Étretat

27
déc.,2017

Les Délices de Seine-Maritime

    À quelques encablures de Paris le triangle cauchois reliant Étretat, Dieppe et Rouen est résolument le fief des délices de Seine-Maritime. Terre riche en productions locales mais aussi haut lieu de l’histoire, c’est à Fécamp qu’est conservé jalousement le secret des 27 plantes et épices de la liqueur de Bénédictine fabriquée dans le Palais du même nom. L’alchimie des saveurs est aussi dans l’assiette des chefs oeuvrant à Étretat, Rouen ou Offranville, commune d’adoption du peintre-écrivain normand Jacques-Émile Blanche dont le musée local est doté de pas moins de 1500 œuvres de l’artiste. Les secrets de la table n’auraient sans doute pas pu s’exprimer pleinement sans la magnifique entente qui règne entre producteurs locaux et chefs du pays cauchois.     Un détour à la Ferme Fontaine Les marchés de Fécamp, Goderville ou encore Sainte-Cécile sur les hauteurs du Havre vendent les produits d’excellence de la Ferme Fontaine nichée à Saint-Sauveur-d’Emalleville. Cette entreprise familiale ne chôme pas avec ses 350 vaches prim’holstein  dont le lait est prélevé deux fois par jour. Ici les jeunes veaux sont isolés durant 3 semaines après leur naissance et nourris pendant 2 mois au lait entier. Durant l’hiver la récolte des petits pois avant



8
juin,2017

Les Jardins d’Etretat

  Qui n’a jamais rêvé d’un écrin de verdure plongeant vertigineusement au-dessus de la mer? Si Guy de Maupassant flânait dans les jardins d’Étretat surplombant la célèbre Manneporte il aurait sans doute vu un navire toutes voiles déployées passer sous son arche ! Ce paradis retrouvé inspira le peintre impressionniste Claude Monet, amateur de beaux jardins et jardinier passionné.     Ce dernier usera de son influence artistique sur Madame Thébaut, actrice en vogue à cette époque là et propriétaire de la villa Roxelane à la fin du XIX ème siècle.Le premier arbre fut planté en 1905 sur la falaise d’Amont et ce sera Auguste Lecanue, paysagiste et pépiniériste de Fécamp, qui supervisera la mise en œuvre des jardins.L’actrice aura la volonté d’apporter une touche avant-gardiste à son projet qui s’harmonisera au courant impressionniste de l’époque. Quelques éléments d’art nouveau seront également apparents autour de la villa baptisée du nom de l’épouse insoumise du sultan ottoman Soleman le Magnifique.   La renaissance des jardins d’Étretat C’est à l’occasion d’un événement à l’ambassade de Russie que Mark Dumas , ancien chanteur d’opéra et Alexandre Grivko, architecte-paysagiste de renommée internationale apprennent que la propriété est à vendre. Ils acquièrent le domaine qui s’étend