivent se distraire ce qui incite Garnier à réaliser le casino de Vittel.

Visite à Vittel_4

Une troupe de théâtre vit à demeure dans la station de Juin à Septembre et y élabore des pièces, un orchestre se produit 2 à 3 fois par jour dans le kiosque à musique (construit par Fernand César en 1930) situé en face de la Grande Galerie. Par ailleurs, dès 1904, est édifié un hippodrome.

Des « réclames » dans les années 1870 sont peintes sur les murs de Paris,diffusées dans les revues médicales et de multiples stations de trains. L’ arrivée du chemin de fer en 1881 à Vittel  participera à l’essor de la ville. Le bouche à oreille est très actif dans la société bourgeoise. La Baronne de Rothschild adore Vittel et en parlera abondamment à son entourage parisien.

Visite à Vittel_5

(Illustration de F. Hugo d’Alesi)

 

 

LES GRANDS DECORATEURS D’INTERIEUR

Vittel a fait appel au savoir-faire local, notamment à l’Ecole de Nancy pour les mosaïques et les peintures. Les fresques de la Galerie Mauresque quant à elles été réalisées par le décorateur de l’Opéra de Paris, Monsieur Jambon.

LA VOCATION DES ESPACES DU THERMALISME

Au fil de son histoire,la Grande Galerie s’identifie à un lieu de rencontre, animé comme la rue d’une ville.On y trouve des magasins de qualité à l’image de ceux de Paris et on y passe beaucoup de temps.

Les curistes y écoutent des concerts ou jouent aux cartes.De nos jours, on y procède toujours aux soins d’hydrothérapie.

La Grande Galerie comprend le pavillon source salée ( source Hépar) et  la Galerie Mauresque. Avec la Villa Nino située à l’entrée du parc près du Palais des Congrès,c’est le seul lieu de l’architecte Charles Garnier qui nous reste .

LES PROJETS

La Grande Galerie sera rénovée dans son style Art déco d’origine durant plusieurs années dès l’hiver 2013.

 

Propos recueillis par Katherine HIBBS.

Remerciements à Mesdames Isabelle Depaquis de l’Office du Tourisme de Vittel et Jacqueline Verrier , Présidente de l’Association de la Maison du Patrimoine.

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
[Total : 0    Moyenne : 0/5]



A propos de l'auteur

Katherine Hibbs

Je suis une passionnée de l'image et de l'écriture. Photographe depuis plus de 30 ans d'abord dans la mode puis très vite dans le reportage et le domaine des expositions artistiques, j'ai exploré l'univers du film documentaire et de l'écriture. Je fais du journalisme depuis 10 ans comme pigiste et ai décidé de créer mon blog il y a un peu plus d'un an. Mon crédo: l'échange, l'écoute et le partage sans oublier la pratique des langues étrangères.. Si vous êtes gourmand, curieux, mélomane, et passionné, alors suivez mon itinéraire au fil des lieux...

Laisser un commentaire