Polders de Zélande, Pays-Bas
Polders de Zélande, Pays-Bas
Hortillonnages d'Amiens
Hortillonnages d'Amiens
Grand Musée du Parfum - Paris
Grand Musée du Parfum - Paris
La Piscine de Roubaix
La Piscine de Roubaix
Bornéo
Bornéo
Indonésie

31
Déc,2013

Champagne !

  Combien de bulles d’or remonteront à la surface des coupes, combien de bouchons retentiront au douzième coup de l’horloge ? Nous ne le saurons jamais ! Quand les flûtes s’entrechoqueront à minuit pile pour la transition annuelle et que les bulles taquineront votre langue,le champagne d’Epernay aura déjà revêtu ses habits de lumière pour vous raconter quelques épisodes de sa formidable aventure  !   La success story du « Roi des Vins, Vin des Rois» s’explique par l’ingéniosité d’un oenologue du XVIIème siècle, Dom Pérignon, moine de l’abbaye d’ Hautvillers, précurseur dans le perfectionnement de l’assemblage des  trois cépages champenois (pinot noir, pinot meunier et chardonnais) et expert en ampélographie (étude des vignobles). Les premières barriques de vins voguèrent sur les cours de rivières en direction de l’Angleterre où le champagne mousseux vit le jour sous la Régence. Plus tard, l’esprit entrepreunarial de négociants visionnaires et audacieux du nom de Moët ou encore d’Eugène Mercier sera à l’origine du florilège de maisons de négociants, développées le long de l’Avenue de Champagne. Cette artère devint tour à tour un modèle de réussite économique, un large éventail de styles architecturaux aussi divers que sophistiqués puis une marque déposée. La famille Auban-Moët sera une



12
Déc,2013

Une journée en Mayenne

  Pays de bocages et de jardins extraordinaires, la Mayenne a su garder ses traditions le long de ses chemins de halage: au détour de ses  multiples boucles, les maisons éclusières datant du XVIII ème siècle sont toujours en activité. Le patrimoine architectural et l’art font écho à ce magnifique environnement naturel.   De la cité médiévale de Sainte Suzanne, patronne des fiancés, dominant le cours de l’Erve, on pourra ensuite s’immerger dans un parcours culturel à Laval, dont le château abrite un musée d’art remarquable où cohabitent tableaux Naïfs et Singuliers. La première donation au musée du Vieux-Château a été faite par l’artiste-peintre et collectionneur Jules Lefranc en 1966.     La ville est le berceau de nombreux courants artistiques et de destinées autodidactes: d’Alfred Jarry, écrivain précurseur du surréalisme avec son « Ubu Roi» en passant par le Douanier Rousseau qui fut son ami proche, ou encore les réalisations monumentales autour de la Maison des champs de Robert Tatin . Le regard de Leb: Le peintre- sculpteur Leb dont l’oeuvre «la Fontaine de la solidarité» trône  dans les jardins du Musée Tatin,évoque sa ville natale de manière pittoresque :« Laval s’écrit dans les deux sens et c’est pour



1
Déc,2013

Au fil du Mékong, la beauté d’Angkor Vat

«En pleine mêlée de ronces et de lianes ruisselantes, il faut se frayer un chemin à coups de bâton pour arriver à ce temple. La forêt l’enlace étroitement de toutes parts, l’étouffe et le broie  …» –Pierre Loti       Napoléon III voulait vérifier la navigabilité du Mékong pour faire commerce avec la Chine du Sud et délégua une mission en Indochine (Cambodge,Vietnam,Laos). En 1863 avait eu lieu la signature d’un traité de protectorat entre la France et le Cambodge: en effet, le roi khmer Norodan 1er  était en conflit avec le Siam où s’étaient établis les Anglais. Louis Marie-Joseph Delaporte, jeune enseigne de vaisseau issu d’une famille bourgeoise de Touraine, découvrira le site d’Angkor en 1866 à l’occasion de la Mission d’exploration du Mékong menée par Ernest Doudart de l’Agrée. Il sera ému par «les formes laborieuses,complexes et tourmentées» du site d’Angkor qu’il découvrira partiellement enfoui dans la végétation luxuriante. Ce  lieu avait été abandonné, depuis le XIV° siècle pour différentes raisons: la religion bouddhiste avait évolué au XV° siècle et les rois khmers s’étaient installés plus au Sud. Delaporte sera engagé à la fois comme comptable de la Mission et dessinateur pour la réalisation de croquis des



17
Nov,2013

Un hommage à Marcel Proust…

Retrouver tout l’univers de Proust et de ses personnages à travers un lieu qui lui est dédié est chose faite…au 11-15 rue de Constantinople dans le 8ème arrondissement de Paris. Bien plus qu’avec une madeleine trempée dans une cuillère de thé, les souvenirs affluent à l‘hôtel Swann. Ce lieu raffiné imaginé par le bibliophile Jacques Letertre est décliné en 82 chambres où chacune est dédiée à un personnage  «Du côté  de chez Swann»…   Nous voyagerons de Combray à Balbec dans des espaces intimes poudrés de gris et gratifiés de très belles aquarelles de Jean Aubertin s’inspirant des personnages du roman. Une vitre opaque couverte de citations manuscrites de Proust masque élégamment l‘espace de la salle de bain…   Ici règne le Temps retrouvé à chaque étage, interprété avec ingéniosité par l ‘architecte Aude Bruguière. La bibliothèque du rez-de-chaussée donne accès à l’oeuvre proustienne et plus de 500 livres  traduits dans de muliples langues . Prochainement cet hôtel littéraire organisera des lectures faites par des comédiens. Ce bel ensemble architectural date du 19 ème siècle et était déjà à l’époque un véritable lieu de rencontre pour des écrivains parmi lesquels Apollinaire et le poète hongrois Endre Ady.   L’inauguration de cet



8
Nov,2013

LA BOÎTE: une entreprise qui tourne bien…

Prenez cinq comédiens accompagnés d’un musicien, saupoudrez les avec une sacrée dose d’improvisation, rajoutez des suggestions du public en interaction durant le spectacle, fermez le couvercle, agitez le tout comme dans un shaker…. Le résultat est explosif : une heure trente de tribulations dans la vie d’une «boîte» créée le temps d’une représentation : Le spectateur du 5 ème rang qui attrapera la balle bleue envoyée par le maître de cérémonie de ce spectacle d’improvisation aura le privilège d’ouvrir au hasard une page du dictionnaire des métiers…ce soir c’est une PME spécialisée en gaz et electricité qui fera des étincelles…   Sur mon siège, plongée dans le noir de la salle, j’ai été malencontreusement touchée par la deuxième balle…jaune ( mais tirée à blanc !), envoyée par le même maître de cérémonie : c’est ainsi que j’ai été désignée pour baptiser l’entreprise: ça a donné…« LE BUZZ » Ici le spectateur devient créateur d’emplois et, tel un marionnettiste, il va tirer les ficelles des comédiens, devenus sur le mode de l’improvisation, les acteurs du monde du travail.   La représentation est unique dans tous les sens du terme: le texte naît, là sous nos yeux, élaboré grâce aux consignes données



2
Nov,2013

Une ferme sur un océan bleu – L’île du Prince Edouard

L’île du Prince Edouard a pour particularité sa terre rouge de nature ferrugineuse, ses fameuses huîtres vertes de Colville bay, ses moules island blue destinées à l’exportation et ses pommes de terre…bleues! ( Baby blues !). Ici les pommes de terre doivent beaucoup aux moules car au milieu du 19 ème siècle les fermiers utilisaient de la boue de moules mélangée à des débris de coquillages comme fertilisant. Rien de plus délicieux que d’assortir une dégustation de moules à une bière à la myrtille ou à la citrouille ! PEI (Prince Edward island) est tournée vers l’agriculture avec une forte production de lait qui a donné le jour à la marque renommée de glaces «Cows».   Le peuple Mi’kmaq surnommait l’île le « berceau sur la mer» pour les innombrables  produits qu’elle nous offre notamment durant son « shellfish festival», hommage annuel aux fruits de mer. Si vous allez à Charlottetown ne ratez pas l’originale baraque à frites « The Chip shack» tenue par Crazy Ann, jolie figure locale qui, le soir venu,  chante sur scène avec son groupe de rock. Plus classique mais remportant les palmes de la célébrité, le personnage littéraire de Anne of Green Gables (inspirée par



27
Oct,2013

Violons,Step dance et kitchen parties…

À l‘heure où le violon du Titanic a été vendu aux enchères, il faut se souvenir qu’Halifax a largement collaboré au rapatriement des noyés du paquebot. C’est même dans cette ville qu’ a été institué le « toe tagging» ou identification des corps par une étiquette sur le gros orteil.Le réalisateur James Cameron s’est inspiré des tombes du cimetière pour attribuer le nom du héros incarné par Di Caprio, Jack Dawson. Le passager qui périt sur le Titanic s’appelait en fait Joseph Dawson et est enterré au cimetière Fairview de Halifax. Mais le son du violon nous emmène dans la presqu’île du Cap Breton à l’heure du Festival Celtic Colours pour des instants partagés bien plus joyeux… La petite ville de Judique ou Siudaig Mhóren en gaélique écossais est située dans le comté d’Inverness sur l’île du Cap Breton.C’est là que se trouve le Centre d’interprétation de musique celte.La vague d’immigration écossaise en Nouvelle Ecosse dans les années 1800 a participé à faire perdurer la tradition du violon car au 19 ème siècle la pression sociale a favorisé la cornemuse au détriment du violon en Écosse. Les Irlandais eux sont venus à Cap Breton pour travailler à la mine du côté



27
Oct,2013

Un sirop qui vaut de l’or.

Le long de la route qui mène à Sugar Moon Farm,on peut s’attendre à croiser un ours brun dévorant des myrtilles qui poussent de façon anarchique dans le coin. C’est là à 25 km de la ville de Truro sur le détroit de Northemburland que Scott et Quita ont une exploitation de 2500 érables sur un terrain de 80 hectares. La plus grande production de sirop se trouve au Québec et en Nouvelle Ecosse. On distingue deux catégories d’érables: le big leaf maple tree qui pousse à l’ouest dans la région de Vancouver ou en Californie et le white birch maple tree qui peut ,en fonction de sa taille ,donner 5 à 15 litres de sève par jour en vue de la fabrication du sirop. L’hiver, les arbres ne produisent rien car ils sont secs et gelés. Ce n’est que vers la fin février là où la lumière change que les arbres ont à nouveau soif .Ainsi l’eau , le sucre vont se mélanger pour produire la sève. Les érables à feuilles et épineux donneront un sirop doré.La coulée de la sève est provoquée par la différence de température entre l’air qui circule dans le tronc de l’arbre et la



27
Oct,2013

La séduction du homard

http://www.youtube.com/watch?v=0VBCB1vcWz0 Peut-on expliquer notre engouement pour le crustacé à pinces comme un désir secret de s’accaparer leur immortalité ? À l’inverse de l’humani generis notre «friendly lobster» ne cesse de grandir et d’avoir des  penchants pour la reproduction quand les eaux se font chaudes! Malheureusement pour eux, notre passion pour l’art culinaire échaude prématurément leurs prouesses… Au 17e siècle le homard proliférait le long des côtes du Canada maritime et était considéré comme un plat pour les pauvres, directement pêché à la main dans les recoins rocheux en eau peu profonde. Il était courant de le repérer la nuit avec une lampe à huile. Il servait aussi d’engrais pour fertiliser les terres à la manière des Mi’kmaq qui ont occupé pendant des milliers d’années les provinces atlantiques.Ces derniers fabriquaient des trappes avant chaque saison de pêche avec du bois d’épinette, du bouleau jaune ou du cèdre pour ensuite les lester au fond de l’eau en les alourdissant avec des pierres. Les trappes sont même devenues des objets d’art à Chéticamp , petit port acadien (à l’entrée du parc national des Hautes-terres du Cap Breton), fièrement décorées aux couleurs du drapeau acadien. http://www.youtube.com/watch?v=2u6Ii6xEN_g Les premiers explorateurs mentionnaient déjà cette abondance de homards .



18
Oct,2013

Les Raisins de la Madeleine

La fête des vendanges ou « raisins de la Madeleine» est initiée pour la première fois cette année les 18 et 19 Octobre sur le péristyle de l’église de la Madeleine par le caviste Nicolas. Le parvis de l’église a été entièrement «habillé» avec des pieds de vignes venus tout droit de Sicile. Dès 10 heures ce vendredi le public pourra découvrir douze tentes dont une appartenant au célèbre caviste où des viticulteurs régionaux le renseignera sur leurs productions locales en lui faisant déguster du raisin de vigne et de table. On y trouvera un espace privatisé pour une initiation au goût. Chez Nicolas, le bar à vins du 31 place de la Madeleine propose une carte et des menus «sur mesure» où l’on a su marier plats et vins. Cinq formes de pictogrammes figurant sur la carte vous donneront la caractéristique gustative et la robe de chaque vin proposé. Loutfig Kupelian officie en tant que sommelier du bar à vins en proposant plus de 1000 références. Sa philosophie porte sur le ressenti et la découverte du goût avant tout: « Il faut apprendre à comprendre le vin et sa culture que l’on s’efforce de transmettre à un public très