Lectoure

12
sept.,2018

Gers, terre de création

  Les derniers beaux jours de l’été mèneront les amateurs de photographie et d’art contemporain dans le Gers, terre de création. À Lectoure, où se tient la 29ème édition de son Été Photographique sur le thème de la collection, le public évoluera dans différents lieux de mémoire et d’histoire revisités par la création contemporaine.    À quelques kilomètres de là, les Histoires de pierres de Thomas Millet mettent en scène les habitants du joli village de La Romieu. L’espace d’art contemporain Memento à Auch quant à lui, réinventera les différents lieux de cet ancien couvent de Carmélites transformé jusqu’au 30 Septembre prochain en laboratoire de curiosités contemporaines. Ici, les différents artistes interprètent chacun à sa manière, le sens de l’identité procédant sous différentes formes à une relecture de l’oeuvre parfois de façon farfelue !   Lectoure, du noir et blanc aux installations plasticiennes Aufildeslieux a croisé le chemin, le temps d’un entretien, de Marie-Frédérique Hallin, directrice du centre d’art de Lectoure faisant partie de plusieurs réseaux dont celui de la D.C.A (réseau des centres d’art contemporain). Lectoure est jumelée avec Saint Louis en Alsace et a tissé des liens forts avec cette région ce qui a incité la directrice du centre



14
août,2016

Un été photographique à Lectoure

C’est sur son oppidum que l’ancienne cité gallo-romaine accueille cet été photographique à Lectoure, qui fut la résidence des Comtes d’Armagnac au milieu du XIVème siecle. Durant l’été on y croise les randonneurs en route pour St-Jacques de Compostelle ou encore les amateurs du fameux melon de Lectoure venus pour la feria à la mi-août.       Une histoire riche Lectoure, de tous temps, a occupé un emplacement stratégique au carrefour d’Agen et de l’axe Toulouse-Bordeaux. L’histoire du lieu est riche, notamment fortement marqué par les guerres de religion et la figure de Blaise Monluc qui combattit le protestantisme. Plus tard Lectoure deviendra le fief de généraux républicains dont le plus célèbre fut le maréchal Jean Lannes dont on peut apprécier le portrait le long d’une très belle rampe d’escalier de la mairie, ancien palais des évêques de Lectoure.     Ce fils de métayers, originaires de la ville, fut remarqué par Napoléon Bonaparte durant la bataille d’Arcole en Italie. Les passionnés d’histoire pourront découvrir le musée archéologique, un des plus anciens de Gascogne, situé dans les caves voûtées de l’hôtel de ville avec une très belle collection d’art sacré.   La cathédrale St-Gervais et St-Protais s’impose avec son clocher-