Epernay: une balade en Champagne
Epernay: une balade en Champagne
© Katherine HIBBS
Vienne 1900
Vienne 1900
© Katherine HIBBS
Refuge de l'Arche
Refuge de l'Arche
Plein Soleil au Jeu de Paume
Plein Soleil au Jeu de Paume
Linda -Gordon Matta-Clark© 2018 The Estate of Gordon Matta-Clark / ADAGP, Paris
Golfe du Morbihan
Golfe du Morbihan
Le château de Voltaire
Le château de Voltaire
©Alimokalboussi
1925-1935: une décennie bouleversante
1925-1935: une décennie bouleversante
© Maurice-Louis Branger
Rishikesh, Inde
Rishikesh, Inde
Jacques Mayol, l'homme dauphin
Jacques Mayol, l'homme dauphin
© Junji TAKASAGO
Glasgow
Glasgow
Polders de Zélande, Pays-Bas
Polders de Zélande, Pays-Bas
Grand Musée du Parfum - Paris
Grand Musée du Parfum - Paris
La Piscine de Roubaix
La Piscine de Roubaix
Bornéo
Bornéo
Indonésie

8
févr.,2015

Anne-Sophie Pic, une Chef d’exception…

A l’heure où le Guide Michelin a rendu sa copie, je voudrais avoir une pensée teintée d’admiration pour Anne-Sophie Pic qui conserve ses trois étoiles à Valence et une étoile pour la Dame de Pic à Paris. La Maison Pic à Valence…. Anne-Sophie se destinait à des études de commerce dans le domaine du luxe alors que son père Jacques tenait la Maison Pic en bordure de la Nationale 7, devenue aujourd’hui l’Avenue Victor Hugo à Valence. Le destin en décida autrement pour celle qui devait devenir la Meilleure Chef du Monde en 2011… Jacques, disparaît trop tôt et Anne- Sophie, quelques années plus tard décidera de reprendre l’affaire familiale. Totalement autodidacte, elle se laissera mener par ses souvenirs olfactifs de petite fille qui s’immisçait dans les cuisines du restaurant. C’est sa sensibilité instinctive qui la guidera, la fera innover et s’attaquer à des produits parfois ingrats, les rendant attractifs et indispensables grâce à des recettes inventives. Ce qui m’a amusée en arrivant dans les salons de la Maison Pic c’est l’incroyable collection de Guides Michelin que l’on peut parcourir dans une vitrine, témoins d’un destin fabuleux ! le long couloir poudré de gris et de rose nous mène au restaurant gastronomique devant lequel s’ouvre une



3
févr.,2015

L’art des jardins zen dans la Drôme…

Les jardins Zen d’Erik Borja… Je referme ma série d’articles relatifs au Japon par ma récente visite des merveilleux jardins Zen d’Erik Borja à Beaumont-Monteux tout près de Romans dans la Drôme provençale. Après la découverte du Reïki, ceux qui voudront poursuivre leur quête d’harmonie et de sérénité ne manqueront pas la visite de cet espace zen de près de 3 hectares, organisé en six jardins: jardin d’accueil, de méditation, de thé, méditerranéen, de promenade et du dragon… Erik Borja, plasticien et sculpteur, a conçu l’orientation de ces jardins selon le principe du Feng Shui qui repose sur la libre circulation de l’énergie vitale. Ici minéral, végétal et éléments aquatiques sont réunis selon la tradition des moines jardiniers du Japon. C’est en quelque sorte l’allégorie du corps humain où la pierre serait le squelette, l’eau notre sang et le végétal notre peau. La découverte des jardins Ryoan-ji à Kyoto contribua dès 1973 à la patiente élaboration par Erik Borja de cet espace zen adossé à l’ancienne bergerie familiale. Ici pour le promeneur c’est une contemplation poétique qui s’attarde le long d’une déambulation nonchalante au milieu d’une oeuvre éphémère qui sera refaçonnée jour après jour grâce au travail sans relâche des deux jardiniers



30
janv.,2015

Festival Russenko

Les flocons sont tombés sur Paris comme dans mon film russe préféré de Mikhalkov… Le décor était parfait pour le lancement de la 6ème édition du Festival Russenko qui vous transportera jusqu’au 1 er Février , non pas sur la place rouge de Moscou mais à deux pas de chez vous, au Kremlin Bicêtre à la découverte de la culture russophone et de ses multiples richesses.Cet événement s’articulera autour d’une programmation artistique éclectique: gastronomie, cinéma, arts plastiques, arts du clown, littérature et arts urbains. La photographie sera également à l’honneur avec une présentation de la Galerie Polka mettant à l’honneur le travail de Françoise Huguier, Yves Marchand, Romain Meffre et Alexandre Gronsky. Behring Bouilloire ©Françoise Huguier/ Galerie Polka Parallèlement le Multimédia Art Museum Moskow fera une rétrospective sur l’Union Soviétique des années 50 et 60 avec la période du dégel qui fut une opportunité pour l’émergence de nouveaux artistes assoiffés de liberté et de créativité. Reconstruction Stalingrad ©Alexandre Gronsky / Galerie Polka   Le dégel©Vladimir Lagrange Seront à la fête également street art, arts du cirque et marionnettes du Théâtre de Novossibirsk.Des dégustations animées par le collectif Lavkalavka, militant pour une alimentation saine et responsable, seront proposées au public.   Festival



27
janv.,2015

Histoire de se balader dans la vallée de la Juine

Emmanuel Maubert présente depuis Octobre dernier l’émission Histoire de se balader diffusée tous les samedis sur France 3 Paris île- de- France et le dimanche matin sur France 3 Haute et Basse Normandie. Cet expert de la radio et de la télévision (France Ô avec Babette de Rozières) vous emmènera ce samedi 31 Janvier à 16h15 dans la Vallée de la Juine à seulement 40 minutes de Paris. La plus grande qualité d’Emmanuel Maubert est son pouvoir d’adaptation à toutes les situations avec un enthousiasme bon enfant !   Au Domaine de Chamarande, haut lieu d’art contemporain couvrant 98 hectares, nous découvrirons une étonnante installation de baignoires au fond desquelles vous pourrez vous relaxer sur des coussins tout en admirant le paysage ! Ce château de style Louis XIII a été acheté par le Conseil Général de l’Essonne pour devenir un lieu de diffusion culturel. Les artistes ayant un rapport fort à l’environnement et à l’écologie y sont régulièrement accueillis ! A Saint-Sulpice de Favières, l’église St-Sulpice a une hauteur sous voûtes qui avoisine celle de Notre Dame de Paris pour seulement 324 habitants dans le village. On dit que Saint Sulpice y aurait ressuscité un enfant noyé dans la rivière toute proche.



27
janv.,2015

Epernay: l’Art est dans la rue, et dans l’assiette…

  Sous une pluie battante qui n’a découragé ni le public ni les artistes de rue, je me suis rendue à la toute récente édition d’Habits de Lumière-Habits de Saveurs d’Epernay. L’enchantement du spectacle qui m’attendait a su dissiper les petits désagréments d’un temps humide… Aux magnifiques illuminations sur la façade de la Mairie s’est enchaîné un spectacle de rue, mené de main de maître par l’artiste scénographe Philippe Freslon et la Compagnie OFF suivies le lendemain matin par diverses présentations gastronomiques associant mets et champagne. Comme chaque année l’événement s’est clôturé un dimanche de la mi-décembre dans la douceur des rayons d’un soleil hivernal avec un concours d’élégance d’automobiles plus étonnantes les unes que les autres ! LA COMPAGNIE OFF… C’est à l’âge de 14 ans que Philippe Freslon a décidé de quitter sa Touraine natale et de parcourir le monde en quête de son identité. En 1979 il découvre le cirque de Berlin pour ensuite partir en Autriche au Festival de Vienne. Pour Philippe Freslon «Quand on est artiste de rue, on a les pieds sur terre et la tête dans les étoiles ! Cet univers est aussi une rencontre intime avec des habitants qui deviennent le public. Mon



25
janv.,2015

Mon Bel Ami m’invite à son brunch…

C’est à Saint-Germain des Prés que je suis allée flâner aujourd’hui après avoir profité d’un ORGANIC BRUNCH à l’hôtel BEL AMI… Mémoire incontournable de Guy de Maupassant qui y vit prendre forme le premier exemplaire de son éponyme roman, cet élégant bâtiment du 19ème siècle fut naguère une imprimerie…Le décor empreint de vert anisé et de mobilier aux touches des années 70 a tout d’une «intimate home» . Le Chef Alexandre Simon propose une carte originale au BEL AMI CAFE dont on doit le look contemporain à l’architecte Philippe Maidenberg. «De toutes les passions, la seule vraiment respectable me semble être la gourmandise». Ici vous voyagerez entre buffet chaud et froid, univers salé ou sucré en faisant un crochet par le Japon pour ses tempuras aux gambas et ses yakitoris sans oublier une halte au Mexique avec des quesadillas toutes chaudes… Mon coeur a chaviré pour l’oeuf Bénédictine accompagné d’un verre de Morgon frais. Quant à ma gourmandise, elle s’est faite piégée par un florilège de petits gâteaux aussi divers que variés: cakes aux amandes, financiers à la figue, crêpes, céréales bio et jus de fruit DETOX à base de gingembre, citron vert, canneberge et jus d’orange ! Je ne suis pas tout à fait d’accord avec



18
janv.,2015

La Plantxa, aux couleurs d’Amérique du Sud…

Ici dans ce quartier plutôt calme de Boulogne-Billancourt, en entrouvrant la porte du 58 rue Gallieni, on découvre un décor street art aux couleurs explosives d’Amérique du sud ! Mais c’est dans votre assiette que tout l’art du jeune chef Juan Arbelaez s’exprimera de façon débridée et odorante… Le prodige colombien tout droit venu de Bogota, que l’on appelle familièrement «Juan de Top Chef» travaille ses assiettes comme une peinture aux subtiles nuances: pastels délicats de son ceviche de saumon aux agrumes en entrée jusqu’à la délicieuse ganache au chocolat saupoudrée de spéculos émietté à la façon des pigments ocres utilisés par les fresquistes italiens ! Juan aime l’esprit «cuisine du monde» et sa passion défie toutes les frontières ! Son crédo est définitivement la passion et la sensualité qu’il partage dans nos assiettes. À la Plantxa, on pratique un concept nomade du menu à prix doux: chaque jour, en fonction des produits frais trouvés au marché la carte évolue tout en étant appréciée pour ses «collectors» dont le burger de La Pampa garni de fromage, de poivrons et de chorizo ou encore un cabillaud aux betteraves. Juan, sélectionné comme finaliste par TOP CHEF en 2012 pilote son bistro gastronomique avec le chef



11
janv.,2015

Peauzdétente avec le Reïki Usui…

Au-delà des massages relaxants, nous cherchons de plus en plus à travailler sur notre développement personnel grâce aux médecines douces en reliant corps et esprit par l’intermédiaire de nos émotions et d’un certain «lâcher-prise». Très curieuse et irrésistiblement attirée par les techniques japonaises, j’ai eu envie de «recharger mes batteries» qui étaient à leur plus faible niveau grâce à une séance de Reïki qui porterait essentiellement sur les énergies par l’intermédiaire de la plateforme de réservation ZenSoon. C ‘est un guide de référencement de la beauté et du bien-être en Ile-de-France, à Bordeaux ainsi qu’à Lyon avec plus de 600 partenaires dans le domaine de la beauté et du bien-être permettant de réserver directement en ligne et de profiter d’avantages promotionnels.Cette  jeune start-up créée en 2012 par Mallorie Sia et Marie Sermadiras, m’a permis comme à d’autres clients d’exaucer mon souhait en me rendant à l’institut PEAUZDETENTE, lancé par Aurélia Champagne et Matthieu Jardin. Ici on propose non seulement des soins de bien-être tels que pratiques ayuverdiques ou encore un massage sensitif axé sur le rythme interne de la respiration mais aussi depuis 2013 de la médecine douce mettant en avant des techniques telle que celle du Reïki. Le centre collabore avec une trentaine de



5
janv.,2015

Samiro Yunoki: La danse des formes

Samiro Yunoki, plasticien de souche Tokyoïte, partage une oeuvre étonnamment jeune et colorée avec le public du Musée Guimet jusqu’ au 12 Janvier prochain. Dans la grisaille de l’hiver, une visite de ses 72 oeuvres textiles offertes au musée national des arts asiatiques-Guimet de Paris en 2009, vous fera découvrir la tradition du courant MINGEI, véritable «art populaire» japonais né à Kurashiki. Ce courant a vu le jour dans les années 1950 après la seconde guerre mondiale, mettant en avant l’aspect non seulement esthétique mais surtout fonctionnel des objets. L’artiste Yunoki nous communique sa vision de la beauté de l’ordinaire qui nous entoure avec une simplicité et un art épuré. Il va rechercher et retravailler des habits traditionnels au niveau des motifs. Il rejoindra le musée OHARA de Kurashiki où il va se rapprocher des oeuvres de Matisse, Kandinsky ou encore de celles de Miro. Ce lieu fut le premier au Japon à présenter l‘art occidental. ©RMN-Grand Palais-Thierry Olivier  Yunoki va peu à peu créer et réinterpréter l’art MINGEI en associant textiles et sculptures. Peu à peu l’artiste s’attachera particulièrement à l‘art textile et aux techniques de teintures, devenant un élève assidu du peintre SERIZAWA. Matière, couleurs associés génèrent une création. L’art du pochoir On



31
déc.,2014

Midnight cocktails

Si vous voulez vous faire tourner la tête avant les douze coups de minuit et fuir les restaurants bondés et chers assaillis ce soir de St-Sylvestre, pourquoi ne pas vivre un scénario digne de l’époque de la Prohibition des années 20 ? Paris regorge d’hôtels chics avec  bars à cocktails à l’ambiance feutrée… Ici les barmen s’appellent Daniel Rodriguez ou Paolo Calvera et animeront votre soirée au rythme endiablé de leur shaker… Pourquoi ne pas partager un instant d’éternité avec ces alchimistes hors pair qui vous livreront quelques uns de leurs «tips»? Des frimas russes… Au bar de l’hôtel Vernet, Daniel s’est constitué un véritable orgue à cocktails dans des flacons Guerlain… Il aime les arômes de framboise ramenés du jardin de sa mère: ce fruit se travaille en toute saison et n’est jamais dénaturé ! Dans une ambiance digne du Docteur Jivago, alors que crépite un feu dans la cheminée à insert à l’autre bout de la pièce, un RED WINTER se concocte pour vous à base de vodka,liqueur Gloss à la cerise, Ginger Ale et gelée de groseille, le tout surmonté d’une couronne de chantilly piquée d’une mûre charnue…. Les cocktails se déclinent aussi sans alcool tel que le BUNNY