17
Mai,2015

La Cité de la Mer

La gare maritime de Cherbourg, bel exemple d’architecture Art déco fut conçue par René Levavasseur et inaugurée en 1933.

Cherbourg, porte d’entrée du Cotentin, était le port idéal pour accueillir les grands liners transatlantiques (en partance pour l’Amérique du nord et du sud) durant la grande période d’émigration de la fin du 18ème siècle et du début du 19ème. La configuration s’avérait d’autant mieux placée grâce à une grande rade artificielle de 1500 hectares.

La première gare en dur, inaugurée en 1912, desservait en petit transbordeur la jonction entre port et rade. Dès 1922 les autorités décidèrent de bâtir une gare beaucoup plus grande à cause du flux grandissant de voyageurs dont le pic fut atteint en 1926 avec 200 000 passagers transatlantiques annuels.

 

(1)La Gare en 1912_Collection Pivain.

 

(2)Transbordeur Nomadic devant la gare de 1912 © Collection Jean Pivain

 

En termes de grandeur c’était le deuxième bâtiment public le plus imposant, après Versailles, avec une surface de 2 hectares. A la fin des années 60 le trafic aérien ayant pris le pas, la gare vit son activité décroître considérablement. Dans les années 80, une partie de l’édifice fut détruite et une association s’activera pour la sauver en l’inscrivant aux Monuments Historiques. Il restait plus d’un hectare et demi au sol, ce qui a permis en 2002 d’élargir le contenu, en plus d’une cité navale, à l’espace culturel de la Cité de la Mer.

 

(3)La Gare actuelle

 

(4)La Grande Nef

 

(5)escalier de la Grande Nef

 

À l’époque et encore actuellement, deux halls se juxtaposaient: le hall des transatlantiques et celui des trains où les voies aujourd’hui ont été comblées pour accueillir la nef d’accueil de la Cité de la Mer. Archimède est le deuxième bâtiment après le Redoutable à avoir rejoint les collections de la Cité de la Mer. Depuis, différents engins y sont visibles dont la réplique du DEEPSEA CHALLENGER aux commandes duquel le réalisateur James Cameron, passionné par le monde sous-marin, obtiendra le record de plongée en solitaire à -10 908 mètres en 2h36 dans la fosse des Mariannes. Les sous – marins qui ont plongé sur l’épave du Titanic tels que le Mir russe, l’Alvin américain ou le Nautile français sont également exposés dans la grande nef.

 

(7) maquette du titanic

 

 

 

La grande aventure de l’émigration…

L’ancien hôtel Atlantique vit le jour en 1922 sous la houlette de 3 grandes compagnies de paquebots de ligne: la Cunard, la White star line et la Red line qui y fondèrent un centre d’immigration comprenant 2 cabinets médicaux, des dortoirs et un service de restauration collective.

 

(6)1913-emigrants au port de New York_©Library of Congress

 

En 1926, Cherbourg devint un point d’escale pour 200 000 passagers et avait besoin de telles infrastructures.

Les différents hôtels, dont principalement le New York et l’Atlantique, accueillaient les immigrants après que ceux-ci soient passés par la salle des bagages pour inspection et que leurs vêtements aient été désinfectés à l’étuve.

Chaque famille venue d’Europe de l’Est et des Pays Baltes, emmenait avec elle ce qui était essentiel à ses yeux: objets de culte, vêtements d’enfants, papiers administratifs sans oublier la nourriture nécessaire durant la traversée. L’Atlantique, devenu aujourd’hui la chambre de commerce de Cherbourg, a consigné des registres historiques où l’on peut lire les témoignages d’époque des migrants qui avaient traversé toute l’Europe en train pour rejoindre ensuite les Etats-Unis, en paquebot. Ils fuyaient principalement la pauvreté, les crises agricoles et les répressions politiques. À cause des quotas drastiques imposés par les Etats-Unis certaines communautés s’installèrent définitivement à Cherbourg pour y établir des commerces. Les passagers attendaient parfois plusieurs mois car il fallait valider leur état sanitaire avant de rejoindre Ellis Island. Ceux qui étaient refoulés étaient rapatriés aux frais de la compagnie maritime qui les avaient embarqués. Certaines familles se trouvèrent ainsi disloquées laissant partir les plus jeunes livrés à eux-même mais promis à une vie certainement meilleure.

(8) la salle des bagages

 

9 Panneau de signalisation

 

(10)Titanic en rade de Cherbourg © Collection Claude Molteni de Villermont

 

L’association française du Titanic a largement collaboré à la reconstitution de la liste des passagers de l’éponyme paquebot.

L’exposition proposée à la Cité de la Mer nous fait revivre avec beaucoup d’émotion les différentes étapes de cet élan migratoire teinté des rêves les plus fous: dans la salle des bagages où les parquets et les comptoirs en bois exotique ont été remis en état d’origine, des projections de photos et du film Parcours d’émigrants en noir et blanc, nous emmènent au sein des différentes communautés européennes venues à Cherbourg pour y embarquer vers la terre promise, la «Golden Door»… Un système interactif ingénieux de  » dynamic walls »vous permettra de faire défiler les images projetées sur les murs par un simple mouvement de la main. Grâce à des postes munis de tablettes tactiles vous pourrez «candidater» à l’immigration sur Ellis Island en remplissant le formulaire historique qui constituait l’étape ultime et cruciale du voyage !

 

 

À bord du Titanic…

Le film Horizon mêlant sons d’ambiance et musique nous transporte en tant que passagers de première, seconde et troisième classe sur le pont du Titanic. Selon la catégorie, les cabines reconstituées nous embarquent dans l’ambiance de la vie à bord: escalier monumental menant au salon, une suite où une robe attend d’être portée au pied d’un lit, le centre postal et de tri dans la coque du bateau où arrivait et partait le courrier à chaque escale…

 

(11)Cabine de 1re classe de style Empire_©Titanic, The Ship Magnificent

 

(12) Cabine 1 ere classe

 

(13) la Poste à bord du Titanic

 

Vous pourrez également partager les témoignages reconstitués de divers passagers au moment du choc dans l’iceberg fatidique et une scénette dans le gymnase du paquebot,grâce à un système de théâtre optique, recréant fidèlement une séquence d’entraînement avant le sauvetage d’une passagère…

L’ensemble de la scénographie et du design de cette exposition a été confié à l’Agence de Clémence Farrell qui a ,à son actif, notamment la réalisation scénographique de l’exposition Orient express à l’Institut du Monde Arabe en 2014.

(14) instrument de navigation du Titanic

 

 

(15) Capitaine Smith et Président de la White Star Line

 

(16)Epave du Titanic_©2014 RMS Titanic, Inc.

 

(17)Lady Duff Gordon_passagère 1ere classe Cherbourg_©Library of Congress

 

 

35 objet remontés de l’épave…

La société RMS Titanic INC installée à Atlanta régit plus de 5 500 objets trouvés au cours des  17 années d’exploration sous marine et extraits de l’épave du paquebot découverte en 1985 à 3800 mètres de profondeur. La RMS Titanic Inc a engagé une collaboration étroite avec la Cité de la Mer pour la présentation exclusive de 35 objets dans le cadre de l’exposition «des objets du Titanic nous racontent…». Ceux-ci restent les témoins muets de destins tragiques, tel celui de Franz Pulbaum, jeune chef mécanicien allemand qui rejoignait New-York où il résidait après l’installation d’une fête foraine à Paris. Des archéologues sous- marins remonteront sa valise dont 7 objets remarquablement restaurés, lui ayant appartenu.

 

(18)collier porte bonheur_©EDF Copyright_Droits reserves (2)

 

(19)Assiette creuse en porcelaine_©The Royal Crown Derby Porcelain Company Limited

 

(20) emballage de lames rasoir de Franz Pulbaum Gillette_©EDF Copyright_Droits reserves

Les Arts de la Table sont aussi présents parmi les objets exposés: porcelaine de Chine dorée à l’or fin ou encore faïence de Delft blanche pour les passagers de seconde classe…

La White Star Line prenait en charge aussi bien les couverts et la vaisselle mais aussi la nourriture des passagers de troisième classe ce qui constituait une grande nouveauté. Trois salles de restaurant étaient mises à la disposition des trois catégories de passagers instaurant le service à la française et un restaurant «à la carte» pour les premières classes grâce au Chef français Auguste Escoffier.

 

 

Le Pôle Océan…

Vous pourrez découvrir, guidés par une équipe de biochimistes avertis, les 200 espèces abritées dans un aquarium abyssal conçu par l’architecte de la mer Jacques Rougerie.

J’ai pu visiter les nurseries de la Cité de la Mer et les aquariums de quarantaine diagnostiquant les maladies des poissons. Saviez-vous que ceux-ci avaient aussi droit à des échographies durant leur suivi médical ?

Seize autres aquariums déclineront les divers modes de comportement et de déplacement des poissons, sans compter les différentes espèces. Un parcours étonnant retrace les équipements utilisés par l’homme dans l’univers sous-marin au cours du temps et  vous feront partager ce monde fascinant si bien décrit dans la littérature de Jules Verne…

 

Capture d’écran 2015-05-17 à 15.46.11

 

Capture d’écran 2015-05-17 à 15.51.28

 

 

23-LaCitédelaMer_Pole ocean 1

 

 

 

 

 

 

Visiter le sous-marin Le Redoutable…

Après 20 années de service et 90 000 heures en plongée, le sous-marin le Redoutable a été le cœur de la visite de la Cité de la mer à son ouverture.

Désormais en cale sèche et désarmé, le sous-marin offre au public une visite audio guidée qui vous fera découvrir l ‘espace de 135 membres de l’équipage consignés pendant 70 jours à vivre au fond de l’océan !

 

24- Le Redoutable

 

25- hélice Le redoutable

 

26- vue exterieure Le redoutable

 

27- intérieur Le Redoutable

*****

La Cité de la Mer

Gare maritime transatlantique

50100 Cherbourg-Octeville

Tel: 02 33 20 26 44

www.citedelamer.com

A la Médiathèque : Accès à de nombreuses fiches thématiques en lien avec les sujets abordés à la Cité de la Mer.L’équipe sur place vous conseillera  sur les ouvrages mis à disposition. Une animation (à partir de 5 ans) sera proposée  en Juillet & Août sur le thème Enquête à bord du Titanic où il faudra retrouver un petit garçon français ayant embarqué sous un faux nom.Des indices vous aideront à identifier ce mystérieux passager !

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
[Total : 0    Moyenne : 0/5]



A propos de l'auteur

Katherine Hibbs

Je suis une passionnée de l'image et de l'écriture. Photographe depuis plus de 30 ans d'abord dans la mode puis très vite dans le reportage et le domaine des expositions artistiques, j'ai exploré l'univers du film documentaire et de l'écriture. Je fais du journalisme depuis 10 ans comme pigiste et ai décidé de créer mon blog il y a un peu plus d'un an. Mon crédo: l'échange, l'écoute et le partage sans oublier la pratique des langues étrangères.. Si vous êtes gourmand, curieux, mélomane, et passionné, alors suivez mon itinéraire au fil des lieux...

Laisser un commentaire