Tarragone
Tarragone
Musée Lalique
Musée Lalique
Le Perche
Le Perche
Haute Marne
Haute Marne
© Christine Tomasson
Bornéo
Bornéo
Indonésie

25
sept,2016

Les arts premiers, le retour aux sources

Il y a une semaine, jour pour jour, s’achevait la très belle présentation des arts premiers, le retour aux sources au Festival international de Cerf volant de Dieppe.Deux ans se sont écoulés déjà depuis la dernière édition et ma découverte des étonnants bols volants de Michel Gressier couronnant le ciel. Cet ancien alpiniste savoyard avait pour habitude d’accrocher ses toiles géantes au flanc des montagnes jusqu’au jour où il devint plasticien du vent, lâchant ses œuvres dans le ciel Durant cette édition 2016, Michel Gressier a partagé avec le jeune public des ateliers de création, ses «  bols d’air du matin ».   Cette année le Canada et le thème Les arts premiers, le retour aux sources ont été à l’honneur réunissant des participants venus des 4 coins du monde sous l’égide de Sandrine Frébourg, coordinatrice du festival.     Ici se sont croisés les inuits et les maoris ou encore les artistes autochtones des territoires du Nord de l’Australie sans oublier les cerfs- volistes venus d’Asie. Bien souvent certaines ethnies ont survécu grâce à une tradition orale, les arts premiers renforcent cette farouche envie d’exister et de transmettre une mémoire fragilisée ,privée d’écriture.La représentation graphique devient vitale et la parole visuelle



22
sept,2016

3 bonnes raisons d ‘aller à Tarragone

      Barcelone et Gaudi sont devenus des incontournables, mais il y a au moins 3 bonnes raisons pour pousser une pointe jusqu’à Tarragone, la province la plus au sud de la Catalogne.La ville vibre au rythme de nombreuses fêtes populaires, d’une signature gastronomique à la fois originale et attachée aux traditions sans oublier une histoire très riche depuis l’antiquité romaine.        Tarragone, un livre ouvert sur l’histoire Le mois d’Octobre est idéal pour découvrir cette ville colonisée tour à tour par les Romains et les wizigoths. On s’y promènera en revivant les différentes séquences historiques qui s’enchevêtrent harmonieusement au fil des quartiers et des rues.  La première grande phase d’urbanisation de Tarragone date d’au moins 2000 ans avec l’arrivée de César Auguste qui y gouverna à distance l’Empire romain pendant deux ans. À l’époque, 3500 mètres de murailles cernaient la Tarraco Romana  comprenant un cirque de 7 hectares où avaient lieu de nombreuses courses de quadriges et de combats de gladiateurs. Cet ensemble archéologique inscrit au patrimoine de l’humanité par l’Unesco, est très représentatif de l’ancienne hispanie romaine. Une grande partie de ce précieux héritage a été enterrée sous des édifices datant du XIX ème siècle. Au



13
sept,2016

Les marchés flottants du Sud-Ouest

      La 17 ème édition des marchés flottants du Sud-Ouest aura lieu prochainement à Paris Cet événement, pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de visiter encore le Gers ,vaut le détour dans le 5 ème arrondissement de Paris du 16 au 18 Septembre prochain.On y découvrira les saveurs de l’armagnac et du Floc de Gascogne, les pruneaux du Lot et Garonne ou encore le Chasselas de Moissac du Tarn- et- Garonne. De nombreux ateliers seront organisés durant ces 3 journées dont un sur l’armagnac.    Découvrir les produits du Gers en vélo électrique Cette manifestation sur le quai Montebello me rappelle ma récente escapade sur les terres de d’Artagnan. Dans le nord du Gers, durant une promenade en vélo électrique, portée par le Chiroula, ce petit vent frais venu tout droit des Pyrénées, j’ai rendu visite au Domaine de Chiroulet à quelques jets de pierre de la ville de Condom.Ici l’aïeule de la famille Fezas avait pour habitude de parcourir le vignes à vélo. Celui -ci trône toujours accroché en haut d’une charpente en bois à la manière de Mary Poppins dans les airs.Ici nous sommes dans la région centrale du Gers, la Tenareze, une ancienne voie romaine



10
sept,2016

Mr Ove

 Le cinéma suédois a récemment produit un petit bijou intitulé Mr Ove.Rien de bien bergmanien dans l’approche cinématographique…Ici il est question d’une zone pavillonnaire régentée par un veuf désabusé, accroché à des valeurs qui n’ont plus vraiment leur place à l’heure de sa retraite. Mr Ove est précis, méthodique, déployant une routine inflexible qui efface tant bien que mal un sentiment d’inutilité. Son quotidien est ponctué de rondes d’inspection, de réglages au cordeau de la signalétique du quartier et de la chasse au chihuahua qui lève la patte sur le gazon de la copropriété.       Mr Ove dialogue avec sa femme, désormais logée au cimetière, lui faisant la promesse de la rejoindre bientôt. Bien qu’expert en mécanique, il est recalé dans ses différentes tentatives de suicide… Non c’est bien dans les moteurs de voitures qu’il est un pur génie ! Pour conquérir son estime dans ce domaine mieux vaut préférer une Saab à une Volvo… Ce trait psychorigide du personnage a servi habilement aux sempiternels placements de produits..Mais la production est tout excusée car elle a signé ici un scénario drôle et tendre , valorisant tous les petits moments précieux qui redonneront le goût de vivre à ce retraité bougon.



4
sept,2016

Portrait de la France en vacances 1936-2016

L’exposition photographique «Portrait de la France en vacances,1936-2016», est présentée à l’Abbaye de Jumièges, Centre d’Arts Visuels en Seine-Maritime en partenariat avec l’Agence Magnum jusqu’au 13 novembre prochain. Cette année fête les 80 ans de l’histoire des congés payés en France, illustrée par les photographies d’Henri Cartier-Bresson, Guy Le Querrec, Harry Gruyaert et Martin Parr. De la France populaire avec ses premières guinguettes au bord de l’eau jusqu’au tourisme de masse facilité par la mondialisation, les vacances deviendront «grandes vacances» après 1945. Ce phénomène sera à l’initiative des nouveaux moyens de locomotion, d’infrastructures routières (dont la fameuse nationale 7) ou encore de l’urbanisation en faveur du tourisme de masse. À travers cet ensemble de photographies notre regard retrouve les lieux réinventés par notre imaginaire, fixés sur nos photos pour ne jamais être oubliés.Quatre grands noms de la photographie offrent au public un regard personnel sur cet engouement planétaire.     Le Noir et Blanc d’Henri Cartier- Bresson, Il fut à l’initiative de la création de l’agence Magnum en 1947, véritable coopérative de photo reporters talentueux parmi lesquels Marc Riboud qui vient de disparaître. Henri Cartier-Bresson voyagera à travers le monde, de la Chine à l’URSS où il eut le privilège d être



28
août,2016

Taba Naba

    Taba Naba est à l’origine une chanson enfantine en langue Meriam Mir des îles du détroit de Torres près de la côte nord de l’Australie. Elle évoque la pêche séculaire pratiquée le long des récifs. Le musée océanographique de Monaco ne pouvait pas présenter de meilleur titre d’accroche pour illustrer la thématique de la défense des océans en liant art et science pour nous faire prendre conscience des risques provoqués par les changements climatiques. Cette très riche exposition déclinée en 3 volets se tiendra jusqu’au 30 Septembre prochain sous la forme de trois univers artistiques.      Artistes aborigènes et insulaires du détroit de Torres Des œuvres monumentales d’artistes aborigènes sont présentées comme un manifeste contre la pollution notamment sur le parvis situé devant le musée et  sur son toit avec un dessin de tortue de mer imaginé par l’artiste Alick Tipoti. Cette gravure géante symbolise la protection de l’ univers des tortues marines. On retrouvera également une sculpture de mammifère aquatique du même artiste dans le hall d’entrée . Dans le salon d’honneur qui a gardé son charme d’antan , le public découvrira une trentaine d’installations en filet de pêche qui évoquent les ghost nets ces filets



27
août,2016

L’ École Bleue de Pierre Frolla

  Qui n’a jamais rêvé de s’immerger en toute liberté au plus profond des abysses aquatiques ? À Monaco depuis 2001, l’École Bleue de Pierre Frolla, 4 fois recordman du monde en apnée, permet aux enfants dès l’âge de 8 ans de devenir de vrais Pirates des abysses et d’être les ambassadeurs de l’environnement.Grâce aux missions Okéanos créées par Pierre Frolla, dans le cadre de son École Bleue , des jeunes entre 8 et 13 ans ayant de réelles qualités de « mériens » sachant naviguer, secourir et nager parfaitement en plongée libre ont pu participer à plusieurs de ces missions.     De l’identification des baleines à bosse à la Réunion à celle des requins en Afrique du sud et en Nouvelle Calédonie, les heureux élus ont pu également plonger au large de Trinidad et de Tobago avec des crocodiles de mer. Suite à cette aventure, les nouvelles recrues ont pu présenter leurs aventures à l’Institut océanographique de Paris. Ce public passionné d’apnée doit cependant répondre à des critères très stricts pour être sélectionné : avoir un code moral et une éthique irréprochable vis- à- vis de l’environnement, et bien sûr être disponible et avoir l’accord de ses parents. De



17
août,2016

Le bonheur est dans le Gers

Non loin des départements du Lot et Garonne et du Tarn, j’ai pu découvrir en l’espace de trois journées intenses, que le bonheur est dans le Gers !   Ici l’esprit autant que le palais se nourrissent de merveilles séculaires et…culinaires. Le Pays de l’Armagnac a tant de richesses à offrir sans oublier de nombreuses anecdotes et légendes. Situé dans l’axe de pèlerinage de St-Jacques de Compostelle, un florilège de sites historiques est éparpillé sur ce territoire. Les bâtisseurs du Moyen Âge ont su tirer profit des gisements de calcaire faussilique de la région et utilisèrent la pierre pour ériger la collégiale de La Romieu où résidaient de nombreux seigneurs. On appelait les Roméviens, l’ensemble des pèlerins de Rome.     La collégiale de La Romieu Le village datant du XIème siècle, fondé par deux moines-pèlerins, est construit autour de la collégiale et de l’église est une sauveté (alors qu’une bastide est un plan d’agglomération organisé autour d’un marché central).     Une grande famille gasconne s’installa au village, les Aux de Lescout donnant naissance à 3 fils dont le jeune Arnaud qui fit ses études universitaires à Bologne pour choisir une carrière ecclésiastique. Grâce à son cousin Bertrand de Goth qui



14
août,2016

Un été photographique à Lectoure

C’est sur son oppidum que l’ancienne cité gallo-romaine accueille cet été photographique à Lectoure, qui fut la résidence des Comtes d’Armagnac au milieu du XIVème siecle. Durant l’été on y croise les randonneurs en route pour St-Jacques de Compostelle ou encore les amateurs du fameux melon de Lectoure venus pour la feria à la mi-août.       Une histoire riche Lectoure, de tous temps, a occupé un emplacement stratégique au carrefour d’Agen et de l’axe Toulouse-Bordeaux. L’histoire du lieu est riche, notamment fortement marqué par les guerres de religion et la figure de Blaise Monluc qui combattit le protestantisme. Plus tard Lectoure deviendra le fief de généraux républicains dont le plus célèbre fut le maréchal Jean Lannes dont on peut apprécier le portrait le long d’une très belle rampe d’escalier de la mairie, ancien palais des évêques de Lectoure.     Ce fils de métayers, originaires de la ville, fut remarqué par Napoléon Bonaparte durant la bataille d’Arcole en Italie. Les passionnés d’histoire pourront découvrir le musée archéologique, un des plus anciens de Gascogne, situé dans les caves voûtées de l’hôtel de ville avec une très belle collection d’art sacré.   La cathédrale St-Gervais et St-Protais s’impose avec son clocher-



5
août,2016

Tourisme dans le Haut Pays Niçois

  La région de Nice est un écrin de beauté pour ceux qui voudront faire du tourisme en Haut Pays Niçois. Rien ne pourra contredire ce constat et cet émerveillement devant le patrimoine culturel de ces belles vallées et montagnes nichées dans le Parc National du Mercantour. Celui -ci, tout comme le Parco naturale Alpi Marritime est candidat à l’inscription au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’Unesco.   C’est dans la vallée de la Gordolasque, porte d’entrée de la Vallée des Merveilles et du Parc National du Mercantour, que les premiers hommes, dès l’âge de bronze, ont laissé leur empreinte indélébile. Ici, la roche rouge gravée de pictogrammes nous parle, murmurant à nos consciences que le beau vaincra toujours le mal et que l’ancienne vallée de l’enfer souvent frappée d’orages et de la foudre des dieux, selon les croyances populaires, a laissé la place à l’émerveillement des randonneurs. Ceux-ci partiront du joli village de Belvédère cerclé par les montagnes du Clapier, de la Malédie et du Gélas qui culmine à 3143 mètres. Dans cette ancienne vallée glaciaire de la Gordolasque s’entrelacent lacs de montagne, sources et prairies propices à la découverte d’une biodiversité de la faune et de la flore.