Belfort

21
Juin,2015

Franche-Comté, terre de libertés (1ère partie)

De Belfort à Bartholdi… Si vous partez en Franche-Comté durant l’été vous jalonnerez les quatre départements du Doubs, de la Haute Saône, du Jura et du Territoire de Belfort. À travers son implantation, ses reliefs modelés par des rivières parcourant la région sur plus de 5000 kilomètres, vous vous apercevrez vite que la Franche-Comté symbolise à travers son histoire une volonté de résistance !     Pourquoi ne pas découvrir cette région avec un esprit ludique et abreuvé d’histoires qui ont forgé successivement châteaux, citadelles et villes fortifiées? La trouée de Belfort constituait une zone de transition qu’il fallait défendre contre les envahisseurs venus de l’est. Dès le Moyen-Âge le château de Belfort-sur-la-roche fut édifié sur un éperon calcaire. L’évolution rapide des techniques d’artillerie suggéra des fortifications plus sophistiquées retranchées derrière une succession de fossés extérieurs appelés glacis.     Le Roi Soleil commandita l’ingénieur Vauban, à la fois visionnaire et tacticien, pour renforcer les défenses sur les frontières du Royaume de France. Ce fut chose faite avec la création en 1687 d’une véritable ceinture urbaine pentagonale, ponctuée de tours bastionnées à ses angles. Ces aménagements gigantesques s’achèveront en 1703. Ce qui frappe en arrivant au sommet de la citadelle