6
Déc,2016

The Color Line

The Color Line nous transporte dans une Amérique pas très lointaine, celle des artistes africains-américains qui ont littéralement explosé durant la ségrégation.

Mais le terme color line fut à l’initiative en 1881 de Frederick Douglass, ancien esclave qui fit son auto-apprentissage et devint un orateur abolitionniste. Après la fin de la guerre de sécession en 1865, Andrew Johnson devenu président des Etats-Unis après l’assassinat de Lincoln fut l’initiative d’une période dite de « reconstruction » du pays; les noirs n’étaient plus des esclaves mais se voyaient refuser tous droits civiques et politiques.

L’exposition du Quai Branly nous fait revivre de façon poignante à travers 600 œuvres le parcours de la communauté africaine-américaine dans un pays nourri par le racisme.

 

 

capture-decran-2016-11-19-a-23-11-27

Des vaudevilles parodiant les «  Blackfaces »

Sur scène, les acteurs blancs incarnent des personnages noirs, les « coons » ou ratons laveurs surnommés Zip Coon, Aunt Jemina interprétant des airs rendus tristement célèbres tels que Al coons look alike to me  ( À mes yeux tous les ratons laveurs se ressemblent).

 

The Color Line/aufildeslieux.fr/©Ernest Hogan-Allcoons look alike to me

 

C’est sous l’influence de W.E.B Du Bois, un sociologue militant pour la reconnaissance des droits des noirs, que fut constitué le groupe des Talented Tenth, représentant l’élite des noirs ayant exercé leur excellence dans divers domaines dont celui de l’art et du sport qui s’imposa afin de promouvoir la reconnaissance de la communauté noire américaine.

 

 

 The Color Line/aufildeslieux.fr/BigMinstrel jubilee,lithographie Strobridge &Co

 

 

Dans le cadre de l’exposition de Paris en 1900 la vie et l’histoire de la communauté noire américaine s’illustrera fièrement de puis son émancipation par l’intermédiaire d’un grand nombre de livres, de partitions musicales, de photographies et d’archives historiques.

Pourtant la grande guerre de 1914-1918 où de nombreux soldats africains-américains rejoignirent le contingent en Europe permis la découverte du jazz et de la musique noire américaine en Europe. Un florilège d’artistes, tels qu’Horace Pippin témoignèrent à travers leurs peintures de leur engagement dans la grande guerre.

 

 The Color Line/aufildeslieux.fr/ ©Whitfield Lovell Autour du monde 2008

 

La Harlem Renaissance

Tout au début des années 1930 une multitude d’écrivains, de musiciens et de nombreux peintres talentueux émergèrent dans la communauté noire américaine. On peut citer tout particulièrement Aaron Douglas ou encore Archibald Motley Jr. qui fut un des premiers artistes africain-américain à exposer à New York City. Harlem sera sanctifiée comme capitale mondiale de la culture noire.

 

capture-decran-2016-11-30-a-21-10-34

 

Billie Holiday dénonce l’horreur des lynchages

Beaucoup d’artistes contribuèrent à travers leurs œuvres à dénoncer l’horreur du lynchage pratiqué jusque dans les années 1980 aux Etats Unis.

La vibrante chanson de Billie Holiday « Strange Fruits » fut inspirée par une photo parue dans la presse montrant le lynchage public d’Abraham Smith et de Thomas Shipp à Marion dans l’Indiana le 7 aôut 1930. Cette création musicale décrivant une violence inouïe sera décrétée plus grande chanson du XXème siècle par Times Magazine en 1999.

 

 

 

 The Color Line/aufildeslieux.fr/©Mailou Jones-Mob victim

 

 

 

 

 

 

La lutte pour les Droits Civiques

Le combat pour les droits civiques dès 1945 sera illustré par des épisodes gravés dans l’histoire tels que l’acte héroïque de Rosa Parks qui défia les règles de la ségrégation en s’installant dans la section réservée aux passagers blancs dans un bus en Alabama. Ce fait donna naissance à une série de 15 gravures produites par l’artiste noire américaine Elizabeth Catlett sur le thème The Negro Woman.

 

capture-decran-2016-11-19-a-23-15-58

 

Plus tard le mouvement activiste des Black Panthers qui déclencha une intensification de mouvements artistiques notamment avec l’avènement du free jazz. Le terme African American fut ainsi définitivement adopté et illustré par la peinture de David Hammons African American Flag en 1990 qui marqua les esprits aux couleurs d’une nouvelle nation.

*****

The Color Line

Jusqu’au 15 Janvier 2017

Musée du Quai Branly Jacques Chirac

www.quaibranly.fr

 

 The color Line/ aufil des lieux.fr/ affiche exposition Musée du Quai Branly ©DR

Rendez-vous sur Hellocoton !
[Total : 0    Moyenne : 0/5]



A propos de l'auteur

Katherine Hibbs

Je suis une passionnée de l'image et de l'écriture. Photographe depuis plus de 30 ans d'abord dans la mode puis très vite dans le reportage et le domaine des expositions artistiques, j'ai exploré l'univers du film documentaire et de l'écriture. Je fais du journalisme depuis 10 ans comme pigiste et ai décidé de créer mon blog il y a un peu plus d'un an. Mon crédo: l'échange, l'écoute et le partage sans oublier la pratique des langues étrangères.. Si vous êtes gourmand, curieux, mélomane, et passionné, alors suivez mon itinéraire au fil des lieux...

Laisser un commentaire