14
Sep,2015

L’ Inca et le Conquistador

Si vous voulez revivre la fabuleuse épopée des conquistadors au Pérou, il ne vous reste plus que quelques jours pour vous rendre à l’exposition L’Inca et le Conquistador présentée au Musée du Quai Branly.

 

L'Inca et le Conquistador

La scénographie de l’exposition est codifiée par des murs bleus pour les Espagnols et rouges pour les Incas qui se font face tout au long du parcours. L’exposition souligne grâce à de nombreuses pièces de collection,l’impressionnante saga qui confronta le dernier souverain inca Atahualpa à un groupe de conquistadors mercenaires espagnols, ayant mis en commun leur fortune pour cette expédition au Pérou (à l’inverse de Christophe Colomb qui, lui, avait été financé par la couronne espagnole). Pizarro est analphabète mais un grand stratège dans l’art de la guerre comme il l’avait prouvé antérieurement en Colombie. Il briguera auprès du roi Charles Quint le titre de Marquis.

 

Un pays fragilisé qui servira le Conquistador Pizarro…

En 1530 le Pérou est divisé par des foyers de guerre civile opposant Huascar qui est retranché dans la ville de Cuzco, fils légitime du défunt souverain Huayana Càpac, à son demi-frère Atahualpa établi à Quito, plus au Nord, soutenu par l’armée. La ville de Cuzco est alors considérée comme le «nombril du monde», réunissant pouvoir religieux et politique en administrant le reste du pays par l’implantation d’importantes forteresses.  Le pays était à l’époque en pleine conquête des côtes de l’Équateur.

Suivant l’exemple de Cortez au Mexique, Pizarro sera à la tête d’une première expédition en 1524 le long des côtes colombiennes, qui décimera une grande partie de ses troupes exténuées et sans vivres. Le conquistador lancera une deuxième expédition en 1525 qui souffrira de nombreuses contaminations. Il enverra Almagro, son second, trouver des vivres et de l’aide au Panama. Seuls treize soldats suivront Pizarro pour atteindre le Pérou. Cette petite troupe atteindra le port de Tumbes aux portes de l’empire inca. L’équipage émerveillé par les nombreuses richesses et l’accueil qu’on lui aura réservé repartira en 1528 au Panama, bien décidé de revenir pour conquérir le Pérou.

 

L’épisode de Cajamarca

Pizarro se rendra dans les hauteurs de la chaîne des Andes à Cajamarca, cité où Atahualpa faisait une halte pour profiter des bains avant de rejoindre Cuzco. La curiosité du Roi Inca allait le conduire à sa perte ce 16 Novembre 1532. Pizarro lui avait proposé une rencontre pacifique sur la place de Cajamarca où étaient déjà postés ses soldats armés, cachés dans les maisons environnantes. Atahualpa arriva, couché sur sa litière portée par ses hommes (la tradition Inca affirmait qu’un souverain ne devait pas marcher car sa chute pouvait provoquer un tremblement de terre !).

 

Portrait d'Atahualpa

 

gobelet de ceremonie

 

Un moine dominicain du nom de Vicente de Valverde s’approcha d’Atahualpa, une bible à la main, en voulant le convaincre de devenir chrétien et de se soumettre à la couronne espagnole.
Dans un mouvement de fureur, Atahualpa se saisit de la bible et la jeta à terre.

Une version andine des faits nous rapporte qu’il avait proposé aux soldats espagnols une boisson de bienvenue que ces derniers auraient refusée, craignant un empoisonnement. Quoi qu’il en soit, cela provoqua l’assaut des troupes de Pizzaro et Atahualpa fut fait prisonnier.

 

tunique de la garde rapprochée d'Atahualpa

La Captivité et la mort d’Atahualpa

Un très beau croquis du peintre indigéniste des années 30, Camillo Blas, est présenté à l’exposition du Musée du Quai Branly. Ce dessin ébauche une fresque où Atahualpa lève le bras en promettant une rançon d’or et d’argent aux espagnols aussi haute que les murs du palais de Cajamarca où il fut en captivité durant 8 mois tout en continuant à profiter de ses nombreux privilèges.
Une fois la rançon payée, Atahualpa fut exécuté le 26 Juillet 1532. Les croyances incas disent que la momie des morts appelée mallki apportait la fertilité dans les cultes agraires, c’est pourquoi Atahualpa préféra se convertir au christianisme pour éviter le bûcher et conserver son apparence en toute dignité. Il fut supplicié au garrot.

 

La Conquête du Pérou

De nouvelles tensions devaient apparaître entre Pizarro et son second, Almagro. Tous deux briguaient la conquête de Cuzco. La cupidité face aux richesses inestimables du Pérou devaient conduire à de nombreux actes de violence et de cruauté entre conquistadors puis envers la couronne espagnole. L’ancienne armée d’Atahualpa, restée fidèle à son souverain tenta de reconquérir Cuzco avant les espagnols. De violents combats s’en suivirent. Finalement les espagnols occupèrent la ville le 14 Novembre 1533. Quito tomba également dans leurs mains en juin 1534.

Fondation de Lima par pizzaro

 

 

La Lutte entre Almagristes et Pizzaristes

La conquête du Pérou ne tarda pas à se transformer en véritable guerre civile entre conquistadors.
Almagro s’empara de Cuzco voulant en faire la capitale de sa gouvernance. Les deux frères de Pizarro furent faits prisonniers. Un combat eut lieu aux abords de Cuzco et Almagro fut exécuté.

Pizzaro qui régnait désormais en maître, déclaré Marquis de Nouvelle Castille, continua à amasser une immense fortune. Il fut assassiné dans son palais à Lima par un groupe d’Almagristes.
La Vice- Royauté du Pérou sous tutelle de la couronne espagnole fut établie en 1542 .

Cette magnifique exposition retrace la confrontation de deux mondes très puissants mais également très différents dans leurs cultures respectives. Deux points de vues explorent cet épisode de l’histoire, la culture Andine, transmise oralement, a révisé récemment le cours de cette épopée entre l’Inca et le Conquistador.
José Antonio del Busto, grand historien péruvien dira: «Cette épopée humaine, d’une extreme violence, reste une plaie ouverte qui divise mais qu’on ne peut occulter, nous ne sommes ni vainqueurs ni perdants, nous sommes les descendants des vainqueurs et des perdants ! ».

Cet épisode de l’histoire restera éternellement fascinant et la visite de cette exposition vous apportera quelques clefs sur la confrontation entre la civilisation andine des Incas  et des conquistadors espagnols.

 

Musée du Quai Branly
Jusqu’au 20 Septembre
L’Inca et le Conquistado
www.quaibranly.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !
[Total : 0    Moyenne : 0/5]



A propos de l'auteur

Katherine Hibbs

Je suis une passionnée de l'image et de l'écriture. Photographe depuis plus de 30 ans d'abord dans la mode puis très vite dans le reportage et le domaine des expositions artistiques, j'ai exploré l'univers du film documentaire et de l'écriture. Je fais du journalisme depuis 10 ans comme pigiste et ai décidé de créer mon blog il y a un peu plus d'un an. Mon crédo: l'échange, l'écoute et le partage sans oublier la pratique des langues étrangères.. Si vous êtes gourmand, curieux, mélomane, et passionné, alors suivez mon itinéraire au fil des lieux...

Laisser un commentaire