29
Mar,2015

Le Brésil du Minas Gerais

Quelques jours après la fin du Salon Du Livre où le Brésil a été à l’honneur pour la seconde fois avec une quarantaine d’auteurs, la cuisine de l’Etat du Minas Gerais a fait parler d’elle !

 

Eglise baroque st Francisco de Paola: Ouro Preto

 

Un stand a eu un succès tout particulier durant cette édition 2015 avec le thème «Cozinhando com Palavras» (« Cuisiner avec les mots »). Grâce au soutien de la Chambre Brésilienne du Livre et de la Fédération des Industries de l’Etat de Minas Gérais une rencontre à la fois culinaire, musicale et littéraire a pu être mise en place. J’ai gardé quelques souvenirs de mon enfance passée au Brésil et plus particulièrement celui des sculptures et des magnifiques églises baroques d’Aleijadinho à Ouro Preto où les chercheurs d’or firent fortune au XVIIème siècle. Cela a d’autant plus été un plaisir de recréer un lien avec cette mémoire vive par l’intermédiaire de la gastronomie brésilienne. Je suis allée de surprise en surprise grâce au dîner à 4 mains concocté au restaurant le PARIO (www.lepario.com) par Elzinha Nunes et Ari Kespers.

 

Chef Elzinha Nunes

 

Chef Ari Kespers

Les différents plats sont une fusion entre Europe et Afrique, gardant la trace des premiers pionniers où se mélangeaient des populations indiennes, portugaises et métisses, alliant cuisine rurale et modernité. Je suis accueillie au PARIO avec une cachaça (eau de vie distillée à 40 degrés provenant du nord de Minas Gerais) délicatement parfumée à la citronnelle. Tout au long de la soirée ce sera une succession de plats traditionnels revisités avec une touche très contemporaine: verrine de crème de maïs dont la culture a été héritée des premiers colons venus dans le sud de l’Etat ou encore haricots noirs mixés, autre signature du Minas Gerais.

Beaucoup de produits utilisés me rappellent les ingrédients du récent atelier de cuisine martiniquaise que j’ai suivi: ici, la cristophine a troqué son nom pour le chayotte, ravioles de banane, sans oublier le délicieux dessert de Ari Kespers, la papaye confite à l’émulsion vanillée !

Dans le Minas, l’utilisation des plantes et des fruits est ancestrale. La fleur d’orapronobis contient quatre fois plus de vitamine C qu’une orange et ses feuilles sont riches en fer, zinc et magnésium.

Les baies noir-pourpre de jaboticaba sont très prisées pour faire des jus de fruits, de la liqueur et divers desserts.

 

rouleau de chayotte aux crevettes et à la sauge(Ari Kespers)

 

quibebe de viande séchée à l'ora pro nobis (Elzinha Nunes)

 

dessert au tapioca avec crème glacée à la jabuticaba (Ari Kespers)

 

Pour découvrir les richesses gastronomiques et le tourisme du Minas Gerais, vous pourrez feuilleter le très joli ouvrage paru aux éditions Boccato (www.boccato.com.br): «Le Brésil de Minas Gerais, Gastronomie et Tourisme».

 

Carnaval à cheval de Bonfim

 

Tant l’architecture que les fêtes locales ont été imprégnées de l’influence baroque portugaise. On peut citer la ville de Tiradentes, par ailleurs destination de référence pour son Festival Culture et Gastronomie. Dans la ville de Bonfim, depuis 1840 est célébré le carnaval à cheval et ses fameux rubans multicolores que l’on accroche à son poignet.

Guide pratique:

 

Livre Le Brésil de Minas Gerais

 

Le Brésil de Minas Gerais, Gastronomie et Tourisme

Photographies de Marcelo Andrê

Recettes des chefs Ary Kespers, Elzinha Nunes, Leonardo Paixao et Ivo Faria.

Editions Boccato

Disponible à la Librairie Gourmande et à la FNAC.

www.turismo.mg.gov.br

Rendez-vous sur Hellocoton !
[Total : 1    Moyenne : 2/5]
Le Brésil du Minas GeraisEcris parKatherine HibbsMoyenne des votes2/5 - 1evaluations visiteur



A propos de l'auteur

Katherine Hibbs

Je suis une passionnée de l'image et de l'écriture. Photographe depuis plus de 30 ans d'abord dans la mode puis très vite dans le reportage et le domaine des expositions artistiques, j'ai exploré l'univers du film documentaire et de l'écriture. Je fais du journalisme depuis 10 ans comme pigiste et ai décidé de créer mon blog il y a un peu plus d'un an. Mon crédo: l'échange, l'écoute et le partage sans oublier la pratique des langues étrangères.. Si vous êtes gourmand, curieux, mélomane, et passionné, alors suivez mon itinéraire au fil des lieux...

Laisser un commentaire