Cinéma

Aquarela L’Odyssée de l’eau

 

Le film du réalisateur russe Victor Kossakovsky Aquarela, L’Odyssée de l’eau sera projeté sur les écrans parisiens à partir du 5 Février prochain. L’eau est ici le protagoniste principal de ce documentaire de 89 minutes tourné dans 7 pays différents. Elle y incarne les émotions les plus fortes et les plus changeantes, tantôt bienveillante ou au contraire, dévastatrice. Le film s’ouvre sur les eaux du Baïkal en Sibérie qui dégèlent parfois trop vite et sont imprévisibles, engloutissant voitures et parfois même ses passagers.

 

L’âme russe du film

La caméra de Kossakovsky a l’art de créer l’intrigue sans voix off, purement descriptive, laissant évoluer l’action dans des cadrages soignés et inattendus. Des plans sont notamment sous l’eau en contreplongée pour saisir la dérive des icebergs vers l’océan. L’eau devient une œuvre d’art filmé sous toutes ses coutures.
Pour le documentariste né à St-Petersbourg, il fallait que le spectateur puisse avoir une vision intime de cet élément qu’il a suivi avec son équipe en Ecosse, au Groenland, en Russie, au Venezuela, au Portugal et aux Etats-Unis . Victor Kossakovsky nous confie: « Avec Aquarela , je voulais filmer toutes les émotions possibles qui peuvent être vécues au contact de l’eau , des émotions belles, mais aussi des émotions troublantes d’extase et d’inspiration, de destruction et de dévastation humaine ».

 

 

 Aquarela L'Odyssée de l'eau/aufildeslieux.fr/ Lac Baïkal ©DR
Lac Baïkal ©DR

 

 

 Aquarela L'Odyssée de l'eau/aufildeslieux.fr/ Lac Baïkal ©DR
Lac Baïkal ©DR

 

 La prouesse technologique du film

La performance d’Aquarella est d’avoir su créer un lien émotionnel notamment grâce à l’utilisation de procédés technologiques très ciblés.
Le réalisateur a fait le choix de filmer en 96 images par seconde permettant ainsi à rendre les gouttes d’eau plus présentes et vivantes à l’écran. On se souviendra longtemps de la scène de deux skippers luttant contre une tempête sur leur voilier. Les angles de prises de vue révèlent également les risques pris par l’équipe de tournage pour rapporter des images violentes et d’une incroyable beauté.

 

 Aquarela L'Odyssée de l'eau/aufildeslieux.fr/ Greenland ©DR
Greenland ©DR

 

Un parti pris d’exigence pour la musique

La liste de compositeurs possibles pour Aquarela comptait plus de 2000 compositeurs dont 272 ont été pré sélectionnés. C’est finalement le compositeur et violoncelliste finlandais Eicca Toppinen , fondateur et compositeur du groupe Apocalyptica qui a été retenu.

 

 

À propos du réalisateur

Victor Kossakovsky, diplômé de l’Institut des Hautes Etudes de scénaristes et réalisateurs de Moscou, a débuté sa carrière en tant qu’assistant caméraman dans les studios de films documentaires de St-Petersbourg. Il réalise des documentaires depuis 1994 et s’est distingué avec le long métrage ¡Vivan las Antipodas! En 2011. Son film Aquarela a été sélectionné au Sundance Festival ainsi qu’à la Mostra de Venise en 2019

*****

Aquarela L’Odyssée de l’eau
Un film de Victor Kossakovsky
Distribution Damned Films
Au cinéma le 5 Février 2020

Rendez-vous sur Hellocoton !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.