14
Fév,2015

Hautes Pyrénées, un joli rêve d’hiver…

 

La chaîne des Pyrénées s’étire sur 430 kilomètres de long, traversant d’Est en Ouest Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées et Aquitaine. Depuis l’aéroport de Tarbes, idéalement situé au pied des chaînes de montagnes j’ai pu rayonner dans différents sites du Midi-Pyrénées. Ici le patrimoine est riche et aufildeslieux vous fera découvrir successivement en trois volets les traditions de l’AOC Madiran associé à l’esprit convivial des vignerons des Hautes-Pyrénées, une vertigineuse ascension depuis la station de La Mongie-Grand Tourmalet en moins de 15 minutes en téléphérique sur les traces des premiers explorateurs-fondateurs de l’Observatoire du Pic du Midi pour s’initier à l’astronomie.Ensuite vous  repartirez vers la jolie station de Cauterets qui fut le berceau du thermalisme et offre aujourd’hui de belles balades en raquettes du côté du Pont d’Espagne !

 

 

Mes premières vendanges de l’Hivernal à Crouseilles

C’est dans la cave coopérative du Château de Crouseilles dont le vignoble date de 1737 que j’ai retrouvé au petit matin du 21 Décembre, les 130 vignerons de cette coopérative pour participer aux vendanges hivernales du Pacherenc du Vic Bilh, vin blanc de Madiran. Ce raisin a la caractéristique d’avoir des grains petits et serrés (cépages appelés Petit, Grand Manseng et Petit Courbu) et d’avoir une forte concentration en sucre grâce aux effets du vent et du soleil. On optera pour le sec aux notes d’agrumes ou le moelleux aux accents de fruits confits et de miel…

 

1:vignes d'Ayes

Ici, on a pour habitude de baptiser les nouveaux nés dans les églises en leur humectant les lèvres avec un doigt de ce délicieux nectar! L’ambiance de la coopérative est festive dans un mélange d’Occitan et d‘Anglais, car nombreux sont les bénévoles britanniques qui ont élu domicile dans le coin, c’est le cas du chanteur Murray Head qui a un pied à terre en Béarn et sera le parrain des vendanges de l’Hivernal de cette année.

 

2: Chai de Crouseilles

Après un café pris avec le collectif des vignerons, le départ est donné en direction de la parcelle de Roland Podenas, Président des caves de Crouseilles et viticulteur à Aydie. On s’équipe de bottes en caoutchouc et de protections en plastique à revêtir sur le bas des pantalons. Les parcelles où nous nous rendons produisent 20% de Pacherenc moelleux en vin blanc que nous allons vendanger ce matin. Ici on a commencé à récolter fin Octobre et aujourd’hui ce sera au tour des grappes surmaturées pour les vendanges de l’Hivernal. Le temps est chaud et ensoleillé, à l’horizon les vignes s’offrent à perte de vue et même une minuscule reinette se trouve aux premières loges installée sur un rang de grappes !

 

3:Reinette

Tout commence par un monumental casse-croûte avec des oeufs au plat et de la ventrêche gasconne accompagnés d’un verre de Madiran rouge. Les viticulteurs-chanteurs ont un béret noir vissé sur la tête et commencent déjà à entonner les chants traditionnels en signe de ralliement. Par petits groupes, les vendangeurs du dimanche auxquels je me suis jointe parcourent les rangs de vignes munis de leurs cagettes, sécateur en main..

 

4: Chemin des vendangeurs

On compte une dizaine de grappes par pied de vigne dont les grains serrés donneront un jus rare mais aux notes de fruit confituré aux saveurs exotiques. Ici les vignerons plantent leurs rangs de vignes à 15 heures pour mieux contrôler l’effet des rayonnements absorbés par les grappes de raisin. Cette orientation permet au raisin d’absorber directement les rayons du soleil du matin tandis que le soleil de fin de journée, plus agressif et plus chaud, se heurtera aux feuilles situées derrière les grappes, ce qui les empêchera d’être brûlées par ses rayons.

5:Murray Head

6:cagettes de Pacherenc

Murray Head assisté de Loïc Dubourdieu, l’oenologue du Château de Crouseilles, donnera le premier tour de manivelle sur le pressoir à main… Le chanteur anglais immortalisera ces vendanges de l’Hivernal en signant la barrique apportée spécialement sur place. C’est au Château de Crouseilles que le chanteur, coiffé du traditionnel béret, sera intronisé par la Grande Viguerie Royale et recevra son diplôme de vigneron dignitaire, une médaille représentant les armes du Béarn et de Madiran accompagnées d’une grappe de raisin sans oublier un magnum du cru. Dans la salle d’honneur du château, on est soudain transporté dans un autre temps et l’on pourrait se croire dans la version occitane d’une scène d’Harry Potter. Les membres de la Viguerie Royale sont vêtus d’amples tuniques aux couleurs du Madiran rouge et jaune pour le Pacherenc, délicieux nectar blond doré !

 

7:coteaux de crouseilles

8: Viguerie royale de Madiran

9:Femme aux couleurs du Pacherenc

Genou à terre, Murray Head sera intronisé succédant à 3000 prédécesseurs qui, comme lui, prononcèrent le fameux serment: «Par le soleil des Pyrénées qui son ardeur lui donne; par nos coteaux harmonieux en lesquels longuement, il gésine; je m’engage, toujours et partout, à chanter et à proclamer, les grands vins de Madiran et Pacherenc» !

 

Madiran, un lien fort avec l’Uruguay

Les premières traces du vignoble de Madiran remontent à l’époque Gallo-Romaine.Ce sont les moines de l’Abbaye de Marcillac dans le Lot qui vinrent s’installer au XII eme siècle  au Prieuré de Madiran, et y développer la culture de ce vignoble pour leur vin de messe. Par ailleurs les pèlerins de St-Jacques de Compostelle contribuèrent largement à sa renommée.

 

10:Village de Madiran

Au XVII ème siècle l’essor des transports par voie fluviale élargit le succès territorial du Madiran, plus particulièrement en Angleterre et aux Pays Bas. Dans le monde il y a 3500 hectares de tannat, cépage de raisin noir produisant des vins rouges riches en contraste et charpentés. Dans le sud-ouest de la France (Pyrénées Atlantiques,Hautes-Pyrénées et Gers) on compte un peu plus de 1400 hectares d’AOC Madiran. Au XIX eme siècle quand surgit le phylloxéra, on assistera à une forte émigration vers l’Amérique du Sud pour fuir la famine. Le grand port de Bayonne, tout proche, facilitait les départs. L’Uruguay fut assaillie par trois grandes vagues d’immigration et c’est à l’occasion de la seconde en 1837, surnommée «Le temps des français» avec des arrivées massives dans le port de Monte Video que s’installèrent des émigrants provenant des contreforts des Pyrénées, du Béarn (Basse Pyrénées) et de la Bigorre (Hautes-Pyrénées). C’est un colon basque du nom de Pascal Harriague qui importera les premiers pieds de Madiran en Uruguay. Ce vin qui fut longtemps décrié pour son goût âpre et son acidité est depuis devenu un véritable challenger, d’ailleurs très apprécié par les pays du nord de l’Europe.

 

Des producteurs créatifs…

C’est au Château de Viella dirigé par Alain Bortolussi, que j’ai appris, dans le cadre d’un mini stage, à assembler les vins pour faire «ma marque» de fabrication sous la direction de Stéphane Castro, l’oenologue du château. Quatre bouteilles alignées sur la table constituaient, tel un jeu d’orgue de parfumeur, les différents éléments pour créer son propre assemblage de vins et repartir avec sa bouteille: La base (vin rond et équilibré), la structure (par un travail d’extraction en début de vinification pour donner corps et puissance au vin), le volume (sur des vignes plus anciennes avec un travail accentué sur l’onctuosité) et le fruit (expression maximale du fruité). Libre à chacun ensuite, de doser et d’ordonner selon ses préférences le prélèvement de chaque bouteille, sans forcément toutes les utiliser. Ce stage permet de porter très précisément son attention et ses sens sur la couleur, l’olfactif et la mise en bouche du vin.

 

Ch‰teau Viella

Tous les dimanches d’été le domaine propose une balade au château pour découvrir les vignes, un parcours pédestre dans les jardins de L’Aure pour terminer avec la visite des chais du château XVIIIème où vous seront servis une dégustation et un repas gastronomique.

 

 

Pour une viticulture bio-dynamique…

Il y a dix ans, Jean Sentilles et Rod Cork ont repris le domaine Pichard s’étendant sur 12 hectares au creux de coteaux qui ont une exposition plein sud ce qui est rare dans le Madiran car les vignes sont souvent perpendiculaires à la chaine des Pyrénées. Ici on attend Janvier pour la taille le temps que la sève descende dans les racines. On laisse 7 à 8 bourgeons sur le tannat, cépage du Madiran, qui donne des vins d’un rouge très intense. Le cabernet franc appelé «Bouchy» et le Pinenc, cépage ancien introduit par les moines bénédictins, servent également à l’assemblage..

 

1:Raisin Tannat

Le sol est composé d’un mélange de galets roulés et d’argile amenés par les glaciers et les torrents. La journée, les pierres emmagasinent la chaleur et la nuit elles la dispersent, ce qui est propice pour l’obtention de raisons en maturité. Le Domaine est en conversion d’agriculture raisonnée en bio où on n’utilise plus de désherbants qui sont remplacés par des produits de contact comme la bouillie bordelaise (cuivre).

 

2: Près des chais

3: Les chaix domaine Pichard

4: raisin de Madiran en fer forgé

Dans le chais, les levures ont été délaissées au profit du souffre. Les fermentations et macérations durent un mois et on les met en bouteille après 20 ou 36 mois au plus tard. C’est l’oenologue Mathieu Huguet qui travaille par ailleurs avec les châteaux de Bordeaux qui est conseiller du domaine. En bio dynamique on fait attention à la lune, certains jours sont classés «jours fruit»  où l’on met le vin en bouteille ! Par ailleurs, on évite le compactage de la terre et on laisse les sols reposer par rotation.

 

5: Les générations Pichard

C’est en retrouvant une très ancienne étiquette du domaine représentant l’emblème du Prince Noir d’Angleterre (un lion) que Jean Sentilles a retravaillé le design de la version actuelle. Un voyage au Sénégal lui a également inspiré l’étude d’un nouvel habillage de la bouteille.

 

Une flânerie poétique dans les vignes…

Le Domaine Pichard a en projet la mise en place d’une flânerie dans les vignes entre tannat et cabernet franc pour que les gens identifient les cépages en profitant de panneaux avec une poésie sur le vin. Cette balade se terminera avec le poème de Baudelaire «L’âme du vin».

*****

 

Où dormir:

Hôtel Restaurant Le Prieuré

4 Rue de l’Eglise

65700 Madiran

www.leprieure-madiran.fr

à déguster: un verre de Château Montus en Madiran rouge

ou un Château Barrejat en Pacherenc doux

*****

 

Visites oenologiques:

-Caves et Château de Crouseilles

www.crouseilles.com

-Château de Viella

www.chateauviella.fr

Stéphane Castro et Alain Bortolussi vous y enseigneront l’art de faire du vin

-Domaine Pichard

www.domainepichard.com

*****

 

Se renseigner:

www.tourisme-adour-madiran.com

*****

Les vidéos et photos ont été réalisées avec le Fuji X-E2 dont je vous dévoilerai les performances dans  deux autres articles sur l’Observatoire du Pic du Midi et la station thermale de Cauterets. 

http://www.fujifilm.eu/fr/

Rendez-vous sur Hellocoton !
[Total : 0    Moyenne : 0/5]



A propos de l'auteur

Katherine Hibbs

Je suis une passionnée de l'image et de l'écriture. Photographe depuis plus de 30 ans d'abord dans la mode puis très vite dans le reportage et le domaine des expositions artistiques, j'ai exploré l'univers du film documentaire et de l'écriture. Je fais du journalisme depuis 10 ans comme pigiste et ai décidé de créer mon blog il y a un peu plus d'un an. Mon crédo: l'échange, l'écoute et le partage sans oublier la pratique des langues étrangères.. Si vous êtes gourmand, curieux, mélomane, et passionné, alors suivez mon itinéraire au fil des lieux...

Laisser un commentaire