Escales,  France

Grenade-sur-Garonne

 

Grenade-sur-Garonne, bastide du XIII ème siècle

Grenade-sur-Garonne est la destination idéale pour découvrir les alentours de Toulouse. Située à 27 kilomètres au nord de la ville rose, aux frontières du Tarn et du Tarn-et-Garonne, cette bastide du XIII ème siècle constitue une des 350 villes nouvelles de l’époque. Elle fait partie aujourd’hui des circuits de découverte de la Haute-Garonne. Ici toutes les rues et ruelles ont été tracées au cordeau avec en leur centre une grande halle couverte et sa charpente en bois. Cet édifice atteste de la grande activité commerciale de la ville, de ses marchés et de ses foires au Moyen-Âge. Un contrat de droit féodal (paréage) est établi le sénéchal du Roi de France à Pierre Alfarici qui dirige l’abbaye cistercienne de Grandselve et les terres environnantes. La bourgeoisie s’installe à Grenade-sur-Garonne au XV ème siècle avec le développement intensifié du commerce.

À l’occasion d’une promenade le samedi matin, on pourra découvrir le marché typique de cette belle région ! La bourgeoisie s’installe à Grenade-sur-Garonne au XV ème siècle avec le développement intensifié du commerce.

 

 

 

 

 Grenade sur Garonne
La grande halle en bois de Grenade sur Garonne ©K.HIBBS

 

 Grenade sur Garonne
Marché de Grenade.Crédit photo:OT Save et Garonne  © Fabien Ferrer

 

 

De briques et de galets

  Les constructions les plus modestes étaient réalisées avec une alternance de briques et de galets, considérés comme un matériau de cueillette ramassé dans les gravières de la Garonne. Ce mélange de sable et de cailloux (la grave) donnera son nom à l’hôpital de la Grave de Toulouse, situé à côté du musée des abattoirs.

 

 

 

 Grenade sur Garonne
Détail d’un mur de briques et galets. Crédit photo: Katherine HIBBS

 

 

La brique sera l’élément principal de construction des hôtels particuliers du XVIII ème de style classique appartenant aux parlementaires toulousains qui venaient à Grenade en villégiature. Le plus connu et majestueux hôtel particulier de Grenade-sur-Garonne, construit par Lasserre d’Haumont, est orné de mascarons de terre cuite en façade et constituait la demeure du Fermier Général, personnage chargé de la collecte des impôts.

L’église Notre-Dame de l’Assomption avec son clocher octogonal constitue un ouvrage en briques également, très inspiré de la cathédrale sainte Cécile d’Albi ou encore de la Basilique Saint-Sernin de Toulouse.

 

 Grenade sur Garonne
Clocher de Notre Dame de l’Assomption à Grenade.Crédit photo:OT Save et Garonne  © Fabien Ferrer

 

 

Le circuit de découverte des pigeonniers de Save et Garonne

On trouve une centaine de pigeonniers répartis sur un ensemble de 29 communes en Haute-Garonne.

Le pigeonnier constituait le symbole de richesse des seigneurs. C’est au nombre de trous d’envol dans la toiture de ces édifices que l’on réalisait l’étendue des terres seigneuriales. La colombine, fiente des pigeons constituait un formidable engrais pour les cultures.

Il n’était pas rare, lors d’un cortège de mariage que celui ci se referme sur une carriole remplie de ce précieux engrais pour attester de la richesse des mariés !

Au Fil Des Lieux vous recommande la visite de deux magnifiques pigeonniers. L’un se situe dans le jardin public de Grenade, rue Castelbajac et le second, de forme octogonale sur colonnes du XVII ème siècle, dans le hameau de Beillard.

 

 

 

 Grenade sur Garonne
Pigeonnier de l’office de tourisme à Grenade.Crédit photo: OT des Hauts Tolosans

 

Grenade sur Garonne
Pigeonnier de Beillard ©K.HIBBS

 

Remerciements à www.hautegaronnetourisme.com, www.tourisme.hautstolosans.fr ainsi que Chantal Selier pour sa participation au reportage.

Rendez-vous sur Hellocoton !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.