Roubaix

23
Avr,2017

street-generation 40 ans d’art urbain

La galeriste Magda Danysz est à l’initiative d’une rétrospective à la Condition Publique de l’exposition Street generation 40 ans d’art urbain qui a ouvert ses portes le 30 Mars dernier à Roubaix. Ancien lieu de conditionnement des matières textiles qui subira à partir de 1970 les affres de la désindustrialisation, l ‘édifice retrouvera ses lettres de noblesse en devenant manufacture culturelle inaugurée en 2004 et baptisée la Condition Publique. C’est l ‘architecte Patrick Bouchain qui sera en charge de la réhabilitation des espaces.                      Les grands noms de l’art urbain ( on peut citer entre autre l’Anglais Remi Rough, le francilien C215 ou encore le portugais Vhils) ont investi le quartier ouvrier du Pile, débordant du cadre de la manufacture culturelle dans un parcours « hors les murs » avec des fresques, des calligraphies et des pochoirs faisant revivre des murs privés de parole depuis trop longtemps. Ici à Roubaix les artistes de street art se sont appropriés l’espace d’une ville et surtout d’un quartier tombé dans l’oubli. L’histoire de cet incroyable élan artistique, tour à tour mis au rebut puis adulé au- delà des frontières, est magnifiquement déclinée dans la halle B



5
Jan,2017

Le Trait sculpté de Georges Dorignac

La Piscine-Musée d’Art et d’Industrie André Diligent de Roubaix est un lieu unique à plus d’un point et propose l’exposition le Trait Sculpté de Georges Dorignac jusqu’au 5 Mars prochain. Ce fut avant tout un bassin de natation municipal de pur style Art Déco conçu dans les années 30 par l’architecte franc-maçon Albert Baert et commandité par le maire de Roubaix, Jean Lebas. De chaque côté de l’espace, deux grandes verrières y symbolisent le soleil levant et couchant.         Ici toutes les classes sociales se confondent et profitent pleinement d’équipements innovants, cela durera 50 ans jusqu’à la fermeture de la Piscine en 1985 pour des raisons de sécurité. Le nouvel aménagement des lieux en espace muséal sera confié à Jean- Paul Philippon qui utilisera de façon innovante les cabines de bain, les transformant en une série de niches d’exposition ouvrant directement sur l’eau du bassin olympique. Mais l’émerveillement réside également dans la découverte et le parcours de l’exposition monographique Le trait sculpté autour de l’oeuvre de Georges Dorignac conçus en partenariat avec le Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, ville natale de l’artiste .     Cet événement dont le public pourra profiter jusqu’au 5 Mars 2017 a reçu