Musée Guimet

5
Jan,2015

Samiro Yunoki: La danse des formes

Samiro Yunoki, plasticien de souche Tokyoïte, partage une oeuvre étonnamment jeune et colorée avec le public du Musée Guimet jusqu’ au 12 Janvier prochain. Dans la grisaille de l’hiver, une visite de ses 72 oeuvres textiles offertes au musée national des arts asiatiques-Guimet de Paris en 2009, vous fera découvrir la tradition du courant MINGEI, véritable «art populaire» japonais né à Kurashiki. Ce courant a vu le jour dans les années 1950 après la seconde guerre mondiale, mettant en avant l’aspect non seulement esthétique mais surtout fonctionnel des objets. L’artiste Yunoki nous communique sa vision de la beauté de l’ordinaire qui nous entoure avec une simplicité et un art épuré. Il va rechercher et retravailler des habits traditionnels au niveau des motifs. Il rejoindra le musée OHARA de Kurashiki où il va se rapprocher des oeuvres de Matisse, Kandinsky ou encore de celles de Miro. Ce lieu fut le premier au Japon à présenter l‘art occidental. ©RMN-Grand Palais-Thierry Olivier  Yunoki va peu à peu créer et réinterpréter l’art MINGEI en associant textiles et sculptures. Peu à peu l’artiste s’attachera particulièrement à l‘art textile et aux techniques de teintures, devenant un élève assidu du peintre SERIZAWA. Matière, couleurs associés génèrent une création. L’art du pochoir On