16
Août,2015

Crime au château

C’est la 4ème année que l’Association de la route Jacques Cœur en partenariat avec l’Office de Tourisme de Bourges anime le patrimoine local par l’intermédiaire de 8 châteaux et sites. Les propriétaires des lieux, à la tombé de la nuit, participent à une « soirée crime » qui sera élucidée avec le public présent sur les lieux et subdivisé en 4 ou 5 équipes enquêtant sur le mobile et l’auteur du crime. Ce sont Emmanuelle Gau, responsable de l’Office du tourisme de Bourges et pratiquant le théâtre amateur ainsi que Gaël Chenet, médiateur culturel, qui ont eu la géniale idée de faire revivre le patrimoine local en le théâtralisant.

 

 

chateau de pesselières

 

Vous pourrez, à votre guise, vivre et résoudre une scène de crime durant 2 heures dans l’un des 8 sites qui jalonnent la route Jacques Cœur: au château de Meillant et son parc à l’Anglaise où le propriétaire actuel, Monsieur de Mortemart initia, il y a 4 ans, la première soirée « Crime au château », Ainay-le-Vieil surnommé le « Petit Carcassonne du Berry » et sa girouette en forme de fée Mélusine où Louis XII et Anne de Bretagne aimaient séjourner. Vous y découvrirez avec émotion le dernier mot écrit par Marie-Antoinette avant son exécution. D’autres visites sont à retenir aux châteaux de Menetou salon comportant une importante collection d’automobiles du Prince D’Arenberg (l’inventeur du permis de conduire !), de la Verrerie, de Sagonne, de la Chapelle d’Angillon qui abrita les amours de la Princesse de Clèves et celui de Pesselières où j’ai pu assister à ma première « murder party ».

Chaque scénario a été conçu en fonction de l’histoire du lieu patrimonial et rallie petits et grands qui se laisseront surprendre et piéger par des interprétations très réalistes !

 

 

 

 

Un départ sur les chapeaux de roue à Sancerre…

Après avoir fait une visite à pied de Sancerre et de ses vignobles à perte de vue et dégusté le fameux Lichou de Sancerre, gâteau à base de pâte d’amande moelleuse, on m’avait fixé rendez-vous devant l’Office de Tourisme pour un co-voiturage en direction du château de Pesselières pour ma première murder party.

Ne connaissant pas le conducteur qui devait m’emmener avec Bérénice, une collègue rédactrice dans un magazine féminin, nous nous sommes postées à l’heure dite sur les lieux. Quelques minutes plus tard, nous étions transposées dans une séquence de film du Gendarme et des Gendarmettes, embarquées en 2cv par Françoise Athénaïs Marie de Breuil et sa cousine qui se rendaient à la soirée, roulant à tombeau ouvert comme sœur Clothilde « qui connaît les raccourcis » !! À moitié rassurée, je fixais la route, faisant le décompte des kilomètres qui nous séparaient encore du château de Pesselières.

 

2 CV

 

Notre arrivée fut remarquée car ponctuée d’une altercation entre la conductrice et les organisateurs qui lui demandèrent de ne pas se garer devant l’entrée du château. C’est au moment où les deux congénères se sont poudré le nez dans le rétro de leur 2cv que j’ai… seulement commencé à avoir des doutes (bon public, n’est-ce pas?!).

 

crime pesselières

 

crime pesselieres jardin

 

Les grilles ne tardèrent pas à s’ouvrir laissant le flot du public pénétrer dans la magnifique propriété. C’est Jonathan, le jardinier, qui nous a guidés dans ce parc romantique et son labyrinthe tout en charmille, passant en revue l’histoire du château, ancienne demeure des Maréchaux du Comté de Sancerre, et interrompu à plusieurs reprises par une femme fantasque aux lunettes noires puis par un VRP, qui venait concrétiser un contrat pour une implantation d’éoliennes dans les jardins du château.

Le propriétaire des lieux s’est montré à son balcon et nous a rejoint pour un trop court instant car nous l’avons retrouvé étendu et la tête ensanglantée quelques minutes plus tard…

L’énigme était à son paroxysme et c’était désormais au public divisé en quatre équipes de 12 personnes de trouver l’auteur du meurtre en interrogeant les différents intervenants: Alban Lafize, le vendeur d’éoliennes, Françoise Athénaïs Marie de Breuil ayant des vues sur le propriétaire de Pesselières, Maryvonne Delavigne qui venait pour se faire payer pour une longue recherche généalogique qu’elle venait d’effectuer, sans oublier Jonathan le jardinier…

Je ne vous raconterai pas le dénouement mais tout s’est terminé autour d’un

verre de Sancerre et d’un buffet éclairés par de magnifiques chandeliers dans une ambiance bon enfant !

Les comédiens sont tous des amateurs passionnés qui participent bénévolement et les propriétaires de chaque lieu « jouent le jeu » également. Les interprètes portent des costumes contemporains à l’exception des représentations qui ont également lieu à Bourges où tout le monde porte des costumes des années 30. Vous pourrez profiter d’une de ces originales mises en scènes jusqu’au 31 Octobre prochain sur rendez-vous auprès de l’Office du Tourisme de Bourges.

 

 

 

Des visites incontournables à Bourges

Il faudra compter une petite semaine pour parcourir la route Jacques Coeur et son patrimoine architectural sans oublier une visite à pied de Bourges pour la cathédrale St-Etienne, classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 1992, le palais Jacques Cœur et les jolies rues aux 400 maisons à pans de bois de la cité.

Maisons à pan de bois Bourges

C’est l’industrie militaire instaurée par Napoléon III qui constitua la principale richesse économique de Bourges. La zone de la cathédrale, d’un remarquable style gothique, constituait une cité dans la ville, réservée aux chanoines et à l’archevêque. Jusqu’à la Révolution Française, le peuple n’était pas autorisé à s’y rendre sauf pour assister aux « mystères » sur le parvis de la cathédrale, petites pièces de théâtre liées à la Bible. Au début du XIIIème siècle ce sont les différentes corporations de métiers qui seront représentées et qu’elles auront elles-même financé, accompagnant d’autres vitraux multicolores répartis sur les 3 étages de l’élévation du choeur et qui représentent des scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament, les archevêques de Bourges ainsi que les prophètes. Ces vitraux se reflèteront sur les murs intérieurs de la cathédrale suivant le principe de la lux continua, symbole de la présence de Dieu.

 

20150628_101819

 

horloge du temps Cathédrale de Bourges

À partir du XVIème siècle, lors de l’invention de l’imprimerie, apparurent les premiers textes en français sur les vitraux dont la scène de Saint-Denis. Le Duc Jean de Berry vint à Bourges en 1380 et fut un important mécène en matière d’art: il offrit notamment les vitraux du grand housteau refaits à la fin du XVème siècle par l’architecte Guy de Dammartin ainsi qu’une gigantesque horloge astronomique construite par le chanoine mathématicien.

 

détail facade cathedrale de Bourges

 

lustres 19ème Cathédrale de Bourges

 

 

Le Palais Jacques Coeur: «à vaillant cœur rien d’impossible!»

Jacques Coeur fut l’intendant du Roi Charles VII et génial initiateur de comptoirs marchands après un voyage au Proche-Orient qui participèrent à sa fortune.

 

façade palais Jacques Coeur

Sa fulgurante réussite sociale lui attira jalousie et complots et il fut injustement accusé de l’empoisonnement et de la mort d’Agnès Sorel, échappant à la condamnation à mort grâce au Pape Nicolas V. Son succès en tant qu’argentier du Roi et marchand lui permit de construire une demeure «grande, large, haute et magnifique», chef d’oeuvre du style flamboyant gothique.

Une visite d’environ 1 heure, s’impose pour découvrir l’univers raffiné de Jacques Coeur ainsi que l’exposition Genre Humain de Claude Lévêque.

 

statue Jacques Coeur

 

 

 

Les Marais:

Bourges possède 135 hectares de jardins parcellaires dispersés dans des marais, classés « site naturel » que l’on parcourt en barque. C’est sous Louis XII que ces jardins potagers alors appelés « communaux » furent vendus aux Jésuites.

 

marais

 

 

 

Où dormir :

Chambre d’hôte Les Bonnets rouges:

3 Rue de la Thaumassière, 18000 Bourges

Tel: 02 48 65 79 92

Un ancien relais de poste où Stendhal séjourna.

 

 

 

Où se restaurer :

La Coursillière

rue de Babylone

18000 Bourges

Tel 02 48 24 41 93

 

 

L’heure des thés

salon de thé et restaurant bio

4 Place du Pavé

18200 Meillant

Tel 02 48 63 39 87

 

 

À voir et à entendre :

Sillonner la route Jacques Coeur

www.route-jacques-coeur.org

Crimes au château

réserver au 02 48 65 31 55 à partir de 16 euros/personne

 

 

72 heures d’Août d’Ainay-le-Vieil :

jazz et musique classique les 21, 22 et 23 Août

réserver au 02 48 63 50 03

 

 

Sancerre

Visite privilège de la Cité médiévale et de la Tour des Fiefs

Renseignements à l’Office de Tourisme de Sancerre

Tel 02 48 54 08 21

Rendez-vous sur Hellocoton !
[Total : 2    Moyenne : 2.5/5]
Crime au châteauEcris parKatherine HibbsMoyenne des votes2.5/5 - 2evaluations visiteur



A propos de l'auteur

Katherine Hibbs

Je suis une passionnée de l'image et de l'écriture. Photographe depuis plus de 30 ans d'abord dans la mode puis très vite dans le reportage et le domaine des expositions artistiques, j'ai exploré l'univers du film documentaire et de l'écriture. Je fais du journalisme depuis 10 ans comme pigiste et ai décidé de créer mon blog il y a un peu plus d'un an. Mon crédo: l'échange, l'écoute et le partage sans oublier la pratique des langues étrangères.. Si vous êtes gourmand, curieux, mélomane, et passionné, alors suivez mon itinéraire au fil des lieux...

Laisser un commentaire