Adresses coup de ♥

10
avril,2019

Maison Blanche

C’est une adresse très confidentielle que celle du restaurant Maison Blanche, situé Avenue Montaigne. Ce lieu atypique, signé par Imaad Ramouni, se dresse au-dessus du Théâtre des Champs-Elysées, offrant une vue vertigineuse sur les monuments les plus emblématiques de la capitale parisienne.     À l’arrivée du printemps, ce décor épuré voit sa luminosité décuplée grâce aux immenses baies vitrées qui l’enserrent, s’ouvrant respectivement sur deux terrasses. Dirigé depuis 2002 par Bruno Franck, diplômé de l’école hôtelière de Lausanne, le restaurant Maison Blanche a vu défiler des hôtes de prestige : « Je me souviens d’instants uniques comme cette soirée où Sharon Stone se tenait derrière le bar et jouait la barmaid pour ses amis ! … » . Que ce soit pour un déjeuner d’affaires ou un dîner en tête à tête, le chef Fabrice Giraud saura émerveiller vos papilles avec une carte en perpétuelle évolution au gré des produits frais de saison.   Ce sont sans aucun doute ses souvenirs d’enfance dans le sud de la France, dont il est originaire, qui lui ont inspiré son talent culinaire. Son plat fétiche reste une recette du nord du Vaucluse à base d’aubergines et de tomates que lui concoctait sa



13
févr.,2019

Hôtel Le Six

      Niché dans une rue discrète derrière le boulevard du Montparnasse, l’hôtel Le Six vaut le détour… Tout près d’ici vibre encore le Montparnasse des années 20 où Ernest Hemingway trouva ses marques entre la Coupole et le bar le Falstaff. La clientèle du Six, classé en catégorie 4 étoiles, est composée à 80% d’Américains venus retrouver le « Paris est une fête » de l’écrivain. L’établissement fait partie de la collection Maisons de Georges comprenant également les hôtels Gaston et de l’Observatoire. La famille Bonneau, d’origine bretonne, en est propriétaire. Le décor ici est celui d’une maison de famille revisitée avec goût et raffinement par l’architecte décorateur Stéphane Renaud de l’agence Mouvement Carré.     Le parti pris a été celui de la végétalisation se déclinant en papiers peints   Spirit jungle dans les parties communes. Dans les 41 chambres réparties sur 6 étages, les murs sont agrémentés de tissus du même esprit signés Pierre Frey et Christian Lacroix.       L’hôtel propose 3 suites de 35 mètres carrés ayant chacune un petit salon personnalisé dans un espace composé de poutres apparentes avec une jolie vue sur les toits de Paris.   Une formule Six & Love pour la St Valentin



11
févr.,2019

Nos Ancêtres les Gaulois

Le restaurant Nos ancêtres les Gaulois , situé au 39 rue St-Louis en l’île, fête ce mois-ci son cinquantième anniversaire dans un décor alternant entre trophées de chasse, objets insolites et tonneaux de vin. Au XVII ème siècle au même emplacement se trouvait une forge avec poutres et murs en pierre apparente.     Depuis 50 ans déjà, cette institution parisienne, très authentique, régale les appétits les plus féroces dans une ambiance sympathique et joyeuse avec une formule unique “tout compris”. On y déguste à volonté des buffets d’entrée, des viandes grillées au feu de bois (entrecôte, gigot d’agneau, saucisse de sanglier, poulet fermier label rouge, confit de canard), plateaux de fromage à partager, fruits de saison et desserts variés. On appréciera le vin servi à discrétion dans d’énormes tonneaux !       L’équipe de Nos ancêtres les Gaulois vous y attend, coiffée d’un bonnet gaulois avec les fameuses cornes (de boeuf). Après avoir fait le rapprochement qui s’impose avec le fameux héros national, cela m’a rappelé le costume des Hereros et des Namas en Namibie. Ces derniers sont des éleveurs de troupeaux de boeufs. Ils ont défendu leurs bonnes terres contre les Seigneurs allemands qui voulaient leur enlever au début du XXème siècle. Leurs descendants



5
août,2018

Rêves de jardins en Seine – Maritime

  Durant cette période de canicule il fait bon vivre des rêves de jardins en Seine -Maritime  le temps d’un week -end ! Vous y découvrirez bon nombre d’expositions et d’ateliers qui enchanteront votre été.      Les jardins suspendus du Havre vous réserveront un voyage interstellaire alors que la permaculture n’aura plus de secret pour vous dans le jardin potager à la Française du Domaine du Grand Daubeuf d’où vous repartirez avec de magnifiques paniers composés de divers légumes. La plus grande collection privée de roses de Normandie se trouve quant à elle au château de Mesnil Geoffroy dont le parc a été dessiné par Colinnot, neveu de Le Nôtre. Six ateliers jardin y sont organisés pour le grand public toute l’année pour le guider avec des conseils de plantations et de traitements des rosiers. Mais il sera aussi question de dialogue avec la nature dans le jardin-atelier de Robert Arnoux où des formes humaines éthérées conversent avec l’eau, le feu et la terre. Tout au long du mois d’Août, le parc et le jardin du château de Bosmelet vous inviteront à un voyage dans la littérature et la poésie française. C’est la campagne jouxtant ce château bâti en 1632



29
juin,2014

Touriste d’un soir…

«La Seine a de la chance elle n’a pas de souci Elle se la coule douce Le jour comme la nuit…»       Le fleuve a été source de mille inspirations, de Prévert à Jacqueline François… Son « humeur voyageuse » vous transportera sous les ponts de la ville, vision différente du Paris qui s’étire lentement entre chien et loup…         20h15… J’embarque sur le VIP Paris pour une nuit insolite au fil de l’eau. Le rêve flottant s’éloigne doucement du quai, déjà enveloppé dans la fraîcheur du crépuscule.     Décor épuré dans un alliage de cuivre et d’acajou ponctué par l’uniforme blanc impeccable de mes hôtes, on se croirait un court instant téléporté dans un épisode du Pacific Princess… Départ immédiat pour deux heures trente de promenade fluviale qui se faufilera sous une bonne dizaine de ponts.   La vision de Paris prend une nouvelle dimension, révélant l’univers parallèle de la vie à fleur d’eau: les guinguettes flottantes narguent les promeneurs des berges, un cycliste en ombre chinoise joue les funambules sur un pont qui s’étire dans le ciel.       Les minutes glissent, suaves, sur la terrasse du VIP, tandis que des



17
nov.,2013

Un hommage à Marcel Proust…

Retrouver tout l’univers de Proust et de ses personnages à travers un lieu qui lui est dédié est chose faite…au 11-15 rue de Constantinople dans le 8ème arrondissement de Paris. Bien plus qu’avec une madeleine trempée dans une cuillère de thé, les souvenirs affluent à l‘hôtel Swann. Ce lieu raffiné imaginé par le bibliophile Jacques Letertre est décliné en 82 chambres où chacune est dédiée à un personnage  «Du côté  de chez Swann»…   Nous voyagerons de Combray à Balbec dans des espaces intimes poudrés de gris et gratifiés de très belles aquarelles de Jean Aubertin s’inspirant des personnages du roman. Une vitre opaque couverte de citations manuscrites de Proust masque élégamment l‘espace de la salle de bain…   Ici règne le Temps retrouvé à chaque étage, interprété avec ingéniosité par l ‘architecte Aude Bruguière. La bibliothèque du rez-de-chaussée donne accès à l’oeuvre proustienne et plus de 500 livres  traduits dans de muliples langues . Prochainement cet hôtel littéraire organisera des lectures faites par des comédiens. Ce bel ensemble architectural date du 19 ème siècle et était déjà à l’époque un véritable lieu de rencontre pour des écrivains parmi lesquels Apollinaire et le poète hongrois Endre Ady.   L’inauguration de cet



8
nov.,2013

LA BOÎTE: une entreprise qui tourne bien…

Prenez cinq comédiens accompagnés d’un musicien, saupoudrez les avec une sacrée dose d’improvisation, rajoutez des suggestions du public en interaction durant le spectacle, fermez le couvercle, agitez le tout comme dans un shaker…. Le résultat est explosif : une heure trente de tribulations dans la vie d’une «boîte» créée le temps d’une représentation : Le spectateur du 5 ème rang qui attrapera la balle bleue envoyée par le maître de cérémonie de ce spectacle d’improvisation aura le privilège d’ouvrir au hasard une page du dictionnaire des métiers…ce soir c’est une PME spécialisée en gaz et electricité qui fera des étincelles…   Sur mon siège, plongée dans le noir de la salle, j’ai été malencontreusement touchée par la deuxième balle…jaune ( mais tirée à blanc !), envoyée par le même maître de cérémonie : c’est ainsi que j’ai été désignée pour baptiser l’entreprise: ça a donné…« LE BUZZ » Ici le spectateur devient créateur d’emplois et, tel un marionnettiste, il va tirer les ficelles des comédiens, devenus sur le mode de l’improvisation, les acteurs du monde du travail.   La représentation est unique dans tous les sens du terme: le texte naît, là sous nos yeux, élaboré grâce aux consignes données