21
Mar,2014

Mathieu Pernot et Robert Adams au Jeu de Paume

LA TRAVERSEE

de Mathieu Pernot

 

Musée du Jeu de Paume_1

 

 

Dans une rétrospective au Musée du Jeu de Paume éclairant 20 ans du travail de Mathieu Pernot,  diverses histoires nous sont racontées dans leur chronologie comme celle de cette famille tsigane que le photographe a suivie de 1995 à 2013. L’artiste s’attache et restitue dans cette exposition, différentes quêtes identitaires, évoquant la migration, l’enfermement, nous livrant des destins qui s’entrechoquent .

Des formes drapées d’anonymat, à l’inquiétante immobilité, couchées sur les pavés du 10ème arrondissement, témoignent de la migration Afgane,des barres de HLM  se fissurant et se brisant au sol dans un nuage de poussière endeuillent la banlieue de Mantes- la- Jolie.

La photographie de Mathieu Pernot observe avec le regard d’un documentariste. Le ton épuré et la rigueur simple des cadres contribuent à la violence frontale à laquelle le public est confronté.

 

Musée du Jeu de Paume_2

 

D’une salle à l’autre, l’artiste développe ses univers à la façon d’une narration parfois expérimentale (série Photomatons) ou fragmentée autour d’un même sujet (série Les Hurleurs) ,s’appuyant également sur des documents d’archives ( Archives Départementales des Bouches du Rhône) où un fond sonore restitue la parole des opprimés parqués dans des camps d’internement .

 

 

Musée du Jeu de Paume_3

Marie Louise Duvil/ 1999- série un camp pour les bohémiens 1998-1999
Pernot attrape ses interlocuteurs par la main, accompagnant leur destin grâce au médium photographique. Il invite les enfants tsiganes qu’il portraite à expérimenter la forme normative d’un photomaton qui devait servir au départ à des formalités administratives.

La cabine devient alors un jeu, un défi à l’objectif et à l’enfermement.

Le photographe suivra ces mêmes enfants, grandis et mûris par l‘absence du père emprisonné: ils deviendront « hurleurs» au pied des murs imprenables de la prison.

Musée du Jeu de Paume_4

«Jonathan»/ série « Les hurleurs» 2001-2004

 

La magnifique série couleur « Feu» nous entraîne dans un rituel dédié aux morts: ici on brûle la caravane du défunt et on la regarde se consumer à la lueur rougeoyante des flammes dévorantes.Entre la caravane désossée et les barres de béton qui s’abîment au sol,la tragédie silencieuse est percutante.

 

Musée du Jeu de Paume_5

« Mickael -2013-série LE FEU

 

 

THE PLACE WE LIVE

de Robert Adams

 

Musée du Jeu de Paume_6

Eglise méthodiste,Bowen,Colorado 1965.

Cette deuxième exposition du Jeu de Paume guide le spectateur le long d’un parcours de photos noir et blanc au format beaucoup plus intimiste. Les images sont accompagnées de textes courts écrits de la main de Robert Adams. L’artiste né à Orange dans le New Jersey en 1937 a vécu plus de 30 ans dans l’ouest américain du Colorado.

Il nous propose ici la vision tragique de la relation entre la nature et l’homme qui s’est altérée au fil du temps: la petite église de bois  érigée par les premiers colons fait place à la violence dévastatrice de la pollution.

Dans ces photos l’homme est isolé, perdu dans l’immensité de l’ouest américain faisant référence aux toiles de Hopper.

 

Musée du Jeu de Paume_7

Eden-Colorado 1968.

A travers son objectif, Adams nous invite à faire le constat de la main de l’homme sur son environnement.Les 250  tirages présentés au Jeu de Paume restituent les contradictions de la société moderne des Etats-Unis.

 

Musée du Jeu de Paume_8

Colorado Springs 1968.

Jusqu’au 18 Mai 2014

Mathieu Pernot et Robert Adams

Jeu de Paume

1 Place de la Concorde

75008 Paris

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
[Total : 0    Moyenne : 0/5]



A propos de l'auteur

Katherine Hibbs

Je suis une passionnée de l'image et de l'écriture. Photographe depuis plus de 30 ans d'abord dans la mode puis très vite dans le reportage et le domaine des expositions artistiques, j'ai exploré l'univers du film documentaire et de l'écriture. Je fais du journalisme depuis 10 ans comme pigiste et ai décidé de créer mon blog il y a un peu plus d'un an. Mon crédo: l'échange, l'écoute et le partage sans oublier la pratique des langues étrangères.. Si vous êtes gourmand, curieux, mélomane, et passionné, alors suivez mon itinéraire au fil des lieux...

Laisser un commentaire