Boizel

31
Déc,2013

Champagne !

  Combien de bulles d’or remonteront à la surface des coupes, combien de bouchons retentiront au douzième coup de l’horloge ? Nous ne le saurons jamais ! Quand les flûtes s’entrechoqueront à minuit pile pour la transition annuelle et que les bulles taquineront votre langue,le champagne d’Epernay aura déjà revêtu ses habits de lumière pour vous raconter quelques épisodes de sa formidable aventure  !   La success story du « Roi des Vins, Vin des Rois» s’explique par l’ingéniosité d’un oenologue du XVIIème siècle, Dom Pérignon, moine de l’abbaye d’ Hautvillers, précurseur dans le perfectionnement de l’assemblage des  trois cépages champenois (pinot noir, pinot meunier et chardonnais) et expert en ampélographie (étude des vignobles). Les premières barriques de vins voguèrent sur les cours de rivières en direction de l’Angleterre où le champagne mousseux vit le jour sous la Régence. Plus tard, l’esprit entrepreunarial de négociants visionnaires et audacieux du nom de Moët ou encore d’Eugène Mercier sera à l’origine du florilège de maisons de négociants, développées le long de l’Avenue de Champagne. Cette artère devint tour à tour un modèle de réussite économique, un large éventail de styles architecturaux aussi divers que sophistiqués puis une marque déposée. La famille Auban-Moët sera une