Instants gourmets

31
Déc,2013

Champagne !

  Combien de bulles d’or remonteront à la surface des coupes, combien de bouchons retentiront au douzième coup de l’horloge ? Nous ne le saurons jamais ! Quand les flûtes s’entrechoqueront à minuit pile pour la transition annuelle et que les bulles taquineront votre langue,le champagne d’Epernay aura déjà revêtu ses habits de lumière pour vous raconter quelques épisodes de sa formidable aventure  !   La success story du « Roi des Vins, Vin des Rois» s’explique par l’ingéniosité d’un oenologue du XVIIème siècle, Dom Pérignon, moine de l’abbaye d’ Hautvillers, précurseur dans le perfectionnement de l’assemblage des  trois cépages champenois (pinot noir, pinot meunier et chardonnais) et expert en ampélographie (étude des vignobles). Les premières barriques de vins voguèrent sur les cours de rivières en direction de l’Angleterre où le champagne mousseux vit le jour sous la Régence. Plus tard, l’esprit entrepreunarial de négociants visionnaires et audacieux du nom de Moët ou encore d’Eugène Mercier sera à l’origine du florilège de maisons de négociants, développées le long de l’Avenue de Champagne. Cette artère devint tour à tour un modèle de réussite économique, un large éventail de styles architecturaux aussi divers que sophistiqués puis une marque déposée. La famille Auban-Moët sera une



27
Oct,2013

Un sirop qui vaut de l’or.

Le long de la route qui mène à Sugar Moon Farm,on peut s’attendre à croiser un ours brun dévorant des myrtilles qui poussent de façon anarchique dans le coin. C’est là à 25 km de la ville de Truro sur le détroit de Northemburland que Scott et Quita ont une exploitation de 2500 érables sur un terrain de 80 hectares. La plus grande production de sirop se trouve au Québec et en Nouvelle Ecosse. On distingue deux catégories d’érables: le big leaf maple tree qui pousse à l’ouest dans la région de Vancouver ou en Californie et le white birch maple tree qui peut ,en fonction de sa taille ,donner 5 à 15 litres de sève par jour en vue de la fabrication du sirop. L’hiver, les arbres ne produisent rien car ils sont secs et gelés. Ce n’est que vers la fin février là où la lumière change que les arbres ont à nouveau soif .Ainsi l’eau , le sucre vont se mélanger pour produire la sève. Les érables à feuilles et épineux donneront un sirop doré.La coulée de la sève est provoquée par la différence de température entre l’air qui circule dans le tronc de l’arbre et la



27
Oct,2013

La séduction du homard

http://www.youtube.com/watch?v=0VBCB1vcWz0 Peut-on expliquer notre engouement pour le crustacé à pinces comme un désir secret de s’accaparer leur immortalité ? À l’inverse de l’humani generis notre «friendly lobster» ne cesse de grandir et d’avoir des  penchants pour la reproduction quand les eaux se font chaudes! Malheureusement pour eux, notre passion pour l’art culinaire échaude prématurément leurs prouesses… Au 17e siècle le homard proliférait le long des côtes du Canada maritime et était considéré comme un plat pour les pauvres, directement pêché à la main dans les recoins rocheux en eau peu profonde. Il était courant de le repérer la nuit avec une lampe à huile. Il servait aussi d’engrais pour fertiliser les terres à la manière des Mi’kmaq qui ont occupé pendant des milliers d’années les provinces atlantiques.Ces derniers fabriquaient des trappes avant chaque saison de pêche avec du bois d’épinette, du bouleau jaune ou du cèdre pour ensuite les lester au fond de l’eau en les alourdissant avec des pierres. Les trappes sont même devenues des objets d’art à Chéticamp , petit port acadien (à l’entrée du parc national des Hautes-terres du Cap Breton), fièrement décorées aux couleurs du drapeau acadien. http://www.youtube.com/watch?v=2u6Ii6xEN_g Les premiers explorateurs mentionnaient déjà cette abondance de homards .



18
Oct,2013

Les Raisins de la Madeleine

La fête des vendanges ou « raisins de la Madeleine» est initiée pour la première fois cette année les 18 et 19 Octobre sur le péristyle de l’église de la Madeleine par le caviste Nicolas. Le parvis de l’église a été entièrement «habillé» avec des pieds de vignes venus tout droit de Sicile. Dès 10 heures ce vendredi le public pourra découvrir douze tentes dont une appartenant au célèbre caviste où des viticulteurs régionaux le renseignera sur leurs productions locales en lui faisant déguster du raisin de vigne et de table. On y trouvera un espace privatisé pour une initiation au goût. Chez Nicolas, le bar à vins du 31 place de la Madeleine propose une carte et des menus «sur mesure» où l’on a su marier plats et vins. Cinq formes de pictogrammes figurant sur la carte vous donneront la caractéristique gustative et la robe de chaque vin proposé. Loutfig Kupelian officie en tant que sommelier du bar à vins en proposant plus de 1000 références. Sa philosophie porte sur le ressenti et la découverte du goût avant tout: « Il faut apprendre à comprendre le vin et sa culture que l’on s’efforce de transmettre à un public très