10
Déc,2015

Découvrir Paris avec Cultival

Paris sera toujours Paris, irremplaçable, magique, baignée par l’histoire d’une immense culture et offrant des moments inoubliables au public parisien mais aussi provincial et venu des quatre coins du monde. Aufildeslieux vous propose de découvrir Paris avec Cultival, une belle initiative de son fondateur Thibault Manchon !

La culture constitue les poumons de la France, son oxygène, sa liberté de pensée et un formidable outil d’échange: il ne faut en aucun cas s’en priver.

1 Cultival:escaliers Palais Garnier©K.Hibbs: aufildeslieux

 

 

Rencontre avec Thibault Manchon

Thibault Manchon, dans une de ses précédentes vies, représentait une entreprise d’éclairages scéniques et démarchait les différents théâtres parisiens. Aucune coulisse n’avait de secret pour lui et fort de ces différentes expériences il eut l’idée de commercialiser une scène de spectacle « en kit » miniaturisée totalement équipée pour la mise en scène de spectacles vivants afin de vendre des éléments d’éclairage et de pyrotechnie. La cerise sur le gâteau, afin de fidéliser ses clients consistait à leur offrir une visite de coulisses célèbres en« grandeur nature » , ce fut la genèse de la start-up Cultival en 2000.

2 Cultival: Thibault Manchon©∂®:aufildeslieuxCapture d’écran 2015-12-10 à 12.04.01

 

Thibault avait déjà inscrit à son pédigrée un cursus en culture et cinéma à Paris VIII puis a poursuivi des études en école de commerce. L’alliance de la culture et d’un goût pour la négociation commerciale s’étaient penchés sur son berceau avec la promesse d’un joli projet nommé Cultival ! Ce jeune entrepreneur commença à frapper aux portes des divers théâtres parisiens qu’il connaissait déjà, de par son précédent métier, pour leur proposer des visites culturelles « côté cour et côté jardin » et revenir le soir pour assister au spectacle. Le théâtre des Variétés fut le premier à accueillir cette initiative avec enthousiasme en 2000. Thibault Manchon démarra son activité avec un seul guide conférencier en 2001 puis l’équipe s’agrandit avec une dizaine d’entre eux, de multiples nationalités, en 2003.

 

Cultval:Palais Garnier©K.Hibbs:aufildeslieux

La Vocation de Cultival

L’originalité de l’entreprise Cultival a principalement consisté à construire elle- même ses visites, notamment en s’intéressant en premier lieu à l’histoire des grands boulevards parisiens. Depuis, elle propose plus de 25 visites différentes organisées en différentes thématiques aussi bien pour des particuliers que des familles, groupes scolaires et entreprises. La billetterie en e-distribution représente 25% des prestations conclues, attirant des nouveaux marchés comme l’Inde et la Chine. Pour ce faire Cultival a fait appel à des guides conférenciers qui ont également vocation interprètes.
Les thématiques proposées se divisent en quatre catégories : visites en coulisses, les incontournables (tel que le Palais Garnier que j’ai eu le plaisir de découvrir avec Cultival), des découvertes de sites insolites notamment du Paris côté obscure mais aussi l’atelier de travail de Pierre Bergé ou encore la salle des machines d’ascenseurs de la Tour Eiffel et une catégorie « visites scientifiques ».

 

Les étoiles du Palais Garnier

Le projet de l’architecte Charles Garnier (qui avait déjà reçu une bourse sous la forme d’un prix de Rome) fut retenu en 1860 après un appel à concours lancé par Napoléon III pour la construction d’un nouvel Opéra. À son retour après 5 ans passés en Italie, très influencé par ce qu’il avait vu et étudié là-bas, Charles Garnier décrètera : « Je veux un Opéra plein de couleurs et de mouvement » .

 

Cultival:mosaïques byzantines du Palais Garnier©K.Hibbs:aufildeslieux

 

Il conçut également une entrée privée séparée, dans la rotonde du premier étage du Palais Garnier qui donnait sur la rue. Cela devait permettre à l’Empereur d’arriver en carrosse à l’intérieur de cet espace et d’accéder par des marches à sa loge sans croiser quiconque, pour assister aux représentations en toute sécurité. Mais l’Empereur ne vint jamais et Garnier, rencontrant d’énormes restrictions budgétaires sur son projet, il décida d’arrêter les travaux et transforma l’étage supérieur en bibliothèque et en musée.

 

Cultival: maquette du ballet Coppélia ©K.Hibbs:aufildeslieux

 

La visite de ce musée réunit un bel ensemble de maquettes de décors qui nous font découvrir la machinerie sophistiquée du 19ème siècle ainsi que les portraits des premières danseuses étoiles du Palais Garnier.

 

Cultival:Taglioni : danseuse au Palais Garnier©K.HIBBS

La conception de la scène etait faite pour accentuer les effets de perspective . Ainsi le sol de la scène était penché en direction des spectateurs. Là encore Garnier usa de son ingéniosité et installa une pente à 5% de déclivité pour mettre en valeur les décors en trompe l’œil. Il fit appel au peintre préféré de Napoléon III, Jules Eugène Leneveu pour l’exécution d’une maquette du plafond situé dans la salle de l’Opéra. Cette première version, jugée trop lourde et pompeuse fut rejeté par Charles Garnier qui lui demanda un deuxième projet allégé.Cette version existe toujours mais a été recouverte depuis par le plafond peint de Marc Chagall, commandité par André Malraux.

 

Cultival: Le grand Foyer du palais Garnier©K.HIBBS:aufil des lieux

 
Cultival: fresque Rotonde du glacier©K.hibbs:aufildes lieux

 

 

Le guide de Cultival vous emmènera dans une succession de magnifiques grandes salles telles que le Grand foyer avec un plafond à voussures peint par Paul Baudry ou encore la Rotonde du Glacier où le public avait pour habitude de consommer des rafraîchissements et des glaces durant l’entracte !

D’autres thématiques plus insolites sont également proposées sur le Palais Garnier telle que celle de la visite des ateliers de confection des costumes.

*****

Renseignements sur le site www.cultival.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !
[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]
Découvrir Paris avec CultivalEcris parKatherine HibbsMoyenne des votes3.5/5 - 2evaluations visiteur



A propos de l'auteur

Katherine Hibbs

Je suis une passionnée de l'image et de l'écriture. Photographe depuis plus de 30 ans d'abord dans la mode puis très vite dans le reportage et le domaine des expositions artistiques, j'ai exploré l'univers du film documentaire et de l'écriture. Je fais du journalisme depuis 10 ans comme pigiste et ai décidé de créer mon blog il y a un peu plus d'un an. Mon crédo: l'échange, l'écoute et le partage sans oublier la pratique des langues étrangères.. Si vous êtes gourmand, curieux, mélomane, et passionné, alors suivez mon itinéraire au fil des lieux...

Laisser un commentaire