Qui suis-je ?

La Martinique au Salon de l’Agriculture

Il y a une dizaine de jours j’ai eu le plaisir de participer aux Ateliers des chefs dans le magnifique loft du chef Martial pour m’initier avec Béatrice Fabignon à la cuisine Martiniquaise dont je vous livrerai une recette succulente à laquelle j ‘ai été initiée.

La gastronomie de cette île riante d’outre-mer est un formidable tremplin pour le tourisme local et n’oubliez pas d’aller en découvrir les saveurs jusqu’au 1er Mars prochain au salon  international de l’agriculture de la Porte de Versailles. Sept distilleries de Rhums agricoles AOC seront présentes sans compter les diverses animations que vous pourrez encore découvrir entre le mercredi 25 février et le dimanche 1er Mars: variations culinaires autour de l’éponyme banane, thés et infusions aromatiques, animations culturelles et dégustations pour promouvoir le chocolat sans oublier les magnifiques fleurs tropicales qui ensoleilleront cette période hivernale !

Fleurs exotiques

Cette opération Martinique Gourmande, orchestrée par le Comité Martiniquais du Tourisme est également déclinée dans la chaîne de restaurants Chez Clément de la capitale qui propose des «menus Martinique».

Ce voyage des papilles vous enchantera à défaut de ne pas avoir pu assister au Carnaval de Fort de France cette année ou de faire un tour en yole sur des eaux cristallines !

Photo Yole

Carnaval jpg

Si vous voulez vous initier à la cuisine Martiniquaise, je vous conseille de commencer par un gratin de cristophines, délicieux légume de la Martinique. Je vous conseille la cristophine verte plutôt que la blanche car sa chair est plus ferme. Une fois le légume évidé et dégorgé (comme la courgette la cristophine perd beaucoup d’eau) on pourra remplir chaque coque avec un mélange d’oignon, ail, piment végétarien, cive, thym et lard qui aura préalablement sué dans une sauteuse.

Chef Béatrice Fabignan

plat à gratin

On écrasera à part la chair de la cristophine préalablement évidée et on la mélangera à la préparation de la farce en y incorporant tout doucement le lait puis en rajoutant un peu de crème fraiche et de chapelure. Garnir les coques de cristophine avec ce mélange et saupoudrer un peu de fromage râpé. Mettre le plat à gratin à four doux. Ce légume est idéal en accompagnement d’accras de morue. 

 

Cristophine & accras

Les boutiques à Paris….

Vous pourrez vous rendre à l’épicerie fine de Christian de Montaguere qui propose des miels rares, des confitures des Caraïbes et une variété de plus de 40 piments différents.

Par ailleurs c’est une des meilleures adresses de cave à rhum de Paris. Je vous conseille le délicieux schrubb (rhum de Noël).

Egalement des produits «péyi» chez Tropic Marché et des menus à emporter à des prix doux.

Pour les passionnés de rhums vieux des ateliers sont proposés chez A’Rhum.

*****

Jusqu’au 1er Mars :

Salon International de l’Agriculture

www.salon-agriculture.com

Hall 3

Porte de Versailles

*****

www.martinique.org

*****

Maison de la Martinique

www.lamaisondemartinique.com/

Rendez-vous sur Hellocoton !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.