Escales,  Événements,  Festivals

Les festivals photographiques de l’été

  Alors que la récente vague de canicule accompagne celle des premiers départs de Juillet, je voudrai partager avec mes lecteurs les festivals photographiques de l’été à découvrir sur la route des vacances. C’est d’ailleurs en sillonnant des chemins de traverse dans le Morbihan, que j’ai pu découvrir il y a 4 ans le Festival de La Gacilly. Depuis, cette manifestation pilotée par Auguste Coudray sous l’égide de la Fondation Yves Rocher a fait du chemin, nous offrant non seulement un large panel d’expositions en plein air mais aussi un questionnement profond sur le devenir de notre planète.

  À quelques encablures de Paris, un autre festival “Les Femmes s’exposent” a lancé début Juin sa deuxième édition à Houlgate en Normandie. Béatrice Tupin dirige avec une incroyable énergie cet événement prometteur. L’ensemble des photographies présente des univers très différents de professionnelles encore insuffisamment représentées dans un monde qui appelle à la diversité du regard. Ces deux événements ont pour dénominateur commun leur gratuité et leur présentation sur de jolis parcours en plein air sans compter les photos éthiques et humanistes qui y sont dévoilées.

 

Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/Affiche du Festival de La Gacilly 2019©DR
Affiche du Festival de La Gacilly 2019 © DR

 

 

 

 

Festival La Gacilly: La belle aventure d’une entreprise familiale

  Cet été plus de 300 000 personnes arpenteront les ruelles de ce charmant village profitant de 23 expositions clairsemées sur les murs de pierre ou le long des sentiers bordés de champs. La nature et les plantes ont été les muses d’Yves Rocher qui révolutionna la cosmétique en concevant, à seulement 14 ans, ses premières crèmes de beauté ! Une décennie plus tard ce sera l’usine de la Croix des Archers qui verra le jour à La Gacilly, élaborant des produits selon les principes actifs des plantes et du végétal. Grâce à cette notoriété renforcée de génération en génération, c’est Jacques Rocher, actuel maire du village, passionné de photographie, qui mettra en place le mécénat d’entreprise à l’origine du Festival et d’une partie de son financement. Cette 16ème édition met en perspective l’action de la Fondation en faveur de la reforestation. Plusieurs parcours en attestent à travers un labyrinthe végétal à la découverte des travaux de Juan Manuel Castro Prieto, Guillaume Herbaut et Axelle de Russé.

 

Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/ Village de La Gacilly © K.Hibbs
Village de La Gacilly © K.Hibbs

 

 

 

Juan Manuel Castro Prieto: Portugal, renaître de ses cendres

  Le photographe espagnol Juan Manuel Castro Prieto est parti, sa chambre photo sur le dos ,dans le sud du Portugal et ses forêts invasives d’eucalyptus. Hautement inflammable, cet arbre est responsable de feux meurtriers dans la région de Monchique à une centaine de kilomètres de Lisbonne. En miroir face à cette catastrophe naturelle, sont exposées des images porteuses d’espoir du Parque das serras do Porto  où 17 000 arbres locaux ont été replantés.

 

 Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/©Juan Manuel Castro Prieto/ Agence Vu pour le Festival de La Gacilly
©Juan Manuel Castro Prieto/ Agence Vu pour le Festival de La Gacilly

 

 

Guillaume Herbaut: Militant en Ukraine et en Roumanie

  Chaque année 13 millions d’hectares disparaissent à travers le monde. Guillaume Herbaut a couvert, sous l’égide de la Fondation Yves Rocher, un reportage en Ukraine où les arbres ont été décimés par la catastrophe de Tchernobyl. Il dévoile également dans son travail photographique les méfaits du trafic d’ambre dans le nord du pays. En envoyant de l’eau à haute dose dans la terre pour extraire l’ambre, les arbres sont déracinés et la forêt meurt. On remarquera la photo d’un journaliste militant pour l’environnement  portant un gilet pare balles et armé d’un pistolet guettant l’arrivée de trafiquants. Quatre tentatives de meurtres ont été perpétrées contre lui. Guillaume Herbaut partage avec nous son engagement :

“Je voyage depuis 4 ans avec mon fixeur Vadim en Ukraine. Par ailleurs, en Roumanie, des activistes écologistes m’ont emmené à des endroits complètement rasés; une grande partie des entreprises nous vendent des meubles réalisés avec du bois de contrebande … Lutter contre la corruption c’est s’engager pour l’écologie ! “ 

 

 Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/© Guillaume Herbaut/ Fondation Yves Rocher -Festival de La Gacilly 2019
Des Roms transportent du branches de bois récupérées dans le parc naturel de Comana, au sud de Bucarest. Roumanie.

 

 

Axelle de Russé: Togo, les jardiniers de la forêt

Grâce au projet de l’ONG APAF (une association pour la promotion des arbres fertilitaires au Togo), 25 000 producteurs peuvent vivre décemment au Togo. Axelle de Russé a exprimé de façon sensible dans ses photos le lien sacré qui unit les populations locales à la nature.

 

Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/ ©Axelle de Russé/Fondation Yves Rocher-Festival Photo La Gacilly 2019
©Axelle de Russé/Fondation Yves Rocher-Festival Photo La Gacilly 2019

Je ne suis pas du tout une photographe de l’Afrique ! J’ai été surprise que l’on me propose cette aventure, à la fois poétique et difficile!  Pour réaliser mon reportage j’ai du demander une audience auprès du chef de secteur en pagne et topless, selon la coutume locale ! Je n’avais pas le droit de le regarder ni de bouger mes bras. Je crois que je ne m’en suis pas trop mal sortie! “.

  Axelle est non seulement une photographe dotée d’un grand optimisme mais elle aime également transmettre ses connaissances à un public de scolaires auprès duquel elle intervient régulièrement:

La photographie est un merveilleux outil pédagogique !

Sa passion pour le monde du photo-reportage lui est venue durant son enfance passée au Chili:

On devient souvent photographe quand on a grandi à l’étranger.

  Véritable citoyenne du monde, Axelle de Russé réalise par ailleurs une série sur le quotidien des femmes sorties de prison ainsi que sur la nuit polaire au Svalbard dans le nord de la Norvège.

 

Les photographes venus du froid

  Cette année commémore le 30 ème anniversaire de l’effondrement de l’empire soviétique.À cette occasion, le Festival de la Gacilly a su concentrer le nouveau souffle de la photographie russe contemporaine, sans oublier ses “précurseurs” incontournables.

 

Joseph Koudelka: une page d’histoire sur le Printemps de Prague

  On ne manquera pas de s’immerger au Garage, espace à ciel ouvert aux murs bâchés de noir, pour aller à la rencontre d’impressionnants tirages retraçant le printemps de Prague avec ce grain si spécial, propre à Koudelka. Cet immense photo-reporter nous embarque en Août 68 quand les chars du pacte de Varsovie envahissent Prague. Cet ensemble d’images fortes exprime à la fois la résilience et la résistance de tout un peuple. Koudelka restera l’auteur anonyme, témoin de cette tranche d’histoire durant 16 ans afin de protéger ses proches. Son ouvrage “Invasion Prague 68” consignera plus de 250 photos de cet épisode historique soutenu par l’Agence Magnum.

 

Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/ CZECHOSLOVAKIA. Prague. August 1968. Warsaw Pact tanks invade Prague.©Josef Koudelka/ Magnum photos-Festival La Gacilly 2019
CZECHOSLOVAKIA. Prague. August 1968. Warsaw Pact tanks invade Prague.

 

Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/ CZECHOSLOVAKIA. Prague. August 1968. Warsaw Pact tanks invade Prague.©Josef Koudelka/ Magnum photos-Festival La Gacilly 2019
CZECHOSLOVAKIA. Prague. August 1968. Warsaw Pact tanks invade Prague.

 

 

Alexey Titarenko: Les ombres bleutées de St Petersbourg

  “Mon éducation musicale m’a beaucoup aidé dans ma démarche photographique“.

Titarenko raconte l’histoire de sa “ville des ombres” avec délicatesse et poésie, en suivant ses personnages fantomatiques sur fond de grisaille bleutée. Cette série réalisée à St-Petersbourg a vu le jour entre 1991 et 2000. Ponctuées  par les notes du concerto pour violoncelle n°2 de Chostakovitch, ces images suggèrent l’univers mélancolique et tragique des héros de Dostoïevski. Ce photographe, à l’allure sélénite, a traversé les étapes importantes de l’ère soviétique. Aujourd’hui Alexey est passé à l’ouest, il vit et travaille désormais à New-York.

 

Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/©Alexey Titarenko-Série Ville des Ombres- Festival La Gacilly 2019
©Alexey Titarenko-Série Ville des Ombres- Festival La Gacilly 2019

 

Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/©Alexey Titarenko-Série Ville des Ombres- Festival La Gacilly 2019
©Alexey Titarenko-Série Ville des Ombres- Festival La Gacilly 2019

 

 

Elena Chernyshova: Vivre dans le grand froid de Norilsk

  Elena est née à Moscou de parents sibériens. Sa blondeur n’a d’égal que les paysages enneigés de Norilsk, la ville la plus au nord du cercle polaire dont sa mère lui parlait souvent dans son enfance.

 

Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/ Norilsk© Elena Chernyshova/ Festival La Gacilly 2019
Norilsk© Elena Chernyshova/ Festival La Gacilly 2019

Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/ © Elena Chernyshova/ Festival La Gacilly 2019
© Elena Chernyshova/ Festival La Gacilly 2019

 

Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/ Portrait d'Elena Chernyshova/ Festival La Gacilly 2019 © K.HIBBS
Portrait d’Elena Chernyshova/ Festival La Gacilly 2019 © K.HIBBS

  Cet endroit fut tristement célèbre pour son goulag stalinien. On y trouvait des gisements de cobalt et de nikkel et c’est pourquoi bon nombre de personnes sont venues y travailler, pensant ne rester que  temporairement. Les salaires étant multipliés par quatre, bon nombre d’ouvriers d’élite s’enracinèrent à Norilsk. Elena Chernyshova, ancienne architecte reconvertie de façon autodidacte à la photographie, nous offre un univers figé dans la nuit et le froid durant de longs mois. Chacune de ses photos nous  transmet la pénibilité de ce contexte glacial.

  Les visiteurs s’attarderont sur de nombreuses autres expositions de qualité présentées dans l’édition de cette année  et n’auront qu’une seule envie en repartant: celle de revenir l’année prochaine !

 

 

 

Festival ” Les Femmes s’exposent” à Houlgate

Cet événement très innovant met en valeur le travail de femmes photo-journalistes, portraitistes, reporters de guerre ou encore plasticiennes. Quatorze expositions à ciel ouvert nous invitent à voyager à travers différents regards et perceptions du monde tant pour sa beauté que pour sa dureté. Ce festival, dont c’est la 2ème édition mérite d’être encouragé dans ses initiatives généreuses.

 

Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/ Festival "Les Femmes s'exposent" © K.HIBBS
Série Ouka Leele sur la plage d’Houlgate ©K.Hibbs

 

 

En effet, il s’inscrit également dans une démarche pédagogique auprès des jeunes de l’Aide Sociale à l’Enfance venus de divers pays. Ceux ci, accompagnés par deux photographes exposées l’année précédente ont entrepris une série de photographies auprès de divers commerçants d’Houlgate. Leur travail s’inscrit dans le cadre des autres expositions. Ces adolescents seront suivis et formés à un métier durant deux années consécutives.

 Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/ Festival "Les Femmes s'exposent" © K.HIBBS
Exposition des adolescents en résidence à Houlgate © K.Hibbs

  Aufildeslieux a particulièrement apprécié le travail de Corinne Rozotte consacré aux Chinois à la plage et au développent du tourisme balnéaire des chinois dans le sud du pays. Ici on n’hésite pas à masquer son visage avec un “facekini” pour conserver un teint de porcelaine. Les images de cette photographe issue du monde de la sociologie sont diffusées par l’Agence Divergences-images.

 

Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/ Festival "Les Femmes s'exposent" © K.HIBBS
Plage de Dadonghaï,île de Hainan,2018 ©Corinne Rozotte / Agence Divergences Images

Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/ Festival "Les Femmes s'exposent" © K.HIBBS
Plage de Dadonghaï,île de Hainan,2018 ©Corinne Rozotte / Agence Divergences Images

 

 

  Notre autre “coup de coeur” est tourné vers le reportage de la lutte contre la drogue aux Philippines réalisé par Véronique De Viguerie, connue notamment pour ses reportages en Afghanistan.

 

Les festivals photographiques de l'été/aufildeslieux.fr/ Festival "Les Femmes s'exposent" © K.HIBBS
Dealers de Manille, 2017 © Véronique de Viguerie

 

 

 

*****

Festival photo
Les Femmes s’exposent
Deuxième édition
Houlgate-Normandie
www.lesfemmessexposent.com

*****

Festival La Gacilly Photo
À l’est du nouveau
Du 1 er Juin au 30 Septembre 2019
www.festivalphoto-lagacilly.com

 

Tous mes remerciements à Sylvie et Martial du 2ème Bureau, Auguste Coudray et Cyril Drouhet et Béatrice Tupin du Festival “Les femmes s’exposent”.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.