Ain

24
mars,2019

Ski de Printemps dans l’Ain

  Pourquoi ne pas s’offrir à contre-courant des vacances de Février, un week-end dédié au ski de printemps dans l’Ain au sein des Montagnes du Jura ? Il vous faudra monter vers les plus hauts sommets certes pour trouver les dernières neiges tout en profitant d’un joli séjour à quelques encablures de nos amis suisses ! L’Ain fait partie des trois départements composant les montagnes du Jura avec Le Doubs et le Jura. Le département possède les sommets les plus hauts du massif avec le Crêt de la neige (1720m) et le Reculet (1717 m). Que vous soyez fondeurs, amateurs de ski alpin ou encore adeptes des raquettes, chacun y trouvera son compte ! Une vue vertigineuse sur le Mont Blanc, le lac Léman et les montagnes du Jura (labellisées  dans les années 2000) sera la cerise sur le gâteau des photographes. Demandez le programme, l’Ain vous proposera un florilège de parcours pour tous les goûts ! Une virée nocturne au refuge des moines “Le Chalet des Chalets” Dès le XIIème siècle, les moines ont été à l’origine du défrichage au sein de la vallée de la Valserine. Ils furent à l’initiative du système de l’alpage et de la fabrication



17
juil.,2018

Une visite au Château de Voltaire

  Le centre des monuments nationaux a inauguré en pays de Gex dans l’Ain une visite au Château de Voltaire qui a été entièrement réaménagé. Ce bâtiment classé “Maison des Illustres” depuis 2011, tout proche de Genève, est avant tout un lieu de mémoire dont le parcours de visite, ouvert depuis le 1 er Juin, évoque au public les valeurs de tolérance et de liberté de pensée du célèbre philosophe du Siècle des Lumières.         L’histoire du domaine de Ferney C’est en 1758, après un séjour à Genève que François-Marie Arouet ( dit Voltaire) fera l’acquisition auprès de la famille Budé du château de Ferney où il séjournera durant 20 ans, y écrivant plus de 6000 lettres, son Dictionnaire philosophique et son célèbre Traité sur la Tolérance.Voltaire fera de son habitation une “auberge de l’Europe”, véritable carrefour de rencontres et d’accueil, prenant la défense des victimes de l’intolérance religieuse et politique. L’amie de cœur du philosophe, Madame du Châtelet, encouragée par ce dernier, fera connaître en France les avancées de Newton grâce à sa grande aptitude pour les sciences physiques et sa traduction des Principia Mathematica du mathématicien britannique. À l’époque, Ferney est un hameau modeste et en



2
juil.,2017

L’Ain, terre de cheval

 Après voir découvert la pittoresque cité de Pérouges dans la Dombes, son riche patrimoine naturel fait de l’Ain, une terre de cheval à plus d’un point. À travers l’élevage,la reproduction mais aussi grâce à la mise en place de structures de formations aux différents métiers du cheval, la région Auvergne-Rhône-Alpes a également acquis ses lettres de noblesse dans le tourisme équin.L’édition annuelle du jumping international de Bourg-en-Bresse a désormais lieu sur le nouveau site d’Ainterexpo avec un accès gratuit pour le public, un salon de 60 exposants et un restaurant VIP.Par ailleurs la manifestation Equirando reste le plus grand rassemblement européen de tourisme équestre et aura pour point de chute le monastère royal de Broux à Bourg-en-Bresse le 21 Juillet prochain. Aufildeslieux a rencontré des femmes et des hommes passionnés par le monde du cheval qui contribuent à enrichir au quotidien cette activité économique importante.                     Le haras de Châtenay Ce site de 15 hectares est avant tout un centre de reproduction et de poulinage exclusivement dédié aux juments.Il a été construit en grande partie grâce à des fonds engagés par le département de l’Ain. L’élevage de la région de la



25
juin,2017

La cité médiévale de Pérouges

  La région de la Dombes où est située la cité médiévale de Pérouges fut un territoire longtemps convoité par différentes seigneuries. Ponctuée de 1000 lacs, la pisciculture en eau douce y fut développée par les moines au XIII ème siècle.       Pérouges fait partie sans conteste des plus beaux villages de France. A l’occasion de ma récente découverte du département de l’Ain réputé non seulement pour sa volaille de Bresse mais aussi pour ses multiples possibilités d’accès au monde équestre et son patrimoine architectural, une halte dans la cité médiévale m’a permis d’apprécier ce village juché sur le plateau de la Dombes et respirant la poésie du passé.             Il aurait été fondé par une colonie gauloise revenue de la ville de Perugia en Italie. Pérouges a longtemps été tournée vers  le commerce et l’artisanat ( tissage de la toile) qui ont prospéré grâce à une situation géographique exceptionnelle ,proche de Lyon et de Genève.Au XV ème siècle les nombreuses foires présentes dans les deux grandes villes permettront à la cité de Pérouges de se valoriser quand elle sera annexée à la Savoie jusqu’en 1601.           La place du Tilleul ,où s’élève un