15
avril,2018

20e édition du Festival du cinéma brésilien

La 20e édition du Festival du cinéma brésilien vient de s’achever au cinéma l’Arlequin à Paris.
C’est grâce à la synergie de toute une équipe de bénévoles, de réalisateurs brésiliens venus défendre leurs films et à la ténacité de Katia Adler, directrice du Festival du cinéma brésilien à Paris que le public a pu découvrir une large palette de films de fiction et de documentaires.

 

 

Cette édition a également permis aux cinéphiles et professionnels du cinéma de participer à un workshop pour y découvrir le Fonds Sectoriel de l’Audiovisuel disposant d’un budget annuel de 200 millions d’euros consacrés aux investissements dans le cinéma brésilien.
Par ailleurs le Secrétariat l’Audiovisuel du Ministère de la Culture brésilienne mène une action pour la décentralisation de la production dans le secteur audiovisuel.Grâce à un budget de 115 millions d’euros, 11 appels à projets de jeunes talents émergeants sont financés chaque année.

 

L’Association Jangada, pour la promotion de la culture brésilienne en France

Partenaire du Festival, cette association créée par des français et des brésiliens, est un acteur majeur depuis plus de 15 ans dans la promotion et la diffusion du cinéma brésilien à l’international comprenant Paris, Toronto pour le Brazil film fest, Montréal et le Latin American Culture Festival à Doha.

 

La Programmation

Cette année le public a pu découvrir pas moins de 18 films de fiction, dont 11 en compétition, 4 films destinés au jeune public et 8 documentaires .
Aufildeslieux a particulièrement apprécié dans la catégorie Fictions, le film de Gustavo Pizzi, BENZINHO, pour ses magnifiques cadrages et l’interprétation poignante de Karine Teles, co-auteure du film.

 

 

BENZINHO a été sélectionné au Festival Sundance 2018. Le scénario présente une famille de la classe moyenne brésilienne dont la mère de famille doit faire face à de multiples difficultés dont le départ de son fils aîné sélectionné pour être joueur professionnel dans une équipe de handball en Allemagne.

 

 

Le film de Fellipe Barbosa, CASA GRANDE, retrace l’adolescence du cinéaste sous forme d’une fiction au sein d’une famille bourgeoise de Rio qui part à la dérive. CASA GRANDE a été sélectionné au Festival de San Sebastian et au Festival International du Film de Rotterdam en 2014.

 

 

JOAQUIM de Marcelo Gomes retrace les événements historiques du soulèvement contre la domination portugaise,  » L’inconfidência Mineira » au XVIII è siècle se traduisant par la révolte des mineurs du Minas Gerais à qui la couronne portugaise faisait payer trop d’impôts.Tourné de façon très sobre, le film nous transporte dans un volet historique crucial de l’histoire du Brésil.

 

 

Le festival a été clôturé avec le documentaire très applaudi de Marcio Debellian, FEVEREIROS (Févriers), un hommage émouvant à l’artiste Maria Bethânia, l’éponyme chanteuse née à Santo Amaro de Purificaçao où a été filmé le carnaval de 2016 dans la région de Bahia. Le documentaire est ponctué d’interviews de Maria Bethânia et de son frère Caetano Veloso, musicien, chanteur, poète et important leader du mouvement culturel tropicaliste dans les années 1967 au Brésil . Ce documentaire nous fait découvrir l’importance de la tradition religieuse mêlant catholicisme et candomblé aux racines africaines dans la région du Recôncavo baianais.

 

 

 

Festival online du cinéma brésilien jusqu’au 2 Mai prochain

Cette 20 è édition se prolonge en innovant avec la mise en ligne de 11 films que le public pourra revoir ou découvrir jusqu’au 2 Mai.
Il vous suffit de vous connecter sur www.festivalscope.com/bresil !

Vous pourrez y découvrir la fiction qui a remporté le prix du Festival de cette 20 è édition, BINGO de Daniel Rezende.

 

*****
Remerciements à Katia Adler et à son bureau de presse parisien ainsi qu’au cinéma l’Arlequin et à l’association Jangada.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !



A propos de l'auteur

Katherine Hibbs

Je suis une passionnée de l'image et de l'écriture. Photographe depuis plus de 30 ans d'abord dans la mode puis très vite dans le reportage et le domaine des expositions artistiques, j'ai exploré l'univers du film documentaire et de l'écriture. Je fais du journalisme depuis 10 ans comme pigiste et ai décidé de créer mon blog il y a un peu plus d'un an. Mon crédo: l'échange, l'écoute et le partage sans oublier la pratique des langues étrangères.. Si vous êtes gourmand, curieux, mélomane, et passionné, alors suivez mon itinéraire au fil des lieux...

Laisser un commentaire